• Accueil
  • > Tribunes et communiqués

Archive de la catégorie ‘Tribunes et communiqués’

Marine Le Pen présente ses vœux aux Français

Jeudi 23 décembre 2010

http://www.dailymotion.com/video/xg8efv

Conférence de Presse de Marine LE PEN

Jeudi 23 décembre 2010

http://www.dailymotion.com/video/xg3wdw

Fermeture du supermarché Lidl à Tarascon ! Parlons en !

Mercredi 22 décembre 2010

Addendum  23/12 : Petit rappel historique du commerce de proximité dans le quartier  du  Lidl, l’emplacement du supermarché a débuté au début des années 70 et s’appelait à l’époque « Provence Service’, il y avait un poissonnier et un boucher. Le supermarché répondait aux besoins des « 48 logements », des « Ferrages » et de la « résidence EDF de la Fraternité ». La population était essentiellement composée d’ouvriers travaillant à la Cellulose du Rhône avec leurs familles. Les familles plus modestes de la ville accédaient à des parties réservées aux logement sociaux. La délinquance était inexistante, on n’attachait pas les vélos, on ne craignait pas de laisser l’entrée ouverte même le temps d’une course. A proximité rue Monge on trouvait un boucher, une supérette, une mercerie etc… En parcourant la ville à pied ou à vélo on trouvait toutes sortes de commerces jusqu’aux plus insolites. On était fidèle aux bonnes adresses. Tout cela est désormais réduit à quelques vestiges, et pour combien de temps ?

http://www.dailymotion.com/video/xbtcnj

Les élections cantonales approchent et le PCF local réduit à peau de chagrin cherche à se refaire une santé. Les communistes de Tarascon s’inquiètent au travers d’une pétition de la fermeture annoncée du supermarché Lidl situé route de Maillane à Tarascon. Ils n’ont qu’à la bouche la défense du commerce de proximité.

Et pourtant, ces dernières années se sont installés à Tarascon  5 supermarchés couvrant une surface commerciale de presque 6000 m2, asphyxiant au passage le petit commerce du centre ville qui par contre n’a pas bénéficié d’une politique d’aménagement et de maintien efficace, ni de pétitions.

A Tarascon,  la surface commerciale allouée aux supermarchés équivaut à l’installation de deux hypermarchés et un supermarché pour une population de 13 582 habitants (2006). 

Les communistes de Tarascon oublient de préciser que le parking du Lidl  est régulièrement occupé en soirée par des trafiquants de drogue qui viennent de la cité des Ferrages ou d’ailleurs et qui à la vue de tous écoulent leur marchandise. L’établissement n’est plus rentable et victime de nombreux vols et incivilités puisque situé désormais à proximité d’une zone de non-droit. Les voyous s’accaparent le territoire et  les communistes n’ont pas pris la mesure de la gravité de la situation et continuent d’asséner des banalités qui les discréditent pour longtemps. 

Le Front National de Tarascon condamne la lâcheté politique qui consiste à faire reposer la responsabilité de cette fermeture en choisissant comme bouc-émissaire le commerçant tout en écartant la vraie cause qui justifie ce départ. 

Là où la police laisse faire et ne se rend plus, Lidl devrait rester ? 

Comme à son habitude, la gauche bobo gesticule, est impuissante et refuse de voir la réalité en face. 

Il faut donc d’urgence s’organiser et lutter en proposant aux Français un grand plan de remise en ordre et de rétablissement de l’autorité de l’état. Nous sommes les seuls à défendre l’ordre, la démocratie, l’identité et la souveraineté, en un mot la Nation ! 

Jean-Marie Le Pen avait non seulement raison sur les causes, sur les conséquences prévisibles du démantèlement de notre pays mais aussi sur les solutions à y apporter. C’est là toute la lucidité du Front National, grand mouvement patriotique, national et populaire qui apparaît tous les jours un peu plus comme un recours pour l’avenir. 

 

http://www.dailymotion.com/video/xeqkoh

Plus belle l’insécurité ! Après la Kalachnikov, le sabre japonais : la Diversité s’exprime aussi à travers les armes !

Jeudi 16 décembre 2010

Stéphane Ravier

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, conseiller des XIIIe et XIVe arrondissements de Marseille,

conseiller régional de PACA secrétaire départemental du Front National 13 en charge de Marseille.

La barbarie a franchi un pas supplémentaire vendredi dernier au collège Henri Wallon situé dans le XIVe arrondissement de Marseille.

Animés par un sentiment de vengeance et au cri de « Plantez-les ! » une dizaine de « jeunes » se sont introduit dans le collège armés de couteaux et d’un sabre japonais afin d’y assassiner un professeur, trois surveillants, deux conseillers d’éducation et même la gardienne, rapporte le quotidien La Provence.

C’est grâce à la défense courageuse des fonctionnaires que le pire a pu être évité.

Malgré les promesses sécuritaires du ministre de l’Intérieur qui n’impressionnent que Gaudin, et les sommes considérables englouties dans ces quartiers par l’UMP via la Mairie, et le PS via le Conseil général et le Conseil régional, rien n’y fait !

Au contraire, le personnel enseignant n’est plus seulement victime d’agressions mais de tentative d’assassinat !

Après la fusillade de la Rose-le-Clos et les coups de menton médiatiques de Gaudin et d’Hortefeux, cet acte de sauvagerie marque l’échec de la politique spectacle du gouvernement et de la politique de la ville chère, si chère, à Jean-Claude Gaudin.

Enfermées dans leur dogmatisme, les élites de l’UMP et du PS n’aperçoivent toujours pas l’éléphant dans le couloir de la réalité du peuple marseillais !

Stéphane Ravier appelle les électeurs phocéens à faire connaître leur ras-le-bol lors des prochaines élections cantonales en apportant leurs suffrages aux candidats du Front National, les seuls résolus à appliquer la tolérance zéro.

Polémique des prières de rues. C’est une manipulation d’Etat : la preuve !

Mardi 14 décembre 2010

mlpen2d3hy7zowco0kcwwowokooc84wbrydu4hw7fso0k00sowcc8ko4th.jpg

Communiqué de Marine Le Pen, vice-présidente du Front National

Lors de l’émission « 19h » du 13 décembre 2010, présentée par Ruth Elkrief, sur BFM TV, le journaliste Jean-François Kahn, a révélé sous l’œil approbateur du publicitaire Jacques Séguéla, que l’Elysée avait organisé une réunion pour « taper » sur Marine Le Pen et la diaboliser auprès de l’opinion publique. (voir la vidéo).

Pour l’Etat Sarkozy aux abois et paniqué par les sondages confirmant la montée du Front National, tous les coups sont permis. Tous les prétextes sont bons pour tenter de manipuler et d’instrumentaliser les Français.

L’indignation parfaitement artificielle suscitée par mes propos sur les prières de rues a donc été organisée, planifiée par la caste UMPS dans un but purement électoraliste mais en parfait décalage avec le sentiment réel de l’opinion publique sur la question de la laïcité et de la défense de nos valeurs républicaines.

Ce tollé monté de toutes pièces, révèle une fois encore les méthodes détestables d’un système prêt à tout pour se maintenir au pouvoir et illustre le fossé grandissant entre des élites coupées de la réalité et les Français, confrontés chaque jour, à la montée des revendications communautaristes et au recul de nos principes républicains.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce cette manipulation d’Etat à laquelle certains journalistes ont été volontairement ou non les « joujoux » ou les « toutous ».

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

PACA : nouveau déni de démocratie au Conseil régional

Mardi 14 décembre 2010

jmlp.jpg

Communiqué de Jean-Marie Le Pen, président du groupe Front National au Conseil régional de PACA

En dépit de deux jugements rendus par le Tribunal administratif de Marseille, l’un du 2 novembre 2005, sanctionnant l’exécutif régional pour avoir évincé du comité de pilotage du suivi du contrat État-Région, le second jugement en date du 30 novembre 2010, annulant la délibération du Conseil régional du 29 avril 2010 au motif d’une irrégularité procédurale de la part de l’exécutif régional conçue dans le but d’écarter les candidats conseillers régionaux Front National des différents postes dans les Organismes extérieurs de la Région, monsieur le Président du Conseil régional lors de la séance plénière du 10 décembre 2010 a refusé tout consensus visant à permettre à un élu du FN de siéger dans des Organismes extérieurs de la Région.

Au contraire, le président du Conseil régional en la personne de M. Allemand, a organisé une élection à bulletin secret sur une base de 9 candidats pour 8 postes à pourvoir.

Cette procédure devait entrainer selon la volonté de l’exécutif régional la non-élection du candidat du Front National.

Le Président du Front National, Jean-Marie Le Pen, tient à rappeler que le pluralisme dans cette assemblée délibérante élue au suffrage universel a valeur constitutionnelle.

Face à ce déni de démocratie, le Président du Front National, Jean-Marie Le Pen a pris la décision d’inviter les élus du groupe Front National à quitter la séance plénière à titre de protestation solennelle.

Front National : Riposte aux basses accusations du PS et de Martine Aubry à l’encontre de Marine Le Pen et du Front National

Dimanche 12 décembre 2010

par Louis Aliot, conseiller régional FN des Pyrénées-Orientales, ancien secrétaire général du FN

Martine Aubry :

 

« Je suis très choquée, quand on sait qu’elle appartient à un parti qui n’a pas eu, pendant cette période dont elle parle, l’attitude républicaine et de défense de la France », a affirmé le maire de Lille.

 

« Donner des leçons aux petits-enfants de ceux qui ont libéré Marseille par ceux qui appartiennent à un parti qui a collaboré, c’est scandaleux. C’est une fois encore la volonté de diviser », a-t-elle insisté.

_________

 

I – Petit reportage photo sans commentaire sur la collaboration et le premier secrétaire du Parti socialiste, futur président de la République :

 

mitterrandptain.jpgfrancisquedumarchal.jpg

Mitterrand Pétain Francisque du Maréchal

 

En janvier 1942, il travaille à la Légion française des combattants et des volontaires de la Révolution nationale en tant que contractuel du gouvernement de Vichy puis, à partir de juin, au Commissariat au reclassement des prisonniers de guerre. Le 15 octobre 1942, Mitterrand fut reçu par le maréchal Pétain avec plusieurs responsables du Comité d’entraide aux prisonniers rapatriés de l’Allier. François Mitterrand fut décoré de la Francisque n°2202 (la plus haute distinction de l’Etat français du maréchal Pétain) qui lui fut attribuée en mars-avril 1943 pour « récompenser les services rendus à l’Etat français ».

 

mitterrandbousquet.jpg

Mitterrand Bousquet

 

Photo historique ci-dessus : le même François Mitterrand quelques années plus tard, déjeunant avec son vieil ami René Bousquet, responsable de la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942, en compagnie de son épouse Danielle.

 

renbousquetetoccupants.jpg

René Bousquet et OccupantsEt pour ceux qui auraient un doute, ci-dessus à droite : René Bousquet  (le deuxième en partant de la droite) tout sourire en compagnie de quelques représentants de la police allemande sous l’Occupation (Bundesarchiv/Militärarchiv).Écarté de la haute fonction publique à la Libération, Bousquet poursuivit une brillante carrière à la Banque d’Indochine et dans la presse. C’est notamment à cette époque que Jean-Paul Martin, son ancien collaborateur à Vichy, devenu directeur de cabinet du ministre de l’outre-mer François Mitterrand, mit en contact les deux hommes.Tous ces documents sont archi-connus et ont même fait l’objet d’un livre :  Pierre Péan, Une jeunesse française : François Mitterrand, 1934-1947, Paris, Fayard, 1994, 615 p.

 

 

 

(suite…)

Rachida Dati a tort : la discrimination positive ethnique est bien encouragée en France

Dimanche 12 décembre 2010

Marine Le Pen à Marseille le 21/11/2010

 

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du Front National :

Au cours de son débat avec Marine Le Pen le 9 décembre, Rachida Dati a affirmé que la « Charte de la diversité », déjà signée par 2983 entreprises françaises, ne posait aucun critère ethnique. C’est faux. L’article 3 de cette charte précise en effet que les entreprises signataires s’engagent à « chercher à refléter la diversité de la société française et notamment sa diversité culturelle et ethnique dans notre effectif, aux différents niveaux de qualification » (cf : http://www.charte-diversite.com/charte-diversite-texte-engagement.php).

 

Par ailleurs, contrairement à ce qu’a dit Madame Dati, le gouvernement français encourage activement ces pratiques de discrimination positive, via les « labels diversité », décernés régulièrement par le ministre en charge de l’Immigration aux entreprises qui « promeuvent la diversité ». Ce n’est pas le ministre des Affaires sociales, mais bien son homologue en charge de l’Immigration, qui décerne ce label, ce qui ne laisse aucun doute sur l’acception ethnique, et non sociale, du mot « diversité ».

 

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, condamne cette dérive de plus en plus inquiétante vers la discrimination positive sous le mandat de Nicolas Sarkozy. Elle appelle au contraire à un puissant renouveau de la méritocratie républicaine, fondée sur l’effort, le travail et le soutien aux plus défavorisés sur le plan économique et social.

Affiche « Non à l’islamisme » : victoire juridique pour Jean-Marie Le Pen

Jeudi 2 décembre 2010

Jean-Marie Le Pen est sorti gagnant du procès qui l’opposait à la LICRA et à SOS Racisme dans l’affaire de l’affiche « Non à l’Islamisme ».

Demain, dans son journal de bord audio, Jean-Marie Le Pen réagira à sa relaxe en première instance.

En attendant, découvrez les réactions de Marine Le Pen (vice-présidente du FN) et de Wallerand de Saint Just (avocat), présents lors du délibéré.

http://www.dailymotion.com/video/xfwlkz

Marine Le Pen (FN) – « Pour résorber notre dette : Sortir de la Loi de 1973 ! »

Mercredi 1 décembre 2010

http://www.dailymotion.com/video/xfuymp

Arrangement scélérat entre l’Etat UMP et les conseils généraux PS : Marine Le Pen avertit les Français, face aux mensonges de Monsieur Copé !

Mercredi 24 novembre 2010

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du FN :

Sur le plateau de Mots Croisés sur France 2 lundi 22 novembre, Marine Le Pen a dénoncé publiquement l’existence d’un arrangement entre l’Etat et les conseils généraux, baptisé « mission FMI » par les élus locaux qui s’y opposent (voir l’extrait vidéo).

Sur le modèle des plans d’ajustement structurels du FMI dans les pays endettés, qui visent à apporter de l’argent en contrepartie d’une saignée dans les droits sociaux et les services publics, l’arrangement entre l’Etat et les conseils généraux se traduira par la passation de contrats scélérats, dits « de stabilisation », entre les deux parties. L’Etat versera quelques millions d’euros aux départements demandeurs, en échange d’une cure d’austérité touchant toutes les compétences essentielles des conseils généraux : aide sociale, collèges, pompiers, routes, maisons de retraite, etc. Dépenses somptuaires et frais de communication bien sûr échapperont à la disette…

Collusion totale entre l’UMP et le PS
Marine Le Pen dénonçait à travers cet exemple la collusion totale entre l’UMP et le PS, qui jouent ensemble contre les Français. Elle apprenait ainsi aux téléspectateurs que François Hollande, président socialiste du conseil général de Corrèze, et soi-disant opposant de premier rang à Nicolas Sarkozy, avait fait appel à cette « offre » du gouvernement UMP pour son département. Les Corréziens en ont-ils seulement entendu parler ?

Arrangement entre l’Etat et les Conseils généraux
Les Français ont le droit de savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Cet arrangement entre l’Etat et les conseils généraux, piloté par le ministère de l’Economie et des Finances, doit être exposé au grand jour. A quelques mois des élections cantonales, le choix de la discrétion, et du flou, a été fait. Ce n’est pas sain, et pas démocratique.

Jean-François Copé à menti aux Français
Sur le plateau de France 2, le nouveau patron de l’UMP, Jean-François Copé, a menti aux Français en niant l’existence de l’arrangement évoqué par Marine Le Pen. Les informations sont pourtant disponibles sur Internet, chacun pourra le vérifier (une source sérieuse parmi d’autres :
http://www.courrierdesmaires.fr/actualite/france-un-contrat-de-stabilisation-propose-aux-departements-20178.html). Les journalistes qui le désirent enquêteront.

Dans les pays « aidés » par le FMI, il a été démontré que les conséquences étaient toujours catastrophiques : misère et révoltes. Ne tombons dans cette logique malsaine en France, à travers ce pacte scandaleux entre le gouvernement UMP et certains conseils généraux PS, contre les Français les plus pauvres.

Marine Le Pen demande la fin de cet arrangement Gouvernement/Départements, et l’engagement d’une réflexion sur la nécessaire remise en cause d’une décentralisation qui a échoué.

http://www.dailymotion.com/video/xfr1ws

Le peuple irlandais saigné et l’argent des Français dilapidé pour sauver l’euro !

Mardi 23 novembre 2010

marine-lepenCommuniqué de presse de Marine Le Pen, vice-présidente exécutive du Front National

Le sauvetage de l’euro : une logique inhumaine et absurde

Après la Grèce, c’est au tour de l’Irlande d’entrer dans le jeu infernal imposé par l’Union européenne et le FMI. En contrepartie d’une aide de 90 milliards d’euros sur trois ans, les classes moyennes et populaires irlandaises seront soumises à un plan d’austérité effroyable : baisse du salaire minimum, des allocations familiales et chômage, et multiplication des taxes. Le peuple irlandais, après le peuple grec, sera saigné dans le seul but de sauver l’euro. Le peuple français quant à lui n’a d’autre choix que de payer et de s’endetter davantage pour participer à ce sauvetage.

Demain, ce seront le Portugal, puis l’Espagne, l’Italie et peut-être la France, qui se retrouveront dans cette situation. Ce drame pourrait être évité si l’on s’intéresser à la vraie raison de cette hécatombe : l’euro. En effet, comme le soulignent de nombreux économistes ignorés des élites européennes, les pays qui souffrent ont d’abord besoin d’oxygène, que seule une dévaluation monétaire permise par une sortie de la zone euro pourrait leur offrir. La caste dirigeante européenne, aveuglée par l’idéologie de l’euro, refuse de regarder cette réalité en face, elle est prête à tout pour sauver la monnaie unique, vache sacrée du système. Quitte à sacrifier les peuples. Quitte à multiplier les prêts de façon parfaitement irresponsable, creusant ainsi la dette des pays prêteurs et précipitant leur asphyxie financière. L’euro est un échec à tous les points de vue, mais les élites continuent de s’accrocher d’une façon inquiétante à une logique inhumaine et absurde.

Il faut sortir de l’euro

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce l’idéologie folle de l’euro et les plans de sauvetage décidés en catimini pour perpétuer artificiellement l’existence de la monnaie unique. Les élites européistes ont le droit de plonger dans le gouffre de leur propre dogmatisme, mais elles n’ont pas le droit d’y emmener les peuples avec elles.
Il faut retrouver le bon sens : une sortie organisée, et groupée, de la zone euro, pour retrouver des marges de manœuvre et éviter à nos peuples le désastre. Le plus tôt sera le mieux. En attendant, l’argent des Français doit rester aux Français ; il serait bon que Nicolas Sarkozy se rappelle ce principe de bon sens.

19/11/2010 Journal de bord de Jean-Marie Le Pen

Vendredi 19 novembre 2010

http://www.dailymotion.com/video/xfox31

Révélations sur Karachi : si certains ont du sang sur les mains, il va falloir qu’ils paient !

Jeudi 18 novembre 2010

MarineLePenCommuniqué de presse de Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National

Les révélations de Charles Millon confirment les accusations que le Front National a été le premier à porter dans l’affaire de Karachi, dans un désert médiatique déconcertant.
L’existence confirmée de rétrocommissions renforce encore davantage les soupçons gravissimes qui pèsent sur l’implication de Nicolas Sarkozy, cité dans l’affaire au Luxembourg comme possible organisateur du transit par ce pays des commissions versées au Pakistan.

Voilà qui explique pourquoi le chef de l’Etat n’a eu pour l’instant qu’un seul objectif : étouffer l’affaire par tous les moyens. On peut en effet s’étonner de l’étrange discrétion des médias français sur le sujet depuis de longs mois et de la tentative du parquet il y a quelques semaines de faire obstacle à l’enquête. Dans une démocratie normale, les médias harcèleraient le pouvoir en place, la justice ferait son travail et cela aboutirait à une destitution du Président de la République.

Une affaire d’Etat

L’affaire n’est pourtant pas mince, puisque le vaste système de corruption qui se serait mis en place pour financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur s’est traduit in fine par l’assassinat de 15 personnes en 2002, dont 11 ingénieurs et techniciens français.
Certains très haut placés ont peut-être du sang sur les mains ; si c’est le cas, il va falloir qu’ils paient.

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, demande à Nicolas Sarkozy de s’expliquer au plus vite et en détails, sur cette affaire, relancée par les déclarations de Charles Millon. Elle s’alarme du fait que notre pays semble s’accoutumer peu à peu à la corruption de ses élites, plus répandue que jamais. La France a ainsi reculé de 6 places depuis 2007 dans le classement établi par Transparency International, qui positionne notre pays au 25ème rang mondial, derrière la plupart des pays européens.

La corruption des élites

Un soupçon de corruption pèse également déjà sur le nouveau gouvernement de Nicolas Sarkozy : on apprend que Michel Mercier, nouveau ministre de la Justice, vient de bénéficier d’un classement par le Parquet de Lyon du volet de l’affaire Rhônexpress, cinq jours avant sa nomination et que Nora Berra, désormais secrétaire d’Etat à la santé, a travaillé pendant près de 10 ans pour des laboratoires pharmaceutiques.

Comment notre démocratie peut-elle accepter cela ? Le peuple français doit retrouver sa capacité d’indignation : il est plus que temps de faire le ménage !

Marine Le Pen : « Pour gagner, adhérez ! »

Jeudi 18 novembre 2010

Marine Le Pen appelle les sympathisants FN à adhérer au Mouvement national, populaire et social pour pouvoir voter au Congrès, entrer dans la grande famille du Front National et ainsi poser les jalons de la victoire pour la Présidentielle de 2012.

 

http://www.dailymotion.com/video/xfo1ra

1...102103104105106...108