Archive de la catégorie ‘mondialisation’

L’huile d’olive, le grand n’importe quoi !

Jeudi 23 mai 2013

L'huile d'olive, le grand n'importe quoi ! dans économie leif-blanc

Communiqué de Presse de Leif Blanc, Conseiller Agriculture, Ruralité et environnement

L’intention affichée est louable, la réalité l’est beaucoup moins. A compter du 1er janvier 2014, les restaurants de l’Union européenne se verront interdire l’utilisation d’huile d’olive en jarre ou en bol, au profit de bouteilles scellées et jetables, pour, dit-on, améliorer l’hygiène et la traçabilité des produits.

En matière d’industrie agro-alimentaire, la Commission européenne fait pourtant pâle figure : la possibilité même de fraudes comme celles de la viande de cheval ou des tartes IKEA est le signe d’une inefficacité et d’un manque de volonté flagrants de la part de Bruxelles. On pourrait penser que la réglementation sur l’huile d’olive est une tentative de rattraper le temps perdu ; c’est oublier les mesures déjà en vigueur et qui néanmoins sont d’une complète inutilité. Un règlement européen datant du 6 mars 2009 [n°182/2009] impose la désignation de l’origine sur l’huile d’olive « vierge » et « vierge extra », obligeant par là les producteurs à déclarer tout coupage avec une huile étrangère. Or en 2011, soit deux ans plus tard, le journal italien La Repubblica révèle une implantation massive de la mafia dans la production d’huile d’olive en Italie où des productions « vierge extra » sont en réalité coupées avec d’autres huiles venues d’Espagne, de Tunisie ou de Grèce. Qu’a fait la Commission entre temps pour lutter activement contre ces fraudes ? Rien, si ce n’est se payer de mots.

Bruxelles prétend aussi, par ce genre de mesures (non suivies d’effet, si ce n’est l’augmentation des coûts pour les restaurateurs qui devront jeter des quantités d’huile inutilisée), améliorer la compétitivité et l’image de marque des huiles d’origine européenne. Sans l’arme du protectionnisme économique qu’elle n’appliquera jamais, l’Union européenne ne peut pourtant rien face à des concurrences déloyales et elle ferme les yeux de manière inquiétante sur des cas de fraude avérés. Le Canard Enchaîné annonçait le 14 mai 2007 que 40 000 tonnes d’huile de tournesol en provenance d’Ukraine avaient été coupées avec de l’huile de moteur et se retrouvaient sur le marché européen à des prix dérisoires dans des produits transformés comme des mayonnaises, des vinaigrettes industrielles ou des conserves. La Commission européenne qui s’était prononcée le 2 mai précédent, n’avait pas trouvé nécessaire de rappeler les produits incriminés ni de dénoncer les méthodes ukrainiennes …

L’Europe n’est pas l’échelle adéquate pour une politique sanitaire et agro-alimentaire efficace, politique qui impliquerait par exemple en France un contrôle accru des huiles AOC face aux fraudes d’huiles espagnoles qui se multiplient en Provence. La défense efficace des consommateurs français, mais aussi celle de notre filière agricole et agro-alimentaire, nécessite de mettre en place un étiquetage rigoureux et obligatoire des denrées alimentaires distribuées sur notre territoire.

Eric Zemmour : « Bachar al-Assad, le revenant »

Mercredi 22 mai 2013
Image de prévisualisation YouTube

L’antiracisme : rencontre avec Farida Belghoul

Lundi 20 mai 2013

À la fin de l’année 1983, suite aux incidents de l’été entre des jeunes de la banlieue lyonnaise et la police, se déroulait la « Marche pour l’égalité et contre le racisme », plus connue sous l’appellation « Marche des Beurs ». L’année suivante, une jeune femme du nom de Farida Belghoul organisait une seconde marche : « Convergence 84 ». Vingt-neuf ans plus tard, en exclusivité pour Égalité & Réconciliation, elle livre sa version de l’histoire, qui diffère radicalement du roman antiraciste officiel…

http://www.dailymotion.com/video/xzyvlp

http://www.dailymotion.com/video/x100fgl

Islam et République, le colloque du Club Idées Nation en vidéos

Samedi 18 mai 2013

Le 11 avril dernier, se tenait à l’espace Moncassin à Paris (XVe), le colloque du club de réflexion “Idées Nation” fondé par Louis Aliot, vice-président du FN chargé de la formation et des manifestations,  portant sur le thème : “Islam et République”. Cette réunion publique organisée par Thibaut de La Tocnaye a rassemblé différents intervenants d’horizons différents qui ont pu s’exprimer sur ce thème qui pose de nombreuses questions au sein de la société française.

Se sont succédés à la tribune : Louis Aliot, Bruno Lemaire, conseiller économique de Marine Le Pen, Wallerand de Saint-Just, trésorier du Front National et secrétaire départemental du FN 75, René Marchand, journaliste et essayiste, Thibaut de La Tocnaye, dirigeant d’entreprises et élu du Front National en PACA, Camel Bechikh, président de “Fils de France” et le pasteur Saïd.

Cet événement a permis également au public venu nombreux de pouvoir poser des questions auxquelles les intervenants ont répondu.Nous vous proposons de les revoir en vidéos.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Réaction de Marine Le Pen à la conférence de presse de François Hollande

Vendredi 17 mai 2013

Réaction de Marine Le Pen à la conférence de presse de François Hollande dans économie lepenmarine

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

François Hollande est désormais clairement installé dans son rôle de petit porte-parole de la Commission de Bruxelles.
Le chef de l’Etat, puisqu’il convient de l’appeler ainsi, a clairement abdiqué face aux injonctions européennes et allemandes de l’austérité à tout crin.

Alors que la Commission de Bruxelles exerce un chantage terrible sur la France en ce moment même, François Hollande s’est montré servile et déterminé à continuer d’enfoncer notre pays pour sauver les dogmes européens, avec la promesse d’une aggravation à venir de la politique suicidaire d’austérité.

Il n’y avait rien à attendre de cette conférence de presse, et il n’y a finalement rien de bon à en retenir. Nous avons la nième confirmation que la France restera sur la même politique, celle de l’UMPS, celle déjà menée avant François Hollande par Nicolas Sarkozy, c’est-à-dire une politique contraire aux intérêts du peuple et des Français.
Nous avons donc la nième confirmation, alors que la France entre officiellement de nouveau en récession, que le chômage continuera de progresser, le pouvoir d’achat de reculer, et les catégories populaires, les classes moyennes et les retraités de voir leur avenir s’obscurcir.

Tout au plus a-t-on appris la volonté de fuite en avant fédéraliste de la zone euro que François Hollande entend imposer à la France, avec la création d’un impôt européen et la mutualisation de nos dettes. Pire, sans jamais évoquer le peuple, c’est la destruction totale de la démocratie qui pointe derrière ce projet.

De même le chef de l’Etat a confirmé qu’il mettrait en oeuvre les réformes exigées par Bruxelles, en particulier la réforme des retraites, avec un nouvel allongement de la durée de cotisation, et des privatisations malheureuses.

Nos compatriotes constatent aujourd’hui avec amertume qu’en remplaçant un président du système par un autre président du système, aucun espoir ne peut se dessiner.

L’UMP qui fait mine de protester devant la politique désastreuse de François Hollande devrait quant à elle avoir l’honnêteté de reconnaître qu’elle aurait évidemment fait au pouvoir exactement la même politique, suivant de manière aussi docile, peut-être même encore davantage, la feuille de route écrite par Bruxelles et Berlin.

Questions d’info : Marine Le Pen

Jeudi 16 mai 2013

« Nous sommes confrontés à l’échec de la politique d’immigration. »

http://www.dailymotion.com/video/xzw89t

Privatisations : le gouvernement Hollande brade les entreprises publiques contre l’intérêt des Français

Samedi 11 mai 2013

Privatisations : le gouvernement Hollande brade les entreprises publiques contre l’intérêt des Français dans économie hopital-225x300

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Après avoir bradé l’immobilier de l’Etat, vendant pour une bouchée de pains casernes, écoles, hôpitaux, bâtiments historiques, le gouvernement, dans la lignée des précédents, s’apprête à réduire encore davantage le peu de parts qu’il lui reste dans des sociétés pourtant stratégiques ou de service public.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault reproduit là fidèlement la politique du gouvernement Jospin qui fut celui qui privatisa le plus sous la Vème République, gouvernement auquel appartenait d’ailleurs le ministre Mélenchon.

Cette politique à courte-vue nuit à la France. Elle diminue les capacités d’intervention de l’Etat dans l’économie, déjà fortement limitées par les carcans européens ; elle affaiblit les entreprises concernées, brutalement soumises à l’appétit d’actionnaires prédateurs souvent étrangers ; elle affecte l’impératif contrôle des activités stratégiques par les pouvoirs publics. Enfin, elle pénalise le service public : qui peut garantir qu’EDF ne sera pas privatisé demain ? Quel devenir pour le nucléaire français ?

Ces privatisations sont d’autant plus absurdes qu’elles ne rapportent rien aux finances de la France. Les quelques milliards de produits financiers potentiellement dégagés représentent une goutte d’eau dans l’océan de la dette française.

Moralement enfin, la cession des actifs de l’Etat par le gouvernement dépouille les Français d’une richesse nationale qui leur appartient.

Que fera le gouvernement quand il aura revendu nos entreprises publiques ? Il bradera le château de Versailles ?…

Marine Le Pen propose au contraire de renforcer la présence de l’Etat dans les groupes stratégiques, de garantir le service public et de mettre en place les conditions d’un véritable Etat stratège qui protège et stimule l’économie.

Zone euro : le taux de chômage atteint des sommets

Mardi 30 avril 2013

Zone euro : le taux de chômage atteint des sommets dans économie afficheeuropeennes01-225x300(Boursier.com) Le taux de chômage a atteint un nouveau record en zone euro au mois de mars, s’établissant à 12,1%, sur une base corrigée des variations saisonnières, a annoncé Eurostat ce mardi. La région compte désormais 19,211 millions de personnes sans emploi, soit  62.000 de plus qu’en février 2012 et 1,723 million de plus qu’en mars 2012.

L’Autriche (4,7%), l’Allemagne (5,4%) et le Luxembourg (5,7%) affichaient les taux les plus faibles, à l’inverse de la Grèce (27,2% en janvier 2013), de l’Espagne (26,7%) et du Portugal (17,5%) dont les taux étaient les plus élevés. A noter que l’Irlande, qui a bénéficié d’un plan d’aide international après l’effondrement de son secteur bancaire en 2010, a vu son taux de chômage reculer de 15% à 14,1% sur un an.

Le chômage des jeunes, véritable fléau

Le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans est deux fois plus élevé que les moyennes européennes : il s’est élevé à 23,5% dans l’UE27 et à 24 % dans la zone euro au mois de mars. Dans les pays périphériques, il touche plus de la moitié de cette catégorie : son taux s’élève à 59,1% en Grèce (en janvier 2013) et à 55,9% en Espagne. L’Italie (38,4%) et le Portugal (38,3%) sont également très touchés…

Politique de la ville – Arles -Tarascon : Un million d’euros de subventions pour les quartiers sensibles.

Samedi 13 avril 2013

 

Pourquoi parler de « politique de la ville » comme une politique spécifique ? Alors que les problèmes relèvent de politiques globales notamment en matière d’emploi et de services publics.

 Il est urgent de tirer un trait sur les politiques de la ville inefficaces et coûteuses pour les contribuables français.

La gauche promet toujours plus de subventions pour les quartiers, se drapant ainsi dans une posture humaniste qui n’a d’humaniste que l’apparence.

Et pourtant on constate une augmentation des vols à main armé, des violences contre les personnes et la nocivité et violence des bandes toujours plus enracinés dans des quartiers hors contrôle qui sont leurs fiefs : pourquoi l’UMPS a lamentablement échoué ? 

Enfin, cette poli­ti­que de la ville ren­force le poids des élus locaux qui peuvent échanger contre bonne tenue quel­ques sub­ven­tions ou pro­mes­ses de loge­ment aux asso­cia­tions satel­li­tes, et à des indi­vi­dus qui pour­ront ser­vir de relais d’infor­ma­tion et d’apai­se­ment des colè­res (la pro­messe de vote est aussi accep­tée).

C’est aussi la voie ouverte au bidouillage asso­cia­tif, au pla­ce­ment des potes, aux pré-cam­pa­gnes électorales… Il n’y a pas que les élus qui pro­fi­tent du sys­tème.

En limi­tant le trai­te­ment des pro­blè­mes sociaux à des consé­quen­ces géo­gra­phi­ques et en s’appuyant sur des per­son­na­li­tés jugées “influen­tes” dans ces quar­tiers on ali­mente les com­mu­nau­ta­ris­mes eth­ni­ques, sexuels, reli­gieux…

Politique de la ville - Arles -Tarascon : Un million d'euros de subventions pour les quartiers sensibles. dans Critique 13-avril-la-provence001

La politique de la ville renforce le poids des élus locaux qui peuvent échanger contre bonne tenue quelques subventions ou promesses de logement aux associations satellites, et à des individus qui pourront servir de relais d’information et d’apaisement des colères (la promesse de vote est aussi acceptée).

Région PACA aujourd’hui : V. Laupies (FN) dénonce le « cynique » plan régional de sécurisation pour l’emploi

Vendredi 12 avril 2013

Le salarié jetable et la PME oubliée !

Le 11 janvier 2013, syndicats et patronat signaient sous la houlette du gouvernement un « accord » sur la sécurisation de l’emploi. Bouleversant le droit du travail en vigueur, le texte fut qualifié « d’historique » par Laurence Parisot du MEDEF. Et pour cause, la flexibilité y est en effet consacrée comme la nouvelle règle d’or du salarié français, en passe de devenir un salarié « kleenex ».

En cela, cet accord rapproche encore davantage la France du modèle allemand, tant désiré par l’UMP et finalement mis en œuvre par le Parti Socialiste. Son vote par le parlement devrait avoir lieu dans le courant du mois de mai 2013.

Valérie Laupies conseillère régionale Front National dénoncait tout à l’heure en assemblée plénière la déclinaison régionale de cet « accord » au Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur (Les Socialistes l’UMP et les Verts ont voté pour ce dispositif, le Front de Gauche s’est abstenu, seul le Front National a voté contre ce dispositif régional)

Image de prévisualisation YouTube

Appel de Marine Le Pen aux peuples d’Europe

Mardi 2 avril 2013

Appel de Marine Le Pen aux peuples d’Europe dans économie afficheeuropeennes01

Chypre est l’amère goutte d’eau qui fait déborder le vase de la colère des peuples d’Europe. Cette colère, elle est légitime. Je souhaite la transformer en espérance, et en force pour le changement.
A cet effet, je lance aujourd’hui, depuis Paris, un appel aux peuples d’Europe que je vous lis. Il sera traduit dans les principales langues européennes dans les prochains jours :

« Amis d’Europe,

Il est des moments dans l’Histoire où, plongés dans les ténèbres, les peuples voient poindre la lumière à l’horizon. Une petite lumière, d’abord incertaine, vacillante, fragile, mais qui au fur et à mesure grandit, se vivifie, allume les cœurs et les esprits, nourrie de l’espérance que fondent en elle les peuples et les nations.

Nous sommes à l’un de ces moments de l’Histoire. Les ténèbres ont envahi notre continent, nos chers et vieux pays. Ces ténèbres prennent la forme du chômage de masse, de la pauvreté, du délitement des identités nationales, de la désespérance et, au final, d’un cruel sentiment d’abandon.

Des décennies de mensonges ont peu à peu transformé la belle idée européenne en un monstre froid, bouffi d’orgueil et de mépris pour les démocraties et les souverainetés. Un monstre tapi à Bruxelles, prêt à sacrifier les peuples, leur prospérité, leur culture, leur fierté et l’avenir de leurs enfants, au nom de dogmes devenus année après année aussi sacrés que le sont les dogmes religieux.

Lire la suite …

« Esthète »

Mercredi 20 mars 2013

Le Front National avait prévu que la révolution tunisienne, qui était au départ une révolution sociale, allait être récupérée par les fondamentalistes islamiques et qu’au Printemps arabe succéderait l’hiver islamiste

Chypre – Taxes – Dépôts bancaires « Là c’est un vrai braquage ! »

Mardi 19 mars 2013
Image de prévisualisation YouTube

Chypre ou le racket de l’euro grandeur nature !

Lundi 18 mars 2013

Chypre ou le racket de l'euro grandeur nature ! dans économie 790533_florian-philippot-directeur-strategique-de-la-campagne-de-marine-le-pen-le-6-octobre-2011-a-nanterre

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

A Chypre, pays membre de la zone euro, l’Union européenne et le FMI viennent d’imposer une taxe de 6,75% à 9,9% sur tous les dépôts bancaires, en contrepartie d’un plan de renflouement de 10 milliards d’euros. Ce sont déjà des milliers de Chypriotes qui, dans la panique, sont allés retirer leurs économies des banques.

Chypre est une illustration dramatique, et grandeur nature, du racket effroyable de l’Union européenne sur les peuples.
Au nom du dogme de la monnaie unique, des institutions supranationales volent une partie substantielle des économies des habitants, en plus de leur imposer des cures d’austérité insupportables.
Il faut le dire sans détour : l’euro qui était censé garantir notre épargne au contraire la détruit.

Ne laissons pas les technocrates et les banquiers de Bruxelles faire de Chypre notre avenir ! Ce sont demain les dépôts des épargnants français qui sont menacés d’une telle spoliation.
La crise de l’euro n’en est qu’à ses débuts, d’autres coups très violents seront portés aux nations si on poursuit dans cette voie.

Dès janvier 2014, un grand référendum sur la fin de l’Union européenne par la sortie de la France doit être organisé. Il en va de notre redressement, de notre prospérité et de notre liberté de peuple.

Chômage officiel supérieur à 10% : la nécessité d’un référendum sur l’Union européenne !

Mardi 12 mars 2013

Chômage officiel supérieur à 10% : la nécessité d'un référendum sur l'Union européenne ! dans économie lepenmarine

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le taux de chômage officiel, très inférieur à la réalité, a franchi au quatrième trimestre 2012 la barre symbolique des 10%.

Ce chiffre est en lien direct avec le modèle économique désastreux imposé par l’Union européenne à des gouvernements parfaitement consentants, UMP hier PS aujourd’hui.

Ouverture totale des frontières à la concurrence déloyale qui tue l’industrie, poids intenable de l’euro cher sur notre compétitivité, ultralibéralisme : l’Union européenne c’est la recette implacable du chômage de masse. Cette recette que nos gouvernements complices imposent aux peuples.

Face à cette situation de chômage endémique, la nécessité d’un référendum sur la fin de l’Union européenne par la sortie de la France en janvier 2014 est plus forte que jamais.
Ce référendum permettra un grand débat sur le modèle économique entre la continuité qu’incarne le système et le patriotisme que nous proposons.

12345...16