Archive de la catégorie ‘médias’

La RTBF censure Marine Le Pen, mais invite le frère des islamo-terroristes Brahim et Salah Abdeslam

Lundi 23 novembre 2015

7330079-300x169

La RTBF a une vision très particulière de la déontologie journalistique : un brin complaisante avec l’avocat de l’assassin pédophile Marc Dutroux, elle censure Marine Le Pen, chef de file de l’opposition nationale en France et présidente du premier groupe politique français au Parlement européen. Mieux : elle vient d’offrir une tribune exceptionnelle au frère des terroristes Brahim et Salah Abdeslam, mis en cause dans les attentats de Paris et de Saint-Denis qui ont fait au moins 130 morts et plus de 350 blessés. Tout çà pour faire du buzz… Abjecte !

Mohamed Abdeslam, frère des terroristes islamistes Salah et Brahim Abdeslam, a donc pu étaler en toute quiétude sa version des faits, aussi hallucinante que les explications d’un Jawad Bendaoud, le fameux logeur de Saint-Denis, sans que la « journaliste » qui l’interroge ne fasse le moindre effort pour le contredire ne serait-ce qu’un peu (voir ici). Et de présenter son frère Salah comme « quelqu’un de très intelligent » (sic). Nous sommes là à l’extrême limite de la complaisance la plus abjecte envers le terrorisme islamique de la part de la rédaction de la principale chaîne publique belge.

 7356777

L’entrevue de 7 mn 10 commence et se termine sans le moindre mot, pas le plus petit regret, envers les très nombreuses familles et proches des victimes de ses deux frères. Ce qui en dit long sur l’état d’esprit de l’individu et sur celui de la rédaction de la RTBF.

« Ils ont été radicalisés, moi personnellement je n’utiliserais pas ce terme là, puisque beaucoup de jeunes de nos jours se font facilement influencer (sic). Moi j’ai l’intime conviction que mes frères n’ont pas été radicalisés, c’est la raison pour laquelle on a rien vu. J’ai plutôt l’impression que mes frères se sont faits manipuler… »

En un mot comme en cent, ce sont eux les victimes !

Si Abaaoud n’avait pas été abattu à Saint-Denis par le RAID, il aurait sans doute aussi eu droit lui aussi à une belle promotion de la part de la RTBF.

Interrogé par PublicSénat, Dominique d’Olne, chef des rédactions radio et directeur de l’information de la RTBF, la radio et télévision publique francophone belge, expliquait pourquoi la station « s’interdit » (sic) de recevoir le Front national : « Nous n’invitons pas [les partis qui pour nous prônent des ‘valeurs non démocratiques’] dans nos débats, nous ne les interviewons pas en direct, nous ne leur donnons pas non plus de tribunes pré-électorales. »
Donc Dutroux et les frères Abdeslam prôneraient, eux, des « valeurs démocratiques », selon les critères nauséeux de la RTBF… Dont acte !

Attentats de Paris : Les mensonges de la classe dirigeante

Lundi 23 novembre 2015

Voici une tribune éditée aujourd’hui sur le site d’information Fdesouche

fdesouche

Tribune Libre de Paysan Savoyard

Les partis de gouvernement et leurs relais intellectuels et médiatiques déploient depuis une semaine tous les artifices de la propagande. Avec un objectif majeur : empêcher que soit mis en évidence le lien de cause à effet entre les attentats et l’immigration. Les Français vont-ils une fois de plus majoritairement tomber dans le panneau ? Pour contribuer à l’éviter, dressons la liste de ces mensonges d’État.

« Les services de sécurité sont efficaces »

C’est faux, évidemment. Comme tous les autres attentats précédents, ceux qui viennent de se produire sont au contraire la preuve de l’inefficacité et du laxisme. Inefficacité des services de renseignement d’abord. Au moins deux des sept terroristes étaient fichés comme islamistes radicaux. Merah et Kouachi étaient eux aussi repérés comme radicaux. La surveillance dont tous ces individus faisaient l’objet, paraît-il, ne les a nullement empêchés d’agir (voir ces tribunes).

Laxisme de la justice ensuite. L’un des terroristes repéré comme djihadiste était également un délinquant de droit commun. Condamné à 8 reprises, il n’avait pourtant jamais été incarcéré. Merah et Kouachi étaient eux aussi des délinquants de droit commun. Et comme tous les délinquants, après avoir le cas échéant effectué un bref séjour en prison, ils s’étaient retrouvés libres comme l’air.

Lire la suite…

Marseille: Perquisitions au bureau et au domicile de la présidente du conseil départemental

Samedi 21 novembre 2015
Au centre la Présidente du Conseil Départemental Martine Vassal (Les Républicains -UMP)

Au centre la Présidente du Conseil Départemental Martine Vassal (Les Républicains -UMP)

Le bureau et le domicile de la présidente du conseil départemental, Martine Vassal, ont été perquisitionné…

Des perquisitions ont été réalisées le 10 novembre au bureau et au domicile de Martine Vassal, présidente (Les Républicains) du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, dans le cadre d’une enquête sur le marché de l’eau à Marseille.

D’autres perquisitions ont eu lieu au siège de la Société des Eaux de Marseille (SEM) et dans le bureau du directeur général des services de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole. Aucune garde à vue, ni audition libre, n’ont suivi ces perquisitions.

Un marché de plus de trois milliards d’euros

Les enquêteurs de la Direction interrégionale de la police judiciaire de Marseille agissaient dans le cadre d’une enquête du parquet national financier qui, le 12 janvier, a ouvert une enquête pour favoritisme, prise illégale d’intérêts, complicité et recel de ces délits, visant les marchés de distribution de l’eau et de l’assainissement signés par la communauté urbaine Marseille Provence Métropole le 31 octobre 2013.

Source 

Régionales en PACA: Le FN en tête en cas de triangulaire selon un sondage

Vendredi 20 novembre 2015

DSC_0020

Le sondage a été réalisé avant les attentats, du 10 au 12 novembre, par Opinion Way pour Valeurs Actuelles…

Selon un sondage OpinionWay pour Valeurs Actuelles, la liste Front National (FN), emmenée par Marion Maréchal Le Pen, emporterait 37 % des intentions de vote au 1er tour des élections régionales en PACA.

La liste Les Républicains (LR) de Christian Estrosi comptabilise 31 % des intentions de vote contre 18 % des intentions de vote pour la liste du Parti Socialiste (PS) de Christophe Castaner. L’abstention est estimée à 52 %.

Au second tour, en cas de triangulaire, la liste FN compte 38 % des intentions de vote, 35 % pour la liste LR et 27 % pour la gauche. En cas de duel gauche/FN, la liste FN remporte 57 % des intentions de vote contre 43 % pour la gauche.

Source

Guillaume Pepy : « Il y a des agents SNCF fichés S »

Vendredi 20 novembre 2015

« Lorsque les services de lutte antiterroriste repèrent quelqu’un qui est à la SNCF, ils ne nous donnent pas la fiche S mais ils donnent l’information que telle ou telle personne doit faire l’objet d’une ‘mesure particulière’. On ne licencie pas la personne mais en fonction de son poste, on peut la muter« , a déclaré Guillaume Pepy.

Le directeur de la SNCF a ajouté que le personnel disposant d’une fiche S ne pouvait ni travailler à l’aiguillage, ni conduire un train, ni travailler dans les services de sécurité.

Image de prévisualisation YouTube

L’Etat islamique annonce que des milliers de djihadistes sont entrés clandestinement en Europe

Mardi 17 novembre 2015

l-etat-islamique-en-irak-s-empare-de-trois-villes-de-l-ouest-de-l-irak

Dans une interview exclusive à BuzzFeed.com, un agent travaillant pour l’Etat Islamique révèle que le groupe terroriste a fait entrer clandestinement une armée secrète de plusieurs milliers de djihadistes en Europe.

Cet agent syrien prétend que plus de 4.000 hommes armés d’ISIS sont entrés secrètement sur les territoires de pays occidentaux, cachés parmi des réfugiés innocents.

Cet homme d’une trentaine d’années, décrit comme portant une barbe bien taillée, révèle que l’opération clandestine en cours est un succès complet.

« Attendez simplement », a-t-il ajouté en souriant.

L’État islamique est soupçonné de faire entrer activement et clandestinement des hommes armés prêts à tuer à travers les 900 km de frontière turque, faiblement gardée, en direction des pays européens les plus riches, a annoncé cet agent.

Ils suivent l’itinéraire bien tracé pris par les réfugiés et les migrants en fuite, et voyagent en franchissant la frontière de la Turquie, puis en passant par la Grèce vers l’Europe. Il y a maintenant plus de 4.000 hommes de l’armée secrète d’ISIS « prêts » à intervenir dans l’ensemble de l’Union européenne, a-t-il affirmé.

Selon l’agent, l’infiltration clandestine est le début d’un plan plus large visant à mener des attaques de représailles en Occident, en riposte aux frappes aériennes de la coalition sous commandement américain. « Si quelqu’un m’attaque alors, pour sûr, que je vais riposter. »

(…) Les tueurs armés d’ISIS utilisent les passeurs locaux pour se fondre dans l’immense vague de migrants illégaux qui inondent l’Europe et voyager avec eux.

Plus de 1,5 millions de réfugiés ont fui vers la Turquie, cherchant désespérément à échapper à l’effusion de sang en Syrie. Depuis les villes portuaires turques, comme Izmir et Mersin, des milliers de réfugiés se hasardent à travers la Méditerranée pour aller en Italie, a-t-il dit.

Ensuite la majorité poursuit son chemin vers des pays plus accueillants comme la Suède et l’Allemagne et se tournent vers les autorités pour faire leurs demandes d’asile.

« Les djihadistes partent en tant que des réfugiés », a-t-il affirmé.

Deux passeurs turcs ont appuyé ces déclarations. L’un a avoué avoir aidé plus de dix soldats entraînés d’ISIS à s’infiltrer en Europe sous le couvert de demandes d’asile : « J’envoie quelques combattants qui veulent aller visiter leurs familles. D’autres vont juste en Europe afin d’être prêts [le moment venu]. »

L’agent syrien, un ancien membre des forces de sécurité de son pays, a déclaré qu’ISIS avait des plans ambitieux pour le futur : « Notre rêve est qu’il devrait y avoir un califat non seulement en Syrie, mais aussi dans le monde entier, dit-il , et nous l’aurons bientôt, si Dieu le veut. »

L’agent de l’Etat islamique [qui a fait partie de l'Armée Syrienne Libre] a accepté de participer à une réunion à la demande d’un ancien tireur de l’Armée Syrienne Libre qui a combattu à ses côtés pendant la guerre. L’agent syrien a déclaré qu’il avait reçu l’autorisation d’assister à la réunion de son supérieur, un extrémiste qualifié d’ »émir » par les membres du groupe. « Il y a certaines choses que je suis autorisé à vous dire et certaines choses que je ne suis pas autorisé à dire. »

Lors de la réunion, l’agent a déclaré qu’il croyait que les futures attaques cibleraient seulement les gouvernements occidentaux, non des civils. Bien que, prétend-il, les détails des complots terroristes soient un point sur lequel il n’a que peu de contrôle.

Ses révélations surviennent après qu’un porte-parole de l’Etat Islamique a appelé plus tôt cette année les musulmans d’Occident à mener des attaques terroristes.

Ce porte-parole [Abou Mohammed al-Adnani al-Shami, déclaration du 22 septembre 2014](1) avait annoncé à ses partisans occidentaux que s’ils avaient la possibilité de « verser une goutte de sang » dans les pays occidentaux, alors ils devraient le faire. Abou Mohammed al-Adnani a également salué les attaques terroristes qui ont eu lieu en Australie, en Belgique et en France. « Nous réitérons notre appel aux musulmans en Europe, dans l’Occident infidèle et partout ailleurs, à cibler les Croisés dans leur pays d’origine, partout où ils se trouvent. « Nous serons ennemis, en face de Dieu, de tout musulman qui, pouvant verser une goutte de sang de Croisé, s’abstiendrait de le faire, que ce soit avec une bombe, une balle, un couteau, une voiture, une pierre ou même un coup de pied ou un coup de poing. »

Un responsable du ministère turc des Affaires étrangères a affirmé que les autorités travaillaient activement à stopper les trafics d’immigrants.

Il a souligné que depuis que l’Europe n’acceptait que quelques réfugiés par les voies légales, la demande pour le trafic illégal de migrants avait augmenté. « Bien sûr, le moyen le plus efficace pour mettre un terme à tous ces problèmes serait une action immédiate de la communauté internationale pour résoudre le conflit syrien. »

Lorsqu’on l’a interrogé sur le passage d’agents de l’État islamique dans les bateaux de réfugiés innocents, le fonctionnaire anonyme a déclaré que son gouvernement n’était pas au courant de ce plan secret : « Nous ne disposons pas de renseignement précis ». (…)

Source

Au moins un migrant parmi les terroristes : la France doit immédiatement arrêter l’entrée de migrants sur son territoire

Lundi 16 novembre 2015

Marine LE PEN

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Selon les informations données ce matin par le procureur de la République François Molins, l’un des kamikazes du Stade de France était arrivé en Grèce le 3 octobre dernier, parmi la masse des migrants qui affluent chaque jour en Europe. Il a ensuite pris la route de la France.

Nos craintes et nos avertissements sur la possible présence djihadiste parmi les migrants qui rejoignent notre pays sont donc une réalité malheureusement concrétisée par ces attentats sanglants.

Par précaution, Marine Le Pen demande l’arrêt immédiat de tout accueil de migrants en France et l’arrêt immédiat de leur dispersion dans les communes de France, villes comme villages. La sécurité des Français rend cette prudence impérieuse. La sécurité des Français rend également irresponsable l’assentiment du gouvernement et de l’opposition UMP à la submersion migratoire, en particulier leur accord donné aux quotas de migrants au parlement européen.

Pays d’Arles : Les trains intercités vont être supprimés…

Mardi 10 novembre 2015
C'est une catastrophique économique pour le pays d'Arles, encore une dégradation du service public. Des secteurs comme le tourisme vont être directement impactés, dans un territoire ou le chômage dépasse la barre des 18 %... L'UMPS est directement responsable de ce saccage !

Gare d’Arles – Photo Fred Laupies

« La suppression des trains intercités est une catastrophe économique pour le pays d’Arles, c’est encore une dégradation du service public.

Des secteurs comme le tourisme et ses activités satellites vont être directement impactés par la disparition des trains intercités. C’est un très mauvaise nouvelle pour les habitants de ce territoire où le chômage dépasse la barre des 18 % dans certaines localités… 

L’UMPS aux manettes de la France depuis plus de trente ans, est directement responsable de ce saccage ! »

Frédéric LAUPIES – Front National Pays d’Arles

La Provence :

Et si la gare d’Arles tombait dans la troisième division des gares du département ? C’est ce que redoute l’Adugare (l’Association des usagers de la gare d’Arles et de sa région). Déjà loin de Saint-Charles, ou de la gare d’Aix-TGV, elle pourrait dire adieu aux trains intercités arrivant de Bordeaux, qui ne passeraient plus que par Nîmes puis Marseille. Voilà en tout cas ce que préconise le rapport Duron, chargé d’établir une réflexion sur l’avenir de ces trains dits « d’équilibre du territoire » (TET). La décision définitive sera prise au printemps 2016, mais si tel était le cas, le coup serait rude pour la gare d’Arles. Trop rude, selon Josiane Spiteri, présidente de l’Adugare, qui, avec la CLCV et les cheminots retraités, a obtenu il y a quelques jours une entrevue avec Jean-Yves Petit, vice-président de la Région Paca en charge des transports, pour faire le point sur ce dossier sensible.

« Nous ne voulons pas que les trains intercités ne s’arrêtent plus à Arles, cela représente 12 arrêts par jour, c’est énorme, et ce serait une catastrophe de les perdre pour la ville d’Arles, plaide Josiane Spiteri. On deviendrait une petite gare de rien du tout. Il y a beaucoup de gens qui vont travailler ou étudier à Nîmes ou Montpellier, les TER (Trains express régionaux, Ndlr), qui ne vont pas en Languedoc-Roussillon, ne peuvent pas suffire. On a déjà eu la suppression du Cévenol, qui a désormais son terminus à Nîmes, là ce serait le coup de grâce pour la gare d’Arles, et l’image nationale de la ville. »

Lire la suite …

Bataille entre migrants et policiers à Calais

Mardi 10 novembre 2015

Dix-huit policiers ont été blessés la nuit dernière, lors de heurts près de la « jungle », où vivent plusieurs milliers de migrants. Une violence inédite qui a été filmée par un riverain.

 

Aux jets de pierre répondent des tirs de lacrymogène. Les heurts qui ont eu lieu dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 novembre, entre 150 et 200 migrants et la police ont fait 18 blessés, en grande majorité côté CRS. Les policiers n’ont été que légèrement blessés. Ils « souffrent de contusions, provoquées par des jets de pierres », précise à France TV info Johann Cavallero, du syndicat CRS Alliance. Un migrant érythréen a été légèrement blessé au visage vers 3h00, sans que l’on sache si cette blessure était liée aux violences de la nuit. Il a été transporté au CHR de Calais.

Que s’est-il passé ? Pourquoi ces heurts ? Selon les syndicalistes policiers, des migrants sont d’abord montés sur un pont, route de Gravelines, près de la Jungle et ont jeté une pierre, qui a frappé le pare-brise de son véhicule, côté passager. Le chauffeur routier roumain a alors appelé la police. Une fois sur place, les CRS ont été visés par des jets de pierres. Ils ont riposté en lançant plus de 200 grenades lacrymogènes. « On n’avait pas tiré autant de grenades depuis très longtemps », affirme Denis Hurth, du syndicat de CRS Unsa-Police. Les heurts ont duré de 23h à 1h du matin. 

« C’était la guerre ! »

Une riveraine a vu ses heurts violents depuis sa fenêtre : « On a entendu un gros boum. On a été réveillés par le bruit. Mon gamin s’est mis à pleurer. Là on est montés de peur. On a vu tous les gyrophares. Ils ont commencé à jeter des pierres, qui ont atterri dans ma cour, sur ma maison. C’était la guerre ! »

 

Les réactions des riverains :


Les heurts entre migrants et policiers à Calais filmés par un riverain

Le film du riverain :

Image de prévisualisation YouTube

Robert Ménard part en guerre contre les kebabs

Samedi 31 octobre 2015

Dans un reportage d’ »Envoyé spécial », le maire dit qu’il s’opposera à l’ouverture de nouveaux kebabs à Béziers au nom de la tradition « judéo-chrétienne ».

 
Envoyé spécial. Robert Ménard déclare la guerre au kebab

Il n’y aura pas de nouveaux kebabs dans le centre-ville de Béziers. Du moins tant que Robert Ménard sera maire. L’ancien président de Reporters sans frontières a affirmé lors d’un reportage d’Envoyé spécial diffusé le 29 octobre sur France 2 qu’il s’opposerait à toute nouvelle ouverture dans le centre historique. Motif : « On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne. C’est difficile pour certains, mais il faut s’y faire. »
Robert Ménard a-t-il fait une indigestion de ces sandwichs à la viande, appelés Döner en Turquie, shawarma au Liban, ou encore gyros en Grèce ?

Il semble en effet qu’il en ait trop soupé. Car le maire juge qu’ »à un moment donné, trop, c’est trop. Quand il y a trop d’immigrés dans un pays, c’est trop d’immigrés. À un moment donné, dans le domaine alimentaire, dans le domaine de la restauration, je trouve que trop de kebabs, c’est trop ». Il y aurait, selon lui, 20 de ces restaurants dans le centre-ville de Béziers.

Le Point

2015 – A Tarascon dans les Bouches du Rhône la majorité municipale UMP a décidé pour sa part qu’il n’y aura pas de nouveaux commerces de « Choucroute ou de Cassoulet »…. [vidéo]

Image de prévisualisation YouTube

Arles : Driss Bouhaja choisit le Front National ! [La Provence 29/10/2015]

Jeudi 29 octobre 2015

driss-arles002-717x1024

Pour lire l’article cliquez sur l’image avec le clic droit de la souris et choisissez « ouvrir l’image dans un nouvel onglet »…

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Vendredi 23 octobre 2015

MARINE2smallMARINE2smallMarine Le Pen TF1Dans un climat absolument indigne d’une démocratie normale, suscité et entretenu par la grande fébrilité du système, j’ai appris, par un mail reçu au milieu de la nuit, que les conditions de l’émission politique à laquelle j’étais invitée sur France2 ce jeudi soir avaient soudainement changé.

Désormais, je suis tenue d’accepter à la dernière minute plus de 3 heures d’émission, 6 débats, plus les interviews des différents journalistes, simplement pour satisfaire aux exigences d’une action coordonnée de l’UMPS : messieurs Sarkozy et Cambadélis ayant décidé de jouer ensemble les victimes auprès du CSA. Voir l’ancien président de la République accepter de mener ainsi une action commune avec monsieur Cambadélis, pour empêcher leur principale opposante de s’exprimer sur une chaîne du service public, alors que celui-ci avait refusé de prendre au téléphone le premier secrétaire du PS au moment des attentats de janvier, en dit long sur la moralité et la fébrilité de Nicolas Sarkozy.

Je tiens en outre à souligner que jamais un tel traitement n’a été réservé par France 2 aux ténors des autres partis politiques, et que le manque de courtoisie et de correction de la chaîne à mon endroit est scandaleux. D’autant plus que je n’ai accepté au départ de participer à cette émission qu’à la grande insistance de David Pujadas, lequel a passé plus d’une heure dans mon bureau à cette seule fin.

Dans ces conditions, je ne peux accepter l’invitation qui m’a été faite qu’à la condition que le débat envisagé avec messieurs Saintignon et Bertrand remplace les débats initialement prévus avec messieurs Lagarde et Le Foll.

Je dénonce très fermement ces méthodes de France 2, à des lieues du respect que l’on est en droit d’attendre d’une chaîne du service public. Je dénonce également l’hystérie délirante de mes adversaires politiques, en particulier les pleurnicheries de Monsieur Bertrand qui préfère consacrer son temps de parole médiatique à essayer de réduire le mien.

Je rappelle que le Front National n’a obtenu en 2014/2015 que 5,8% du temps d’antenne politique, soit moins que les Verts (6,7%), et bien sûr moins que le PS (27,4%), le gouvernement (12,7%) et Les Républicains (34,1%), alors que notre mouvement représente près du tiers des électeurs français.

Monsieur Pujadas, on ne m’impose rien

Jeudi 22 octobre 2015

marine le pen jolie

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Je ne me rendrai pas ce soir à cette mascarade qu’est devenue depuis quelques heures l’émission de M. Pujadas « Des paroles et des actes ».

En effet, alors que M. Pujadas et son équipe ont lourdement insisté pour que j’accepte leur invitation, et que la structure de l’émission était calée, comme c’est la tradition, depuis déjà plusieurs jours, un mail adressé à mon attaché de presse à 23h40 cette nuit nous apprenait que, se soumettant aux exigences posées hier par MM. Cambadélis et Sarkozy, M. Pujadas rallongeait l’émission (déjà très longue) d’un débat sur les régionales de 45 minutes avec MM. Bertrand et de Saintignon, excluant d’ailleurs sans raison les autres candidats à cette élection.

Confrontée à cette méthode cavalière et méprisante, j’ai dans un esprit de conciliation proposé alors que ce débat régional se substitue au débat politique déjà prévu avec les représentants de l’UDI et du PS.

Avec une arrogance inouïe, M. Pujadas a cru pouvoir, pour la deuxième fois, me mettre devant le fait accompli, ce qu’il a admis lui-même ne jamais faire pour les autres responsables politiques.

Parce que je représente des millions d’électeurs français qui ont droit à la considération et au respect du service public, à moi, M. Pujadas, on n’impose rien. Surtout quand ces changements de dernière minute visent à obéir aux caprices du système UMPS, système qui n’a pourtant pas à se plaindre, trustant déjà près de 95% du temps d’antenne politique dans le pays.

Il me tarde plus que jamais de débattre avec tous ceux qui le voudront bien, et d’abord avec mes adversaires aux élections régionales en Picardie-Nord-Pas-de-Calais, mais dans des conditions plus sereines et sur d’autres plateaux, comme c’est déjà prévu très prochainement.

L’amateurisme et la servilité de M. Pujadas ont transformé aujourd’hui l’organisation de cette émission en véritable pantalonnade. Y participer dans ces conditions serait indigne du respect dû aux Français, décidément mal traités par leur service public de télévision qu’ils financent pourtant par leurs impôts.

Je me tiens à la disposition des trois Français initialement invités à me questionner et à qui M. Pujadas comptait désormais royalement accorder 5 minutes de débat chacun, pour répondre à leurs légitimes préoccupations.

Se faire respecter est le début de la reconquête démocratique par le peuple français.

Les Syriens reconnaissants des raids aériens, la pression sur les pilotes russes immense

Mardi 20 octobre 2015

Alors que les raids aériens russes contre de Daesh font la Une de l’actualité, des syriens témoignent leur reconnaissance. Le correspondant de RT Mourad Gazdiev entre dans les détails et souligne la responsabilité qui pèse sur les pilotes.

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen – 11 octobre 2015

Samedi 17 octobre 2015
http://www.dailymotion.com/video/x39btdo
1...56789...90