Archive de la catégorie ‘justice’

Marseille : le bras droit du socialiste Jean-Noël Guérini poursuivi pour « destruction de preuves »

Vendredi 29 avril 2011

Marseille : le bras droit du socialiste Jean-Noël Guérini poursuivi pour « destruction de preuves » dans Critique jean-noel_gueriniIl est soupçonné d’avoir ordonné la destruction des ordinateurs du cabinet de Jean-Noël Guérini à la veille d’une perquisition dans ses locaux.

Offensif devant la commission d’enquête interne chargée du fonctionnement du PS des Bouches-du-Rhône, qui l’a entendu hier protester contre les accusations de « clientélisme » et d’« intimidation » portées par Arnaud Montebourg, Jean-Noël Guérini est à nouveau sur la défensive sur le front judiciaire. Le procureur de Marseille, Jacques Dallest, a délivré le 7 avril un réquisitoire supplétif pour « destruction de preuves » contre le principal collaborateur de l’élu socialiste, son directeur de cabinet au conseil général des Bouches-du-Rhône. Celui-ci est soupçonné d’avoir ordonné la destruction des ordinateurs du cabinet de Jean-Noël Guérini à la veille d’une perquisition dans ses locaux.

Lire la suite

Bouches-du-Rhône : Mounir, Fahel, Emmanuel et Anis condamnés à 10 à 15 ans de prison pour viol et homicide

Vendredi 22 avril 2011

 justice.jpg

La cour d’assises des Bouches-du-Rhône a prononcé dans la nuit de jeudi à vendredi des peines allant de 10 à 15 ans de prison contre quatre hommes reconnus coupables du viol en réunion d’une jeune femme qu’ils avaient saoulée à mort, ainsi que de non-assistance à personne en danger.

Jugés depuis lundi, Mounir Tinouiline et Fahel Djermoune ont été condamnés respectivement à 15 et 13 ans de réclusion, Emmanuel Denis et Anis Nafti à 10 ans. Les deux premiers avaient pris la fuite tout de suite après la mort de la jeune femme, les autres avaient alerté les pompiers.

Le 8 décembre 2008, les quatre hommes, âgés de 20 à 28 ans, avaient donné rendez-vous à Cécilia Gueye, une infirmière de 21 ans, connue de l’un d’entre eux. Ils la savaient « fragile », « naïve » et « influençable », ainsi que l’ont décrite ses proches. D’après l’accusation, ils l’ont fait boire avant de la conduire dans un hôtel de Marseille, où ils l’ont tour à tour violée. La jeune femme est décédée dans la nuit. [...]

Le Figaro / AFP

Arles : Neuf interpellations après un braquage réalisé par des adolescents

Vendredi 15 avril 2011

193832.jpg

La Provence :

Le 24 novembre 2010, avec une violence inouîe, trois adolescents malfaiteurs avaient reussi à s’emparer du sac d’une buraliste qui ne contenait que quelques dizaines d’euros. [...] Une fois le sac de la victime en main, les trois hommes ont quitté les lieux à pied vers la cité Barriol. Le 29 mars dernier, après plusieurs semaines d’enquête et de filatures, la brigade de répression du banditisme de la police judicière de Marseille a reussi à interpeller neuf garçons soupçonnés d’avoir commis le braquage. Le plus âgé vient de fêter ses 19 ans alors qu’un des mis en cause n’est âgé que de 14 ans.

Les usines Vitembal de Remoulins et de Tarascon placées en redressement judiciaire

Mercredi 13 avril 2011

logovitembal.jpg

Le Midi Libre :

Les usines de Vitembal Tarascon et Vitembal société industrielle (à Remoulins) ont été placées en redressement judiciaire vendredi, lors de jugements rendus par les tribunaux de commerce de Tarascon et de Nîmes. Un comité d’entreprise a eu lieu lundi soir [...]

[...] En revanche, pour Tarascon,  « la restructuration est possible, mais c’est très difficile. Il nous semblait préférable de lancer tout de suite la démarche de trouver des repreneurs ». Selon Jean-Marie Giordani, Vitembal souffre de la hausse des prix des matières premières, qui s’ajoute à un mauvais exercice 2010.   « Il y a eu une envolée des prix entre janvier et mars de plus 30 % de la PET (matière plastique très utilisée à Tarascon, NDLR).   Ce sont des coûts très difficiles à répercuter sur la clientèle. L’équation Remoulins est plus facile à résoudre que celle de Tarascon. » [...]

Lire l’article sur le Midi Libre.com

La « démocratie » s’installe en Côte d’Ivoire : pillages, saccages, massacres et guerre civile

Mercredi 13 avril 2011

La « démocratie » s’installe en Côte d’Ivoire : pillages, saccages, massacres et guerre civile dans france simonne-Gbagbo-capturée

Simone Gbagbo, capturée, maltraitée, humiliée publiquement et livrée en pâture au voyeurisme de la presse occidentale. Ici en présence de soudards des FRCI, l’armée privée d’Ouattara

Alors qu’Abidjan et la majeure partie de la Côte d’Ivoire est livrée à l’anarchie, à la violence, aux pillages et au_x crimes des vainqueurs d’Ouattara soutenus par la France et les puissances occidentales, Désiré Tagro, l’ex-ministre de l’Intérieur de Laurent Gbagbo, est mort ce matin des suites de ses blessures infligées lors de l’assaut final de la résidence de Gbagbo, à la résidence de Cocody, affirment plusieurs sources bien informées à Abidjan.

Présent dans les sous-sols de la résidence aux côtés de la famille Gbagbo, il aurait été sévèrement battu à coups de crosse par les soldats pro-Ouattara. D’autres sources affirment que sa mort serait due à des blessures par balles. Il a été transporté hier soir par les forces de l’ONU à l’hôpital Pisam d’Abidjan, où il est décédé.

Désiré Tagro était une figure du régime déchu. Considéré comme un dur, il avait négocié les accords de Ouagadougou qui, en mars 2007, avaient établi une feuille de route pour aller aux élections présidentielles.

Une centaine de personnes ont été appréhendées, lundi, par les forces de Ouattara, à la résidence de Cocody, dont certains responsables de la sécurité et des militaires qui pourraient être impliqués, entre autres, dans l’enlèvement du journaliste franco-canadien, Guy-André Kieffer. Une partie de la famille et des proches de Laurent Gbagbo, comme sa propre épouse, ont été passés à tabac par les FRCI suite à leur capture par les forces spéciales françaises du 1er RPIMa.

Dans la ville d’Abidjan, plusieurs centaines de commerces et entreprises tenues par des Européens, dont des Français, ont été pillées et saccagées. Des combats sporadiques entre pro-Gbagbo et pro-Ouattara continuent sans que ni l’ONUCI, ni la Force Licorne n’interviennent. Dans les rues d’Abidjan, les commandant de zone des FRCI ont donné ordre de faire la chasse aux jeunes patriotes (partisans de Laurent Gbagbo) et aux Bétés, cette ethnie du sud du pays dont est originaire l’ex-président ivoirien.

Comme on peut le constater, la démocratie ouattarienne s’installe en Côte d’Ivoire…

Source

2 300 vols avec violences en trois mois à Marseille

Mercredi 13 avril 2011

colliersmall.jpg

La Provence :

Dopée par les vols de colliers, cette délinquance connaît une hausse de 15%

Ce n’est peut-être qu’un début. Le week-end passé, les arracheurs de colliers en or ont frappé dans tous les quartiers. Jeunes, personnes âgées, hommes d’âge mur, aucune catégorie de Marseillais n’a été épargnée. Le total précis des agressions n’a pas encore été dévoilé, mais il pourrait approcher les records enregistrés l’été dernier, avec une trentaine en une seule journée.Le cours de l’or (plus de 1 460 $ l’once hier, soit 1 010 €), qui n’a jamais été aussi élevé, dope cette forme de délinquance qui semble se banaliser [...]

La suite sur La Provence.com

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen

Samedi 9 avril 2011

http://www.dailymotion.com/video/xi11js

Affaire Alexandre Guérini : nouveaux documents troublants sur la décharge

Jeudi 7 avril 2011

cg13.jpg 

La Provence 07/04/2011 : À quelques minutes d’intervalle, sur un même dossier, des élus peuvent-ils voter blanc puis noir ? L’affaire des marchés truqués des Bouches-du-Rhône, que le juge Duchaine instruit depuis 2009, prouve que oui.

Selon nos informations, les enquêteurs sont sur le point de recevoir d’un service de l’État des documents pour le moins intrigants : il s’agit de deux délibérations totalement contradictoires, que La Provence s’est procurée. Adoptées le 22 novembre 2004 par la commission permanente du Conseil général 13, elles portent sur l’extension de la décharge du Mentaure à La Ciotat. À l’époque, la dimension schizophrénique de ces deux décisions avait échappé au contrôle de légalité exercé par la préfecture.

Connue depuis le début de l’instruction, l’une apparaît comme opposée à cette extension, au nom de motifs environnementaux. Inédite à ce jour, l’autre montre que l’institution dirigée par Jean-Noël Guérini soutenait fermement cette extension, au point d’accorder ce jour-là près de 2,5 millions d’euros de subventions pour le projet porté par l’Agglo d’Aubagne.

Frère du président PS du CG 13, Alexandre Guérini se trouvait au coeur du projet en tant que responsable de la SMAE : cette société spécialisée dans le traitement des déchets venait de remporter le marché de l’aménagement et de l’exploitation de la décharge.

Lire l’article intégral sur La Provence.com

Assises: viol sur « ordonnance » à Gardanne

Jeudi 7 avril 2011

marabout.jpg

Var Matin : Benali Mhari, un Marseillais de 28 ans d’origine comorienne, viendra demain et vendredi faire appel d’une condamnation à huit ans de prison pour viol aggravé, prononcée par les assises des Bouches-du-Rhône le 16 février 2010.
Il avait été reconnu à sa voix et son odeur par une amie d’enfance, victime d’un viol particulièrement traumatisant, la nuit du 3 au 4 décembre 2005 à Gardanne. Quittant vers minuit le domicile de ses parents en voiture, cette jeune femme désormais âgée de 32 ans avait eu la peur de sa vie, quand avait surgi dans son dos un homme tapi sur la banquette arrière, ganté et armé d’un couteau.

(suite…)

Affiches du FN « Non à l’islamisme » : Jean-Marie Le Pen relaxé à Nanterre

Mercredi 6 avril 2011

Affiches du FN « Non à l’islamisme » : Jean-Marie Le Pen relaxé à Nanterre dans france jean_marie_le_pen_V-300x208Jean-Marie Le Pen, accusé par le Mrap d’incitation à la haine raciale pour avoir diffusé lors des élections régionales des affiches de campagne jugées offensantes à l’encontre des musulmans, a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Nanterre.

Le Président d’Honneur du Front National avait déjà été écarté des fins de la poursuite pour les mêmes faits début décembre 2010 par le Tribunal correctionnel de Paris qui avaient débouté les deux associations plaignantes pour de pures questions de procédures.

Après la décision, l’avocat du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, Me Khaled Lasbeur, s’est déclaré « surpris », estimant que « les faits incitant à la haine raciale et à la discrimination étaient établis ».

Une peine d’emprisonnement avec sursis avait été requise le 1er mars contre l’ancien président du Front National, Jean-Marie Le Pen.

L’affiche litigieuse représentait une femme intégralement voilée à côté d’une carte de France recouverte du drapeau algérien sur laquelle se dressaient des minarets en forme de missiles, avec pour titre : « Non à l’islamisme ».

Le tribunal a estimé que cette affiche avait été diffusée sur internet dans un contexte particulier, celui des élections régionales, dans lequel des propos sont proférés parfois avec exagération et que la place de l’islam en France s’inscrivait dans le débat politique français.

Le tribunal, qui s’est prononcé cette fois sur le fond de l’affaire, a également constaté que les islamistes ne constituaient pas juridiquement un groupe de personnes au regard de la loi du 29 juillet 1881 visée par le plaignant, motivant ainsi la relaxe.

Lors des dernières élections régionales, en février 2010, le mouvement « jeunesse » du Front national avait diffusé ces affiches en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et sur son site internet, puis partout en France.

A l’époque, l’affaire avait suscité des protestations de l’Algérie.

Lors de l’audience à Nanterre, l’avocat du MRAP avait produit une vidéo d’un discours du 7 mars 2010 dans lequel Jean-Marie Le Pen « revendique la paternité de l’affiche, constituant de ce fait l’infraction de provocation à la haine », selon le procureur de la République.

Absent mardi, l’avocat de Jean-Marie Le Pen, Me Wallerand de Saint Just, avait dénoncé un « procès d’intention » fait à son client.

Source

Côte d’Ivoire : la vérité sur les FRCI d’Alassane Ouattara soutenues par l’ONU

Mardi 5 avril 2011

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

« L’ONU de Ban Ki Moon et Choi est responsable de l’organisation de ces élections avant le désarmement des rebelles de Ouattara » selon Me Ceccaldi, avocat international. L’ONUCI n’a donc pas pour mission le désarmement des bandes de pillards et d’assassins qui forment les troupes rebelles des FRCI (ex Forces nouvelles) d’Alassane Ouattara.

Au PS, Montebourg revient à la charge contre Guérini

Mardi 29 mars 2011

montebourg.jpg

La Provence :

Le secrétaire national du PS affirme avoir les preuves de la complicité entre les frères Guérini. Un vrai réquisitoire

Discret pendant la campagne des cantonales, le député socialiste Arnaud Montebourg, en passe d’être réélu à la présidence du Conseil général de Saône-et-Loire, où il a glané un siège, revient à la charge. Après un rapport au vitriol contre la fédération PS des Bouches-du-Rhône et son patron Jean-Noël Guérini, également président du CG, il assure détenir les preuves de ses accusations. Le secrétaire national du PS à la rénovation n’est pas tendre non plus avec la Première secrétaire du parti, Martine Aubry.

La suite …

Explosion annoncée des tarifs de l’électricité : l’Etat doit immédiatement dire STOP !

Jeudi 24 mars 2011

Explosion annoncée des tarifs de l’électricité : l’Etat doit immédiatement dire STOP ! dans Critique lepen_marineCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

EDF aurait proposé au gouvernement une hausse des tarifs de l’électricité de l’ordre de 5 % par an d’ici 2015, soit 30 % environ en cinq ans.

Cette nouvelle augmentation, d’une ampleur inédite, s’ajouterait à la flambée en cours des tarifs du gaz (+50 % depuis 2005), de l’essence et du fioul domestique. Elle est la hausse de trop pour nos compatriotes, déjà en proie aux plus grandes difficultés financières !

Ce relèvement drastique des tarifs de l’électricité fait écho aux propos du ministre de l’Industrie Eric Besson, qui en février dernier l’avait jugé « inéluctable ».
Il a pour origine principale la libéralisation européenne du secteur de l’énergie, conduite par tous les gouvernements PS et UMP depuis 1996.

La loi NOME votée en 2010, qui oblige sottement EDF à vendre plus cher une partie de sa production, est le fruit le plus récent, et sûrement le plus nuisible, de cette politique européenne destructrice. Loi NOME dont l’association de consommateurs UFC-Que choisir disait en novembre dernier qu’elle ferait « mécaniquement exploser » les tarifs de l’électricité.

En outre, avec la complicité du gouvernement, EDF adopte une attitude pitoyable en profitant du débat provoqué par la catastrophe de Fukushima pour essayer de vendre à l’opinion publique sa revendication mercantile.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande à l’Etat de prendre ses responsabilités d’actionnaire majoritaire d’EDF en opposant un refus immédiat, catégorique et définitif à ce projet d’explosion des tarifs. Avec plus de 1 milliard d’euros de bénéfices l’an dernier, et 3,9 milliards en 2009, EDF n’a pas besoin d’une telle hausse des prix.

Elle demande une rupture avec la politique européenne de libéralisation et de casse de l’énergie, au profit d’un Etat fort, garant des services publics.

Marine Le Pen porte plainte contre Jean-Luc Mélenchon

Lundi 7 mars 2011

Marine Le Pen porte plainte contre Jean-Luc Mélenchon dans france wallerand 

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, avocat de Marine Le Pen

Parmi les réactions au sondage plaçant Marine Le Pen en tête des intentions de vote aux prochaines élections présidentielles, la palme de la perte de sang-froid revient à Jean-Luc Mélenchon.

En effet, le patron du Front de gauche a été jusqu’à invectiver gravement Marine Le Pen en la traitant de « fasciste ».

Dans ces conditions, la Présidente du Front National a donné instructions à son avocat de déposer une plainte contre M. Mélenchon pour injures publiques.

M. Mélenchon doit cesser de faire de l’invective et de la grossièreté ses armes habituelles dans la confrontation politique

Fontvieille (13) : le distributeur de billets attaqué à la lance thermique

Mercredi 23 février 2011

h2019137561264784782.jpg

La Provence :

Cette fois encore, les malfrats n’ont pas lésiné sur les moyens pour parvenir à leurs fins. De source proche de l’enquête, on parle même « de moyens exorbitants ». Des cambrioleurs ont en effet attaqué à la lance thermique le distributeur automatique de billets de banque (Dab) de l’agence du Crédit Agricole de Fontvieille, pourtant situé dans le coeur de ce paisible village.

Les malfaiteurs ont agi dans la nuit de dimanche à lundi, vers 3h45. Après avoir fracturé une porte d’entrée de la banque, ils ont en effet attaqué à la lance thermique, la partie arrière de l’appareil. Du lourd puisque ce genre d’outil est capable de couper des plaques d’acier de plusieurs centimètres d’épaisseur. Du matériel de professionnel en tout état de cause, peut-être volé sur un chantier. Leur forfait accompli, les malfaiteurs ont ensuite pris la fuite sans être inquiétés.

La suite …

1...1718192021