Archive de la catégorie ‘insécurité’

Tarascon : Le policier toujours dans le coma

Samedi 6 mars 2010

policenationale.jpg

La Provence :

Il semble que l’état de santé de Christophe Coycault, ce policier de 34 ans, grièvement blessé lors d’un contrôle routier qui a dégénéré à Tarascon, dans la nuit de mardi à mercredi, n’ait pas évolué. Les médecins envisageaient de le sortir du coma artificiel dans lequel il est plongé depuis le drame afin d’évaluer avec précision les lésions subies par son cerveau, privé d’oxygène pendant de longues minutes. Mais ils ont repoussé l’échéance.

Dans cet affaire, les deux suspects ont bien été mis en détention et sont suivis par deux juges d’instruction qui ont ouvert deux informations judiciaires distinctes : l’une pour tentative d’homicide sur agent de la force publique et l’autre pour refus d’obtempérer, défaut de permis et conduite sous stupéfiants.

Selon nos informations, l’homme suspecté d’avoir roulé sur le policier invoquerait un accident dû à la déficience de la marche arrière. Une thèse d’ores et déjà réfutée par les enquêteurs qui ont procédé aux analyses techniques de la voiture sans découvrir la moindre anomalie.

Source

Pour rejoindre le groupe  de soutien à Christophe Coycault, son épouse, ses enfants, sa famille sur facebook (cliquez sur le lien)

Archives

Tarascon : L’agresseur du policier est de nationalité algérienne et bénéficiait d’un titre de séjour temporaire et avait été plusieurs fois condamné

Jeudi 4 mars 2010

policetarascon.jpgPhoto La Provence

Le Point.fr :

…Le passager qui, selon les premières investigations aurait pris le volant et écrasé le policier avant de se sauver à pied, devait être mis en examen pour « tentative d’homicide volontaire sur un fonctionnaire de la police nationale ». Il est né en 1984, est de nationalité algérienne, bénéficiait d’un titre de séjour temporaire et avait été plusieurs fois condamné notamment pour infractions à la législation sur les stupéfiants, selon une source proche de l’enquête. Le parquet devrait requérir la détention dans les deux cas.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un policier de 35 ans, père de deux enfants, avait été grièvement blessé après avoir été percuté par un véhicule qui refusait de se soumettre à un contrôle routier. Il est hospitalisé à l’hôpital Nord de Marseille dans un état critique, avec son pronostic vital engagé…

France : Chut ! Des églises profanées

Mercredi 3 mars 2010

polagn15676451apx470wpresseocean.jpg

Presse Océan :

La basilique Saint-Donatien et l’église Saint-Clément ont été vandalisées à moins de deux jours d’écart.

« Brûle ton église ». L’inscription haineuse a été peinte en grosses lettres grises sur une des portes de la basilique Saint-Donatien. La porte principale, elle, a été recouverte d’un A majuscule entouré d’un cercle, symbole de l’anarchie. Ces dégradations remontent à la nuit de vendredi à samedi.

D’autres ont été commises dans le même temps à quelques mètres de là, sur le portail et le mur d’enceinte du lycée catholique Saint-Donatien : « Les curés au bûcher, les sorcières en liberté », « Ni Dieu, ni maître ». Tous ces slogans anticatholiques ont été effacés hier matin par les services de Nantes Métropole.

La suite et source 

Marseille : flambée de violence à l’hôpital

Vendredi 26 février 2010

violence.jpg

La Provence :

Les agressions contre le personnel se multiplient

L’un a été blessé avec un poignard, l’autre frappé au visage, une troisième s’en tire avec une jambe dans le plâtre. Enfin, dimanche, un médecin a été victime d’une tentative d’étranglement. Et maintenant à qui le tour? C’est la question angoissée que se posent les soignants de l’hôpital Edouard-Toulouse (15e ), victimes en moins d’un mois de quatre violentes agressions de patients. A la suite des deux derniers incidents, une commission d’hygiène et de sécurité (CHSCT) a été convoquée, hier, en urgence.

(suite…)

Vandalisme à Tarascon : Des vitrines brisées sur le boulevard Victor Hugo

Jeudi 18 février 2010

Dans la nuit du 16 au 17 février 2010, la vitrine de l’établissement « La Fromenterie » est fracassée. Le magasin venait tout juste d’être rénové la semaine précédente.

L’agence de voyages située juste à côté était pour sa part victime de « vandalisme » avec ses deux vitrines extérieures brisées entre le 8 et le 9 février.

fromenterie.jpg

 

Le Directeur du cabinet du Maire de Tarascon mis en examen pour « complicité de favoritisme »

Mercredi 10 février 2010

quiliccib.jpg Photo : à droite Bernard Quilici

 

La Provence 10/02/2010 :

Le maire UMP de Tarascon, Charles Fabre, a été placé en garde à vue plus de 24 heures dans les locaux de la brigade financière de la police judiciaire de Marseille. Répondant à une convocation des enquêteurs, le maire s’est rendu lundi matin dans les locaux de la PJ pour s’expliquer sur les conditions d’attribution du marché de BTP de la nouvelle cité judiciaire de Tarascon.

Soupçonnant des irrégularités sur l’attribution de ce marché, remporté par deux filiales du groupe Vinci, Dumez-Méditerranée et l’entreprise Mastran à Arles, la section financière du parquet de Marseille décidait, en octobre dernier, l’ouverture d’une information judiciaire pour « favoritisme » et la confiait à un juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs), Charles Duchaîne.Depuis, plusieurs personnes ont été entendues par la police judiciaire et certaines ont été mises en examen, dont le directeur du cabinet du maire, la semaine dernière.

Jeudi dernier, Bernard Quilici était, en effet, mis en examen pour « complicité de favoritisme » et placé sous contrôle judiciaire, sans toutefois être interdit de travailler en mairie. « La justice tient à éclaircir les conditions d’attribution de certains marchés concernant l’aménagement de l’ancienne caserne militaire dans le quartier Kilmaine, et notamment l’édification de la cité judiciaire », confiait un membre de son entourage. Du côté du groupe Vinci, on observait hier le mutisme le plus complet.

(suite…)

Marine Le Pen aux policiers : TENEZ BON !

Vendredi 22 janvier 2010

 marinefondvert300x249.jpg

Front National

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-Présidente exécutive du FN :

Placement en garde à vue de policiers municipaux à Woippy poursuivant trois jeunes connus des services de police, condamnation à seulement un an de prison ferme d’un jeune ayant tué en 2007 un policier à la Foire du Trône à Paris, hausse vertigineuse du taux de suicide parmi les policiers…
Les forces de l’ordre sont aujourd’hui lâchées et humiliées par Nicolas Sarkozy, incapable de garantir la sécurité aux Français et de donner aux policiers les moyens de remplir leur mission.
Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, réaffirme son soutien aux forces de l’ordre. Elle dénonce cette injustice permanente qui vise à déborder d’indulgence à l’égard des agresseurs et envoie sur le banc des accusés, des policiers qui tentent de faire leur travail.

M. Eric Besson et la Vérité

Vendredi 15 janvier 2010

 bpgollnisch.jpg

Communiqué de Presse de Bruno GOLLNISCH, Vice-Président exécutif du FN, Député Européen, Ancien Président du Groupe parlementaire Identité-Tradition-Souveraineté :

Lors de son débat télévisé de ce jeudi 14 janvier avec Marine Le Pen, le Ministre de « l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire » (sic), M. Eric Besson, a accusé le Front National, de s’être désintéressé du débat et du vote sur la « directive retour » adoptée par le Parlement européen (rapport Weber), relative à la rétention et au rapatriement des immigrants illégaux.

C’est au mieux une ignorance caractérisée, au pire un mensonge délibéré.

Une visite rapide sur le site officiel du Parlement européen (6ème mandature) lors du débat du 10 juin et du vote de ce texte à Strasbourg le 18 juin 2008, permet à n’importe qui de prendre connaissance des interventions de Jean-Claude Martinez, Bruno Gollnisch, Carl Lang, Marine Le Pen, alors députés du Front National, ainsi que de leurs collègues de la Coordination Identité-Tradition-Souveraineté : Philip Claeys, Frank Vanhecke, (Belgique), Andreas Mölzer (Autriche), Luca Romagnoli (Italie).

Autrement dit, à eux seuls, les députés du FN et leurs amis, pourtant très minoritaires, ont fait les deux tiers des douze explications de vote prononcées sur ce sujet !

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=CRE&reference=20080618&secondRef=ITEM-007&language=FR&ring=A6-2008-0339#3-141

Leurs nombreuses prises de position avaient été précédées d’un déplacement au centre de rétention de Lampeduza, point d’arrivée de nombreux illégaux, et d’entretiens avec les détenus ainsi qu’avec toutes les autorités de ce site.

L’argument qu’a utilisé M. Besson, contraire à la vérité la plus élémentaire, ne le grandit pas !

Le référendum en Martinique et en Guyane

Lundi 11 janvier 2010

jmlp.jpg 

Communiqué de Presse de Jean-Marie LE PEN :

Les Guyanais et les Martiniquais ont très massivement rejeté l’aventure d’une « autonomie » non définie. Ils ont ainsi manifesté de façon claire et nette leur attachement à leur pays, la France, et rejeté dans leur marginalité les bruyantes voix indépendantistes.

Ces votes sont une claque retentissante aux établissements politiciens locaux qui avaient réclamé ce référendum, et à Nicolas Sarkozy qui avait décidé de l’organiser.

Comme le reconnaît M. Hortefeux, le débat est désormais clos. Il reste à en tirer les conséquences quant à l’audience que la classe politico-médiatique accorde aux indépendantistes, définitivement désavoués par le peuple.

Frisson….

Samedi 9 janvier 2010

« Comme un avion sans ailes…. »

Le pilote d’un avion perd une aile mais réussit à atterrir sans dommages… INCROYABLE !!!

http://www.dailymotion.com/video/x7eydh

Marseille : torturée sous une douche brûlante

Vendredi 8 janvier 2010

femmesbattues.jpg

NP Info Provence-Alpes-Côte d’Azur

Calvaire d’une mère dans un hôtel meublé de Saint-Charles

Elle a osé sortir avec sa fille de 10 mois, sans son autorisation. Alors, il l’a punie. Torturée même. Pendant cinq minutes interminables, Saïd a laissé Aurélie brûler sous l’eau surchauffée de la douche, dans leur hôtel meublé de Saint-Charles (1er arrdt.). 

Pieds et poings liés, un bâillon dans la bouche, la jeune mère de famille a vécu un véritable calvaire. Elle souffre aujourd’hui de brûlures aux 2e et 3e degrés sur 20 % de son corps. Les faits se sont produits à la fin du mois de novembre dernier et le suspect a été interpellé mardi matin, après une enquête de la brigade criminelle de la Sûreté départementale. 

Sa compagne avait quitté l’hôpital où elle se trouvait depuis un mois et demi et Saïd s’était hasardé à lui fixer un rendez-vous dans le quartier de Notre-Dame-du-Mont (6e arrdt.), où il a été localisé grâce à des éléments techniques dont disposaient les enquêteurs. 

La police l’a finalement placé en garde à vue et le suspect, âgé de 20 ans, comme la victime, n’a rien nié des lourdes charges qui pèsent sur lui. Il a confirmé qu’après une dispute pour un motif futile, il a déshabillé la jeune fille, a attaché ses mains et ses pieds et l’a bâillonnée avec la paire de collants du bébé. 

Ce n’est qu’après avoir réussi à crier sa douleur que la maman a vu son concubin arrêter le jet d’eau bouillante qui lui meurtrissait la peau. Le garçon, réalisant à peine son geste insensé, a fini par se rendre dans une pharmacie toute proche pour se procurer de la pommade, censée apaiser les brûlures. 

Mais à son retour à l’hôtel, Saïd n’est pas remonté. Aurélie a donné l’alerte. Le marins-pompiers et la police avaient déjà investi les lieux. Le garçon s’est alors résolu à prendre la fuite. 

Se cachant de squats en squats, du centre ville, à l’extrême sud de Marseille, déjà inquiété par la police pour infraction à la législation sur les étrangers, il a fini par réapparaître et se faire interpeller. 

Hier après-midi, le suspect a été mis en examen pour « violences volontaires, actes de tortures et de barbarie et séquestration ». Il devait être placé en détention dans la nuit.

 Romain LUONGO et Denis TROSSERO 

 

Multiculturalisme : Aubagne l’examen d’une jeune femme voilée dégénère

Mercredi 23 décembre 2009

hopital.jpg

La Provence : Son mari frappe l’infirmière qui lui dit de partir

…./ 20h30. Soufiane, un Français domicilié à Marseille dans le quartier de Saint-Marcel (11e), se présente aux urgences de l’hôpital d’Aubagne. Il est accompagné de son épouse voilée, âgée de 24 ans, de nationalité marocaine, titulaire d’une carte de séjour. Soufiane explique d’emblée qu’il entend absolument assister à l’examen de sa femme.
 
Une infirmière, dite d’orientation et d’accueil, lui répond alors qu’il n’en est pas question, conformément à la pratique hospitalière. Il porte aussitôt un coup au visage de l’infirmière. L’homme sera maîtrisé et interpellé. Il est, depuis, placé en garde à vue. Entendu sur les raisons de son geste, il n’a pas mis en avant hier d’argument d’ordre religieux. L’infirmière a été entendue. Elle n’a pas livré la même version que le mis en cause et a fait l’objet d’une incapacité totale de travail (ITT) d’un jour.
 
Elle aurait toutefois pu reprendre le travail dès hier. À l’hôpital d’Aubagne, on indique que le mis en cause aurait mis en avant le fait que sa femme ne parlait pas le français pour justifier sa demande péremptoire d’assister à l’examen médical. La victime, âgée de 32ans, a décidé de déposer plainte
« avec le soutien de l’établissement hospitalier ».
 
La femme du gardé à vue doit être réentendue, de même que le médecin de garde lundi soir. De mémoire policière, on n’a pas souvenir d’avoir connu pareil événement de violences dans le département sur fond de « voile à l’hôpital ».

Le mis en cause, déjà connu des services de police pour une affaire d’aide au séjour irrégulier en 2008, doit être déféré aujourd’hui au parquet de Marseille pour « violences volontaires sur personne chargée d’une mission de service public ». Il encourt à ce titre jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

A Lorient : Sarkozy impose la loi des racailles

Mardi 22 décembre 2009

 Marine Le Pen

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-Présidente du Front National

Après une série d’agressions perpétrées contre des soldats français par des bandes ethniques, les autorités militaires ont interdit aux 3 000 marins de Lorient la fréquentation nocturne d’une partie du centre-ville.

Face à la montée d’un racisme anti-français toujours plus violent et aux attaques répétées contre les symboles de la nation, Nicolas Sarkozy préfère s’en prendre aux victimes plutôt qu’à leurs agresseurs.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce cette escalade insupportable de la haine anti-française qui se manifeste désormais dans toutes les villes de France.

Face à ce barbarisme ethnique qui ne connaît aucune limite comme on a pu le voir à Marseille, Roubaix ou encore Toulouse, elle en appelle à une réaction ferme et intransigeante de l’Etat.

Les Français ne sauraient tolérer encore plus longtemps d’être humiliés, insultés et méprisés dans leur propre pays et de devoir payer de leur liberté le laxisme criminel de l’Etat à l’égard des délinquants.

L’aveu d’Henri Guaino

Mardi 22 décembre 2009

Source French Carcan

http://www.dailymotion.com/video/xbkivk

Oskar Freysinger : « La France est foutue »

Jeudi 17 décembre 2009

Source François Desouche 

Rick Ola a dit:

L’intégralité de l’entretien, en dix parties : http://www.livingscoop.com/user.php?u=48

Image de prévisualisation YouTube

Interview d’Oskar Freysinger (UDC) sur la situation française, le multiculturalisme et les élites (13 décembre 2009)

« Au nom du multiculturalisme, on fait rentrer [en Occident] une société qui n’a pas du tout le sens du multiculturalisme, une doctrine qui est purement mono-culturelle. (…) Avec l’illusion d’avoir détruit les frontières traditionnelles, avoir abattu les murs, on ne fait que reconstituer de multiples murs intérieurs aux nations.»

1...1819202122