Archive de la catégorie ‘histoire’

Enquête : Qui a tué le Gendarme Jambert ? (Affaire Emile Louis – Yonne)

Samedi 18 août 2012
http://www.dailymotion.com/video/xsmsrr

Daniel Lefeuvre : « Mardi soir, sur France 3, c’était télé-FLN » (i>télé)

Samedi 7 juillet 2012

I>télé ‘Ménard sans interdit’ le 5/7/2012

Daniel Lefeuvre est un historien français, spécialiste de l’Algérie coloniale

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Pas de nouveaux textes européens sans référendum !

Mardi 3 juillet 2012

Pas de nouveaux textes européens sans référendum ! dans économie Louis-Aliot-3Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

La proposition de François Hollande d’aller encore plus loin sur les chemins du fédéralisme européen est une atteinte directe à l’indépendance nationale et à la souveraineté de la France.

Eu égard aux transferts de compétences décidés depuis le traité de Maastricht jusqu’à celui de Lisbonne, il est évident que le peuple français ne dispose plus de la maîtrise de son destin, maîtrise que l’on désigne habituellement sous le terme de souveraineté.

Après l’annonce récente par les socialistes d’un pas de plus vers une Europe fédérale, il devient difficile désormais de donner un sens à la formule de l’article 3 de la DDLC de 1789 : « Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation », ou encore à celle de l’article 3 de la constitution de 1958, qui énonce clairement le principe démocratique : « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. »

Nous demandons que toutes les décisions prises au niveau européen par nos gouvernants, qui engagent nos finances publiques et portent atteinte à notre souveraineté, soient soumises obligatoirement au référendum, seul moyen légal, légitime et républicain qui garantisse le maintien du caractère démocratique de notre régime politique.

Histoire : Bataille du pont de Stirling

Lundi 2 juillet 2012

Extrait vidéo : En 1995, le film Braveheart montre et mentionne largement la bataille (film de et avec Mel Gibson)

La bataille du pont de Stirling (Battle of Stirling Bridge) constitue une des batailles des guerres d’indépendance de l’Écosse. Le 11 septembre 1297, les armées des patriotes écossais Andrew de Moray et de William Wallace affrontent celles des envahisseurs anglais  John de Warenne, 6e comte de Surrey, leur infligeant une sérieuse défaite.

http://www.dailymotion.com/video/xrx1d7

Sir William Wallace (surnommé William Braveheart Wallace) était un chevalier écossais né en 1272 à Ellerslie et décédé le 23 août 1305 à Londres. Il est resté célèbre dans l’histoire pour avoir mené son peuple contre l’occupation des Anglais sous le roi Édouard Ier d’Angleterre (plus connu sous le nom de Edward Longshanks — Édouard longues jambes — ou Édouard le Sec). Son rôle pendant les guerres d’indépendance de l’Écosse fut tellement décisif pour le sort de son pays que sa vie prit une dimension légendaire.

29/06/2012 Intervention de Valérie LAUPIES Conseil régional PACA

Dimanche 1 juillet 2012
Les retrouvailles entre Michel Vauzelle (PS) et Valérie Laupies (FN) au conseil régional PACA après leur duel serré aux législatives de 2012.
http://www.dailymotion.com/video/xrvzq7

Rapport n°15 Dispositif de soutien régional à l’apprentissage

L’Algérie 50 ans après

Mercredi 27 juin 2012
http://www.dailymotion.com/video/xrncad

De Sarkozy à Hollande, on aboutit à 5 millions de chômeurs en France

Mercredi 27 juin 2012

De Sarkozy à Hollande, on aboutit à 5 millions de chômeurs en France dans france pole-emploi-01-240Le chômage prospère à vitesse grand V en France. Les gouvernements successifs depuis 30 ans, de Sarkozy à Hollande, aboutissent au même résultat politique celui de l’ultralibéralisme mondialiste qui balaie les nations, les entreprises et l’emploi sur son passage…

Selon les chiffres collectés par Pôle emploi, il y a donc désormais entre 2,92 millions et 4,35 millions de chômeurs en France métropolitaine. Si l’on ajoute les demandeurs d’emplois non tenus de réaliser une recherche active, on frôle désormais les 5 millions de chômeurs toutes catégories confondues.

Lire la suite de l’article sur  Le Figaro

Union européenne : vers le stade ultime de l’Union soviétique européenne ?

Lundi 4 juin 2012

Union européenne : vers le stade ultime de l’Union soviétique européenne ? dans économie Marine-Le-Pen-Oui-la-France-212x300Communiqué de Marine Le Pen

Selon le journal allemand Die Welt, les dirigeants européens devraient présenter lors du prochain sommet européen une refonte totale de l’Union européenne, qui s’apparenterait à une dramatique fuite en avant fédéraliste, ultralibérale et antinationale.

Embourbés dans la crise d’une monnaie unique nocive et pas viable, la caste européiste est prête à sacrifier la démocratie, les nations et nos modèles sociaux pour sauver sa folle idéologie.

Ce plan, mis en place dans le dos des peuples, dépouillerait encore plus les nations au profit des autorités supranationales non élues, consacrerait l’Europe des punitions et des amendes, au seul bénéfice d’une Allemagne triomphante.

Ce plan prévoit entre autres : une mutualisation des dettes, des sanctions automatiques contre les nations, un président unique de l’UE, une autorité unique pour engager des guerres, une dérégulation totale du marché du travail.

Plutôt que de sortir par le haut de la crise, en étudiant les modalités d’une fin concertée de l’expérience calamiteuse de l’euro, la caste préfère aller toujours plus loin dans la voie d’une Europe fédérale qui ne produit que misère et colère.

« Si l’Europe ne marche pas, c’est qu’il n’y a pas encore assez d’Europe ! », voilà son credo, qui justifie toutes les folies qu’elle est sur le point d’imposer aux peuples. Même logique jusqu’au-boutiste que l’Union soviétique en son temps. Avec les résultats qu’on connaît.

L’UMP et le PS sont main dans la main engagés dans cette voie de l’Europe contre les peuples. Ils l’imposent aux Français depuis des années et l’imposeront demain s’ils restent au pouvoir. Pire, ces vieux partis refusent tout débat sur l’Europe.

Seuls le Front National et le Rassemblement Bleu Marine s’opposeront de toutes leurs forces à cette fuite en avant, proposant une voie radicalement différente : la nation plutôt que l’Europe fédérale à l’allemande, la souveraineté des peuples plutôt que le pouvoir absolu des technocrates et des banques, des protections aux frontières plutôt que l’ultralibéralisme.

Nous exigeons que les autres partis, à commencer par l’UMP et le PS, fassent connaître avant les législatives leur position exacte sur ce nouveau plan européen.

La plupart des collabos venaient de la gauche pacifiste, socialiste, radicale, antiraciste

Lundi 28 mai 2012

La plupart des collabos venaient de la gauche pacifiste, socialiste, radicale, antiraciste dans Critique Simon-Epstein-Le-Paradoxe-francaisEric Zemmour relève une étude d’un grand historien israélien Simon Epstein : « La plupart des dreyfusards vivants en 40 sont devenus collabos et la plupart des anti-dreyfusards vivants sont devenus résistants ! »

Eric Zemmour note que le deuxième livre de cet historien intitulé Le paradoxe français paru dans un « silence de mort dans les médias français (…) montre que la plupart des collabos viennent de la gauche pacifiste socialiste, radicale, antiraciste ».

Image de prévisualisation YouTube

Quand l’UMP sollicitait Taubira pour entrer au gouvernement

Mercredi 23 mai 2012

Quand l’UMP sollicitait Taubira pour entrer au gouvernement dans Critique flamme_fn_04-150x1503Communiqué du Front National

La machine à perdre qu’est devenue l’UMP est prête à tout pour tenter d’enfumer les électeurs à quelques jours des élections législatives.

Toute honte bue, Jean-François Copé vient ainsi de déclarer « quand on vote Front National, on a la gauche qui passe et on a Taubira. »

Outre que le secrétaire général de l’ex-majorité présidentielle oublie opportunément que son parti a systématiquement appelé à voter à gauche contre les candidats du Front National, notamment lors des élections cantonales de 2011, il devrait se souvenir que c’est Nicolas Sarkozy qui de l’aveu même de Christiane Taubira, l’a sollicitée pour entrer en 2007 dans le gouvernement d’ouverture.

Les critiques des amis de M. Copé contre la nomination de Christiane Taubira dans le gouvernement Hollande ne pourront pas faire oublier la réalité : hier comme aujourd’hui, l’UMP reste le meilleur allié de la gauche.

Vidéo : LE PEN vs VAUZELLE (10/10)

Vendredi 11 mai 2012

Redif’

http://www.dailymotion.com/video/xff0bj

L’UMP seule responsable du retour de la gauche !

Lundi 7 mai 2012

L’UMP seule responsable du retour de la gauche ! dans france Louis%20Aliot%20%C2%A9Thomas%20Padilla-MAXPPP

Tribune libre de Louis Aliot, vice-président du Front National

Sarkozy parti, les dents commencent à rayer les parquets ! Depuis hier soir et ce matin encore, les hiérarques UMP rivalisent de langue de bois pour appeler au rassemblement et à l’unité. On pourra donc en conclure que, et l’unité, et le rassemblement ne vont pas de soi…Comme le dit Monsieur Wauquiez, le maintien de Monsieur Copé à la tête de l’UMP se posera après l’élection législative. Tiens, tiens…L’incendie couve, mais l’intérêt du parti commande d’éviter l’implosion avant les législatives…S’ils n’ont pas le sens de la France, ils ont au moins le sens des affaires…

Mais au-delà de cette guerre des petits chefs, il convient quand même de remettre certaines choses à leur place, puisque désormais les UMPistes tentent, maladroitement et toute honte bue, de nous faire porter le chapeau de leur défaite.

Marine a très bien répondu dans son intervention à ces accusations mensongères. Ces gens là ne doivent leur défaite qu’à eux-mêmes, à leurs mensonges, à leurs reniements, à leur bilan. Les Fillon, Juppé, Copé, Kosciusko-Moriset, Jouano, Baroin, Bertrand, Guéant, Wauquiez, Lemaire, Dati et consorts ont clairement exprimé leur position et leur préférence : plutôt le Rose que le Bleu Marine ! Dont acte !

Dans ces conditions, pourquoi continuent-ils à agiter l’épouvantail de la gauche qu’ils ont contribué à renforcer et à qui ils ont permis toutes les victoires depuis 1981, comme en attestent les faits suivants :

  • N’était-ce pas le RPR Chirac qui en trahissant Giscard avait installé Mitterrand et sa clique à la tête de l’Etat en 1981 ?
  • Depuis 1988, qui a modifié les règles électorales pour écarter des assemblées, nationale ou locales, le Front National et ses amis ?
  • N’était-ce pas le RPR Pasqua qui rétablira le scrutin majoritaire à deux tours dans l’unique but de nous évincer de l’Assemblée Nationale ?
  • N’était-ce pas l’état major UDF-RPR qui fit le serment de ne jamais s’allier avec le Front National quitte à faire passer la gauche indéfiniment ?
  • N’était-ce pas Chirac et ses amis qui donnèrent en 1998 les Régions à la gauche en refusant le soutien sans participation que lui apportaient les élus FN ?
  • N’était-ce pas le Premier ministre UMP Raffarin qui modifia le scrutin proportionnel régional pour tenter d’exclure le FN des Conseils régionaux au plus grand bénéfice de la gauche ?
  • N’était-ce pas, encore lui, Raffarin qui modifiera le mode de scrutin européen afin de limiter les nombre de parlementaires FN et casser le cadre national pour promouvoir l’Europe des Régions chère aux technocrates de Bruxelles ?
  • N’était-ce pas l’UMP de Sarkozy qui appela à voter pour les ripoux de la gauche dans le Pas de Calais pour faire barrage à l’élection de Marine à Hénin-Beaumont ?
  • N’était-ce pas la présidence Sarkozy qui a été marquée par les nominations de Strauss-Kahn au FMI, d’Attali, de Rocard, de Kouchner, de Besson, de Bockel, de Fadela Amara, de Frédéric Mitterrand, de Charasse et consorts…
  • N’était pas l’état-major de l’UMP qui appela à voter PS/PC contre les candidats du FN lors des dernières élections cantonales ?
  • N’était-ce pas l’UMP qui a permis le basculement du Sénat à gauche pour la première fois dans la cinquième république ?
  • N’était-ce pas l’UMP qui a proposé une réforme des collectivités territoriales destinée, une nouvelle fois, à éradiquer toutes les « petites » formations politiques dans l’unique but d’imposer un bipartisme à l’anglo-saxonne ?
  • N’était-ce pas l’UMP qui en redécoupant les circonscriptions a favorisé la gauche comme elle l’a fait dans la 11e du Pas-de-Calais pour tenter d’empêcher Marine Le Pen d’être élue en juin ?
  • Enfin n’était-ce pas les dirigeants de l’UMP qui lors de cette campagne présidentielle ont clairement exprimé le choix de préférer les socialistes à tout élus du FN à l’Assemblée nationale ?

Bref, l’UMP est en voie de désagrégation et le temps d’une élection va tenter de masquer ses divisions. Comme le RPR et l’UDF hier, Il est le parti de l’échec et de la désillusion. Les dirigeants de l’UMP ne peuvent pas continuer à mentir en assumant des contradictions politiques majeures. Combien de temps pourront-ils tenir ce grand-écart entre la ligne Buisson et les amis de Borloo, entre les tenants de la nation et les tenants de l’Europe mondialisée, entre les libéraux et les sociaux, entre les « populaires » et les « humanistes » ?

Car enfin, qui s’est toujours fait élire sur un programme patriotique et a toujours fait la politique de la gauche une fois aux affaires ?

Jusqu’à quel point vont-ils prendre les français pour des imbéciles ? Comment peuvent-ils continuer à parler immigration, insécurité, identité et dette alors qu’ils s’apprêtent à nouer des relations avec des personnalités et des partis qui refusent d’en parler ?

Les seuls responsables de cette défaite, ce sont eux ! Les seuls responsables d’une France Rose, ce sont eux ! Et il ne faudra plus compter sur eux pour reconquérir les esprits et défendre nos intérêts face à l’oppression mondialiste.

La nature ayant horreur du vide, vide des idées, vide des ambitions, vide du courage, nous incarnons aujourd’hui une rupture et une relève face à un système à bout de souffle.

Laissons l’UMP faire le jeu de la gauche et parlons à ses électeurs, à nos compatriotes. Ce sont eux qui par les urnes bouleverseront les rapports politiques, redistribueront les cartes et prépareront le terrain pour la reconquête du pouvoir !

Avec Marine Le Pen et le Rassemblement Bleu Marine, nous avons une chance historique de rénover et de recomposer pour gagner et faire définitivement barrage à la gauche sectaire, démagogique et clientéliste.

C’est tout l’enjeu de cette élection législative. C’est une grande espérance pour la France. Relevons ce défi !

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen

Vendredi 4 mai 2012

Comme chaque semaine, le Président d’Honneur du FN répond aux questions de Marie d’Herbais sur le site internet du Front National.

Image de prévisualisation YouTube

Quand Sarkozy injuriait les patriotes

Lundi 30 avril 2012
Image de prévisualisation YouTube

Sarkozy salue des spectateurs qui n’existent pas

Lundi 30 avril 2012
Image de prévisualisation YouTube
1...678910...17