Archive de la catégorie ‘emploi’

Un auditeur désespéré par la politique de l’UMPS

Jeudi 7 novembre 2013
Image de prévisualisation YouTube

Dysfonctionnement dans le calcul du chômage en août : la faute à SFR !

Mardi 1 octobre 2013

Dysfonctionnement dans le calcul du chômage en août : la faute à SFR ! dans économie Hollande_dubitatif_tele_604

Pôle emploi fait état d’un dysfonctionnement dans le calcul des chiffres d’août. La baisse du chômage ne serait pas de 50.000, mais de 22.000 à 29.000. Une fourchette toujours approximative qui met en relief la politique du gouvernement qui navigue à vue.

De plus, dans un communiqué, le ministère du Travail explique que l’opérateur SFR aurait « rencontré une grave défaillance dans l’acheminement d’une partie des messages de relance ». Ce qui aurait entraîné une mauvaise actualisation du nombre de demandeurs d’emploi.

Si l’insécurité, c’est de la faute au chômage (dixit Hollande), le chômage, c’est de la faute à SFR ! Et SFR, c’est de la faute à qui ?

Notre article du 25 septembre 2013 : Les 50.000 demandeurs d’emplois « en moins » cherchent toujours du travail

Extrait. Eric Heyer, directeur adjoint au département analyse et prévision de l’OFCE indique : « Il y a généralement 200.000 personnes qui sortent chaque mois et là c’est 277.000 !

Donc toute la baisse du chômage qui a été indiquée s’explique par ces cessations d’inscription. Est-ce que ce sont vraiment des vraies cessations d’inscription ou est-ce qu’ils vont revenir… Il faudra attendre le mois prochain pour avoir la réponse ! »

Réaction de Marine Le Pen au projet de budget 2014

Vendredi 13 septembre 2013

Réaction de Marine Le Pen au projet de budget 2014 dans économie marine-le-pen_pics_809-300x192

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Rien pour la croissance et tout pour l’injustice : voilà en résumé le projet de budget tel que le gouvernement vient de le présenter.

Ce budget a un inspirateur évident : la Commission européenne, et un modèle : les budgets de l’ère Sarkozy, déjà eux-aussi dans les clous de Bruxelles.

Les économies proposées créent de l’injustice en ciblant une nouvelle fois les familles, les bas revenus et les classes moyennes, la sécurité, la Défense nationale, l’innovation et les PME-PMI.
En revanche, rien n’est fait contre la mauvaise dépense publique, celle qu’il faut éradiquer d’urgence : transferts financiers massifs vers l’Union européenne, renflouement de l’euro, coût grandissant de l’immigration, fraudes sociale et fiscale, cadeaux aux grands groupes.

On doit aussi noter avec gravité que le racket bancaire continue puisque les intérêts de la dette représentent désormais le deuxième budget de l’Etat, ce qui renforce l’urgence de sortir de la dépendance à la finance en redonnant ses prérogatives à la Banque de France.

En parallèle, la gestion de la pénurie reste la philosophie générale de ce budget.

Refusant de redonner des muscles à notre pays face à la mondialisation, le gouvernement se prive de toute possibilité de relancer la croissance et en est donc réduit à boucher les trous en augmentant taxes et impôts et en organisant le saccage social. Ces muscles, que nous préconisons, sont le protectionnisme intelligent face à la concurrence déloyale, la maîtrise d’une politique monétaire nationale libérée du carcan de l’euro, et un Etat stratège fer de lance du patriotisme économique.

Diesel : le pouvoir d’achat des Français plutôt que la secte Verte !

Vendredi 13 septembre 2013

 Diesel : le pouvoir d’achat des Français plutôt que la secte Verte ! dans économie

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le gouvernement doit immédiatement trancher en faveur des Français contre la secte Verte en écartant toute aggravation de la fiscalité sur le diesel.

À défaut de créer de la croissance et de l’emploi, l’UMP et le PS sont coresponsables d’une explosion fiscale devenue invivable pour une large partie des classes populaire et moyenne.

En deux ans comme l’a récemment rappelé le journal Le Monde, les gouvernements Sarkozy et Hollande ont créé 84 nouveaux impôts. Conséquence logique de leur refus d’aller vers un modèle économique protecteur et patriote qui permettrait la vraie croissance. Conséquence logique de leur soumission à l’austérité stupide de la zone euro.

Dans ce contexte cette surtaxe diesel serait très mal venue pour le pouvoir d’achat des Français. Elle ne répondrait en outre à aucun impératif écologique : la vraie écologie consiste à relocaliser l’activité pour produire au plus près des lieux de consommation. Et non à passer son temps à jouer à « Dessine moi une nouvelle taxe ! »

Demi-molle – Arnaud Montebourg sur Europe 1, octobre 2012

Mardi 13 août 2013

Source Égalité et Réconciliation

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, expliquait en octobre 2012 la puissance spectaculaire de son « interventionnisme » dans l’économie française…

http://www.dailymotion.com/video/xu5fzh

Et pendant ce temps-là, en Russie :

Image de prévisualisation YouTube

Une chômeuse interpelle François Hollande à La Roche-sur-Yon

Mardi 6 août 2013
Image de prévisualisation YouTube

La vraie question n’est pas Barroso mais l’Union européenne

Lundi 24 juin 2013

La vraie question n'est pas Barroso mais l'Union européenne dans économie marinefondvert300x249

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les élections européennes approchant, Arnaud Montebourg ne sait plus comment s’y prendre pour faire croire qu’il se démarque de la politique européiste et ultralibérale de son gouvernement. Il a donc choisi de cibler José Manuel Barroso, trompant deux fois les Français.

D’abord, Monsieur Barroso n’est pas sorti de nulle part, il est la créature du PS et de l’UMP, nommé et soutenu par eux depuis des années. Arnaud Montebourg aura donc les plus grandes difficultés à faire croire qu’il diffère en quoi que ce soit des choix de Monsieur Barroso.

Ensuite et surtout, faire croire aux Français que le problème de l’Union européenne serait l’affaire d’un homme relève d’une immense malhonnêteté. Remplaçons demain Barroso par un autre, sans modifier les Traités qui gouvernent l’Europe et que l’UMP comme le PS ont systématiquement votés, et rien ne changera !

Si le PS compte mener la campagne des européennes sur la question personnelle de José Manuel Barroso, il se fourvoie ; personne ne sera dupe de sa tentative d’esquiver le vrai débat de fond, celui de l’Union européenne dont nous disons qu’elle pose un problème systémique.

Oui, José Manuel Barroso est une catastrophe pour notre pays et notre continent, mais il l’est d’abord et avant tout parce qu’il est l’homme d’un système européen devenu fou et soutenu par l’UMP et le PS.

On remarquera aussi la réaction de Jean-François Copé, qui n’a pas attendu une seule seconde pour venir au soutien de cette Union européenne qu’il chérit tant.

Le Front National fera des élections européennes un grand référendum sur l’Union européenne : la France doit-elle reprendre sa souveraineté, devons-nous aller vers le patriotisme économique ou devons-nous continuer à nous soumettre au modèle ruineux et anti-démocratique de l’UE ?

Stop au théâtre des conférences sociales, oui à un profond changement de cap européen !

Lundi 24 juin 2013

Stop au théâtre des conférences sociales, oui à un profond changement de cap européen ! dans économie marine-le-pen-vis-300x199

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La conférence sociale actuellement réunie fait partie de ces grand-messes théâtrales qui rassemblent année après année tout ce que la France compte d’experts en aplaventrisme devant l’Union européenne.

Sur l’ensemble des sujets abordés, en particulier l’emploi et les retraites, tout a en effet déjà été décidé à Bruxelles, l’Union européenne imposant systématiquement à des gouvernements soumis une politique de gestion de la pénurie qui se traduit par des sacrifices de plus en plus insupportables et vains.

Complices de l’Union européenne qu’ils soutiennent de façon quasi religieuse en toute circonstance, les différents acteurs réunis n’ont rien de nouveau à proposer aux Français : le MEDEF applaudit logiquement la politique ultralibérale du gouvernement alors que les organisations syndicales montrent une nouvelle fois qu’elles trahissent les travailleurs en refusant de poser la question de l’Union européenne.

De ces conférences sociales ne sort qu’une politique anti-sociale et anti-économique, car dictée par l’idéologie bruxelloise.

La France n’a pas besoin de grands messes de ce type, mais d’une refonte totale de sa politique économique et sociale. Sortons de la logique UMPS de gestion de la pénurie et préférons la remise à flots du navire France, par une politique de réarmement de notre pays face à la mondialisation sauvage via des frontières intelligentes contre la concurrence déloyale, une politique monétaire nationale offensive et le patriotisme économique.

Marine Le Pen : une nouvelle perspective pour les retraites !

Lundi 10 juin 2013
Image de prévisualisation YouTube

Suppressions massives d’emplois chez Michelin : une vraie stratégie industrielle s’impose de la part de l’Etat et Michelin

Dimanche 9 juin 2013

Suppressions massives d'emplois chez Michelin : une vraie stratégie industrielle s'impose de la part de l'Etat et Michelin dans économie pneu-michelin

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Si malheureusement elles se confirment, les 700 suppressions de postes dans l’usine Michelin de Joué-les-Tours sont un drame social qui marque l’urgence absolue de mettre enfin en place une stratégie de rebond industriel.

Les difficultés de la production française de pneus tiennent à deux raisons principales :

- Un effondrement dans le secteur du poids lourd, qui explique aujourd’hui que les usines tournent à moins de 60% de leurs capacités. Cet effondrement trouve sa cause dans la récession économique causée par l’absurde politique d’austérité menée au sein de la zone euro, notamment au nom du maintien à tout prix de la monnaie unique.

- Une concurrence aussi déloyale que dévastatrice de la part de la Chine, qui inonde depuis quelques années le marché européen du pneumatique. Les marques chinoises profitent de l’ouverture totale des frontières au sein de l’Union européenne, alors que les Etats-Unis avaient su réagir en 2009 en taxant à hauteur de 30% les pneus chinois.
Ces pneus beaucoup moins cher que les pneus produits en France sont de surcroît trop souvent insuffisants en matière de sécurité.

La France doit réagir d’urgence en planifiant une stratégie industrielle.

Elle passera par l’arrêt de la politique d’austérité imposée par l’Union européenne et appliquée docilement par l’UMP et le PS, et par la mise en place de droits de douane ciblés aux frontières. La France doit partir à la reconquête de son marché intérieur.

Une taxe de 30% sur les pneus chinois, équivalente au niveau américain, serait ainsi une mesure efficace et justifiée.
Quant à Michelin, largement bénéficiaire en 2012, il doit être un partenaire responsable et actif de cette stratégie industrielle, conscient de ses obligations vis-à-vis de la France. Michelin doit faire preuve en ce sens de patriotisme économique en privilégiant la production française.

Rapport Moreau : tout pour l’austérité, tout pour l’injustice, rien pour la croissance !

Vendredi 7 juin 2013

Rapport Moreau : tout pour l'austérité, tout pour l'injustice, rien pour la croissance ! dans crise marine-le-pen_pics_809-300x192

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

D’après ce que la presse en dit, les préconisations du rapport Moreau signeraient la soumission totale de la France à la politique de l’austérité et de la pénurie.

Ce rapport est exactement la réponse qu’attend la commission européenne aux exigences qu’elle a formulées : tout pour l’austérité et rien pour la croissance et l’emploi. Tout pour l’injustice et rien pour l’efficacité.

Il s’inscrit dans la continuité des politiques ultralibérales menées par les gouvernements Sarkozy et Hollande, qui gèrent la pénurie au lieu de chercher à relancer la croissance.

Le rapport Moreau est en ce sens un condensé déprimant du pire de ce que la troïka UE/UMP/PS est capable d’infliger aux Français.

Les retraités sont tout particulièrement ciblés, touchés par des mesures que le gouvernement Sarkozy avait programmées mais retardées pour des raisons électoralistes.

Marine Le Pen appelle les Français à tourner la page de la logique mortifère de l’austérité et de la pénurie.

Notre salut, pour le financement des retraites comme sur les autres dossiers, ne viendra pas d’une pénurie toujours aggravée mais d’une relance vigoureuse de la croissance et de l’emploi.

Ce n’est pas en pressurant les retraités, les salariés, les PME et les fonctionnaires que la France rebondira !

Cette relance suppose une réorientation complète de la politique européenne et de la politique économique vers le patriotisme économique : la France doit se réarmer face à la mondialisation sauvage au lieu de continuer à la subir sans défense ni stratégie.

Marine Le Pen rappelle que dans ces conditions elle promeut une durée de cotisation de 40 ans pour une retraite à taux plein sans diminution du montant des pensions.

Nouvelle forte hausse du chômage en avril

Vendredi 31 mai 2013

Nouvelle forte hausse du chômage en avril dans économie foulestatistiquesrueeconomiecadresemploischomage25113501378

L’alternance au pouvoir UMP-PS et l’échec de la « lutte » contre le chômage sont étroitement liés.

L’UMP et le PS sont tous deux pour le maintien des règles des Traités européens : interdiction des aides d’Etat, interdiction de limitation des délocalisations, interdiction de projets type « Small Business Act » (priorité aux PME dans les marchés publics), obligation de respecter la « concurrence libre et non faussée » ce qui entraine la poursuite de la désindustrialisation de notre pays (1,9 million d’emplois et 10 points de PIB perdus depuis 1980 d’après une étude du Trésor de juin 2010) et la montée parallèle du chômage et de l’emploi précaire comme nous pouvons le constater.


En matière économique l’incompétence des « élites » UMP-PS-PC-VERTS est prouvée, seule Marine Le Pen porte un projet de redressement économique crédible, chiffré et réaliste.

Près de 40.000 nouveaux chômeurs sont venus grossir les effectifs de Pôle emploi le mois dernier, portant leur nombre à 3,2 millions. Le chômage des jeunes, que le gouvernement s’est engagé à résorber en priorité, augmente fortement.

Le chômage a progressé une nouvelle fois fortement au mois d’avril. Selon les statistiques publiées aujourd’hui par Pôle emploi, 39.800 nouveaux chômeurs sans activité (catégorie A) se sont inscrits dans ses services le mois dernier (+1,2%), soit la cinquième hausse la plus forte depuis un an. Celle-ci porte leur nombre à 3,26 millions, un niveau que la France n’avait pour l’instant jamais connu – le record de 1997 a été dépassé au mois de mars. Nouveau record également si l’on inclut les demandeurs d’emploi qui travaillent en activité réduite, et dont le nombre s’élevait en avril à près de 4,8 millions.

Vidéo – Région PACA – Intervention de Valérie LAUPIES (FN)Marseille le 12/04/2013

Image de prévisualisation YouTube

Le 11 janvier 2013, syndicats et patronat signaient sous la houlette du gouvernement un « accord » sur la sécurisation de l’emploi. Bouleversant le droit du travail en vigueur, le texte fut qualifié « d’historique » par Laurence Parisot du MEDEF. Et pour cause, la flexibilité y est en effet consacrée comme la nouvelle règle d’or du salarié français, en passe de devenir un salarié « kleenex ». En cela, cet accord rapproche encore davantage la France du modèle allemand, tant désiré par l’UMP et finalement mis en œuvre par le Parti Socialiste. Son vote par le parlement devrait avoir lieu dans le courant du mois de mai 2013. Valérie Laupies conseillère régionale Front National dénonce la déclinaison régionale de cet « accord » lors de l’assemblée plénière du 12/04/2013 au Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur.

(A noter que le groupe « Front de gauche » s’est abstenu sur cette délibération au niveau régional laissant ainsi le champ libre à l’UMP et au PS pour la faire adopter, en contradiction avec le discours de Jean-Luc Mélenchon qui fait mine de s’opposer fermement au projet de « sécurisation de l’emploi »)

Florian Philippot sur France 24

Vendredi 24 mai 2013
Image de prévisualisation YouTube

Parlement Européen : Nigel Farage: « De la fraude fiscale envers les contribuables européens »

Jeudi 23 mai 2013
Image de prévisualisation YouTube

Réaction de Marine Le Pen à la conférence de presse de François Hollande

Vendredi 17 mai 2013

Réaction de Marine Le Pen à la conférence de presse de François Hollande dans économie lepenmarine

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

François Hollande est désormais clairement installé dans son rôle de petit porte-parole de la Commission de Bruxelles.
Le chef de l’Etat, puisqu’il convient de l’appeler ainsi, a clairement abdiqué face aux injonctions européennes et allemandes de l’austérité à tout crin.

Alors que la Commission de Bruxelles exerce un chantage terrible sur la France en ce moment même, François Hollande s’est montré servile et déterminé à continuer d’enfoncer notre pays pour sauver les dogmes européens, avec la promesse d’une aggravation à venir de la politique suicidaire d’austérité.

Il n’y avait rien à attendre de cette conférence de presse, et il n’y a finalement rien de bon à en retenir. Nous avons la nième confirmation que la France restera sur la même politique, celle de l’UMPS, celle déjà menée avant François Hollande par Nicolas Sarkozy, c’est-à-dire une politique contraire aux intérêts du peuple et des Français.
Nous avons donc la nième confirmation, alors que la France entre officiellement de nouveau en récession, que le chômage continuera de progresser, le pouvoir d’achat de reculer, et les catégories populaires, les classes moyennes et les retraités de voir leur avenir s’obscurcir.

Tout au plus a-t-on appris la volonté de fuite en avant fédéraliste de la zone euro que François Hollande entend imposer à la France, avec la création d’un impôt européen et la mutualisation de nos dettes. Pire, sans jamais évoquer le peuple, c’est la destruction totale de la démocratie qui pointe derrière ce projet.

De même le chef de l’Etat a confirmé qu’il mettrait en oeuvre les réformes exigées par Bruxelles, en particulier la réforme des retraites, avec un nouvel allongement de la durée de cotisation, et des privatisations malheureuses.

Nos compatriotes constatent aujourd’hui avec amertume qu’en remplaçant un président du système par un autre président du système, aucun espoir ne peut se dessiner.

L’UMP qui fait mine de protester devant la politique désastreuse de François Hollande devrait quant à elle avoir l’honnêteté de reconnaître qu’elle aurait évidemment fait au pouvoir exactement la même politique, suivant de manière aussi docile, peut-être même encore davantage, la feuille de route écrite par Bruxelles et Berlin.

1...34567...11