Archive de la catégorie ‘crise’

Réaction à l’augmentation du chômage

Jeudi 28 août 2014

logomodfn.jpg

Communiqué de Presse du Front National

Prévisions d’investissements en forte baisse, chômage en forte hausse : rien, absolument rien n’autorise le gouvernement, en échec complet, à poursuivre sa politique délétère.

À peine nommé, le gouvernement Valls 2 s’est pourtant vu rappelé à ses obligations par la Commission européenne en vue de continuer le travail de sabotage de la France.

Plus les signaux virent au rouge, plus le gouvernement, soumis à ses maîtres bruxellois et de la grande finance, accélère sa politique au mépris des intérêts fondamentaux de notre pays.

Le Front National exige de nouvelles élections législatives ; la France a plus que jamais besoin des solutions préconisées par notre mouvement pour redresser l’économie et résorber le chômage de masse : monnaie nationale, protectionnisme intelligent, patriotisme économique et État stratège.

Réaction de Marine Le Pen à la croissance nulle au deuxième trimestre 2014

Jeudi 14 août 2014

Marine-Le-Pen_pics_809

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le nouveau trimestre de croissance nulle que vient de vivre la France doit définitivement alerter nos compatriotes sur l’incompétence grave de nos dirigeants successifs, incapables année après année de remettre en cause les dogmes absurdes qui guident leur politique économique.

Il est maintenant pourtant plus qu’évident que la politique économique de la zone euro est un échec total et qu’il convient de changer de modèle. L’austérité aggrave la crise, en déprimant la consommation comme l’investissement et la production. L’euro continue d’enfoncer nos pays dans la sous-croissance et la désindustrialisation. L’ouverture totale des frontières et le refus de toute forme de protectionnisme accélère la disparition de notre industrie.
Hier, le numéro 1 du Parti Socialiste M.Cambadélis souhaitait un grand débat national sur la politique économique en France et en Europe. Nous lui répondons chiche, mais à condition bien sûr que le débat soit total, et qu’il porte sur l’ensemble des sujets que le PS comme l’UMP ont jusqu’ici toujours refusé de discuter par pur dogmatisme…

Ainsi, nous porterons dans le débat l’idée que la France doit tourner le dos à une austérité ravageuse et retrouver des muscles face à la mondialisation sauvage par une monnaie nationale enfin adaptée à ses besoins, un protectionnisme intelligent comme le pratiquent tant de pays dans le monde, et un patriotisme économique pleinement assumé, en soutien en particulier à nos TPE, PME et PMI. Cette politique de dynamisation économique et sociale ne se fera pas dans le cadre anesthésiant de l’Union européenne.

Impôts : plus d’un million de Français n’arrivent pas à payer

Mercredi 13 août 2014

Impôts

Le Parisien : Les avis d’impositions sur les revenus 2013 arrivent peu à peu dans les boites aux lettres des Français. Mais cette année encore, les agents de l’administration fiscale s’attendent à un pic des demandes de délai de paiement. Car, avec la hausse des prélèvements depuis 2010,  les ménages ont de plus en plus de mal à payer leurs impôts.

Selon Les Echos, les «demandes gracieuses» sont en forte hausse depuis deux ans. En 2013, 1,2 million de demandes ont été adressées au fisc.

Selon la Direction générale des finances publiques (DGFiP), ces «demandes gracieuses» de non-paiement de tout ou partie ont progressé de 20% entre 2011 et 2013, rapporte encore le quotidien économique. Et plus de 80% d’entre elles concernent des particuliers plutôt que des entreprises. Dans le détail, celles qui concernent l’impôt sur le revenu ont augmenté de 22%. C’est 14% pour la taxe d’habitation et 18% pour la redevance audiovisuelle, qui s’élève pourtant à «seulement» 131 euros.

Au delà d’une hausse des difficultés financières rencontrées par les ménages avec la crise, l’augmentation de demandes de délai est également due à la progression du nombre de personnes imposables. L’an passé, plus d’un million de ménages sont devenus imposables. Deux fois plus qu’en 2011.

L’administration fiscale se prépare donc cette année à un nouveau pic malgré un ensemble de mesures votées par le Parlement, telle une réduction d’impôt sur le revenu pour les ménages les plus modestes.

Ukraine, la double peine pour les agriculteurs français

Samedi 9 août 2014

agriculteurchamppou9131b.jpg

Communiqué de Presse du Front National

L’accord de libre-échange négocié entre l’Union européenne et l’Ukraine a, dans un  premier temps, mis notre agriculture en concurrence frontale avec celle d’un pays dans lequel le salaire de base est inférieur à celui de la Chine. Les tensions générées par cet accord viennent d’aggraver encore lourdement la situation, la Russie ayant décidé de riposter aux sanctions occidentales en décrétant un embargo sur les importations alimentaires et agricoles en provenance de l’UE. Soit, pour l’agriculture française, un manque à gagner colossale de plus de 730 millions d’euros par an qui ne manquera pas d’aggraver encore la crise de l’élevage et de l’agroalimentaire.

Entre libre échangisme fanatique et absence de toute vision stratégique et économique à moyen terme, l’Union européenne est devenue la principale menace pour l’avenir de l’agriculture française et de ceux qui en vivent. Opposé aux sanctions contre la Russie et à la multiplication aberrante des traités de libre-échange, le Front National représente le seul recours à même d’éviter le naufrage annoncé.

Le déficit commercial de la France se creuse

Vendredi 8 août 2014

La Provence 08/08/2014

deficit

Face à l’internationale islamiste, l’urgence d’une politique d’endiguement

Jeudi 7 août 2014

marine le pen vis

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Pendant que l’attention politique et médiatique se polarise sur le conflit israélo-palestinien, des dizaines de milliers d’Irakiens, dont une grande majorité de chrétiens, fuient les zones du nord de l’Irak sous l’avancée des jihadistes. Dans le même temps, le nord et l’est du Liban sont harcelés par les salafistes.

Ces pays sont aujourd’hui la cible d’une offensive généralisée de l’internationale islamiste, de ce fondamentalisme barbare, expansionniste, qui s’est développé dans la foulée des printemps arabes et qui a pu se renforcer politiquement et militairement grâce aux politiques irresponsables menées par les majorités UMP et socialiste en Libye et en Syrie.

Partout, la contagion islamiste et les drames effroyables qu’elle engendre pour les populations civiles gagne chaque jour un peu plus du terrain.

La lutte contre le terrorisme dans laquelle François Hollande a engagé notre pays, notamment au Mali, ne peut et ne doit se limiter à des discours et des déclarations d’intention.

La France se doit d’être aux côtés des gouvernements qui combattent les forces militaro-islamistes en leur apportant, comme le demande le Front National, une aide logistique et un soutien dans le domaine du renseignement.

Il est urgent de mener en collaboration avec ces pays et dans le strict respect du principe de non-ingérence, une politique d’endiguement de ce totalitarisme qui menace tout autant la stabilité de cette région que la sécurité et les libertés des peuples qui y vivent.

Moscovici à la Commission européenne : zéro enjeu pour une France soumise à l’Allemagne

Mercredi 30 juillet 2014
philippot

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National

La future nomination de Monsieur Moscovici, désormais candidat officiel de la France à un poste de Commissaire européen, revêt un enjeu absolument nul tant tous les candidats potentiels sont interchangeables sur le fond.

Qu’on nomme à ce poste un UMP, un PS ou même une chèvre, les politiques appelées à être mises en œuvre seront de toute façon contraires aux intérêts de la France et des Français.

Cette affaire est cependant révélatrice de la soumission permanente de la France à ses maîtres européens. Elle témoigne du rapport de force lamentable qui existe entre la France affaiblie de l’UMPS et l’Allemagne consciente de ses intérêts de Mme Merkel.

Cela est si vrai que Monsieur Moscovoci multiplie les efforts depuis plusieurs semaines en vue de se faire adouber par les Allemands, qu’il sait rétifs à sa candidature au poste de Commissaire chargé des affaires économiques. Pour sa défense, il s’est pourtant montré un exécutant docile de l’austérité et des diktats imposés par Bruxelles et Berlin du temps de son ministère…

Cette nomination d’intérêt zéro offre donc le triste spectacle d’une France abaissée et humiliée, contrainte de s’agenouiller pour un poste dérisoire de gardien en chef de la prison européenne.

Le Front National entend au contraire redonner à la France la pleine jouissance de sa liberté, par une souveraineté retrouvée dans l’ensemble des domaines de sa politique. Nous rappelons ainsi notre volonté d’organiser au plus vite un référendum en vue de sortir la France de l’Union européenne.

Vladimir Poutine s’exprime sur l’Ukraine et les nouvelles sanctions américaines (VOSTFR)

Vendredi 25 juillet 2014
Image de prévisualisation YouTube

Pacte de responsabilité : le gouvernement et le Medef ont roulé les Français dans la farine

Mercredi 23 juillet 2014

marinefondvert300x249.jpg

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

François Hollande a lancé le 31 Janvier 2013 le pacte de responsabilité, prévoyant 30 Milliards de baisse des charges pour les entreprises avec comme contrepartie de nombreuses créations d’emplois.

Pierre Gattaz, président du MEDEF, a obtenu cette mesure en proposant en contrepartie 1 million de créations d’emplois. Il affichait fièrement le 15 Janvier 2014 un badge « 1 million d’emplois » en conférence de Presse.

Quelques mois plus tard, deux rapports montrent que les créations d’emplois seront … nulles. Une étude de l’IFRAP, institut proche de la droite libérale, conclut à la création de 80.000 emplois. Selon une étude réalisée par la députée PS et rapporteur générale du budget, Valérie Rabault, le pacte de responsabilité détruirait 60.000 d’emplois.

En gros, les deux principaux protagonistes de cette affaire, François Hollande et Pierre Gattaz, appuyés par l’UMP, l’UDI et le PS, ont roulé les Français dans la farine. Il y aura bien 30 Milliards de baisse de charges mais pas de créations d’emplois du tout. Le Front National dénonce cette manière révoltante de jouer avec les Français, décrédibilisant la légitimité de la politique et des hommes politiques qui ne se mettent plus au service de l’intérêt général.

L’application du programme du Front National et notamment le passage au nouveau Franc permettra la création de 1,5 à 2 Millions d’emplois comme le montre l’étude « Les scénarii de dissolution de la Zone Euro » réalisée par Jacques Sapir et Philippe Murer. Tant que le gouvernement, l’UMPS et le MEDEF refuseront la sortie de l’Euro, la France coulera. C’est maintenant aux Français d’agir.

A Cayenne, un guet-apens judiciaire

Jeudi 17 juillet 2014

Image de prévisualisation YouTubeVidéo : Lapsus de Christiane Taubira à propos de l’ Affaire Leclere : « je ne commente pas les injustices »

Communiqué de Presse du Front National

Le « mouvement Walwari » (association indépendantiste créée en Guyane par Christiane Taubira) a cru pouvoir citer devant le tribunal correctionnel de Cayenne Mme Anne Sophie Leclère pour le délit d’injure envers la même Mme Taubira après que Mme Leclère l’ai caricaturée sur Facebook. Cette association a cru aussi pouvoir citer pour la même infraction le Front national.

Le Front national a demandé au premier président de la Cour d’appel de Cayenne la récusation de M. Stéphane Rémy, le président du tribunal correctionnel, au motif de son appartenance au Syndicat de la Magistrature. Le premier président a rejeté cette demande sans même faire mention de l’argument soulevé par le FN tenant à l’existence du « mur des cons » et au fait que la présidente du SM est mise en examen pour injure envers le Front national.

Le Front national a ensuite tenté de trouver à Cayenne un avocat susceptible de le défendre. Il n’y est pas parvenu (Mme Leclère, compte tenu de son très petit niveau de vie, ne s’y est même pas essayée…). On mesure déjà l’iniquité de ce procès qui oblige ces deux défendeurs à comparaitre à des milliers de kilomètres.

C’est dans ses conditions de chausse-trappe que s’est déroulé ce procès et que des condamnations révoltantes viennent d’être prononcées : 9 mois de prison fermes contre Mme Leclère, 30.000 euros d’amende contre le Front national et 50.000 euros de dommages et intérêts au profit du « mouvement Walwari ». Il doit s’agir des condamnations les plus importantes prononcées depuis longtemps en matière de droit de la liberté d’expression.

Evidemment, le Front national interjette appel de cette décision (devant la cour d’appel de Cayenne). Le Front national fera valoir que le droit français a expressément exclu la responsabilité pénale d’une personne morale pour les délits relatifs à la liberté d’expression. Le procureur de Cayenne avait relevé cette impossibilité de déclarer coupable le Front national du délit d’injure. Tout ceci n’a pas arrêté, à l’évidence, les juges du tribunal de Cayenne. Le Front national fera aussi valoir qu’il n’a pas injurié Mme Taubira, qu’il n’a donné aucun moyen à Mme Leclère de le faire, qu’il a d’ailleurs exclu définitivement cette Mme Leclère.

Clairement, au tribunal de Cayenne, les règles ne sont pas appliquées, il faut dénoncer avec vigueur ces violations incroyables de notre état de droit.

Combien de morts et de millions gaspillés avant d’en finir avec le démantèlement programmé du service public ferroviaire imposé par l’UE ?

Jeudi 10 juillet 2014

122062_alioy

Communiqué de Presse de Louis Aliot, Vice-président du Front National, Député français au Parlement européen

Un an après la catastrophe ferroviaire de Bretigny ayant entraîné le décès de sept personnes et une trentaine de blessés grave, quelques semaines après le « couac » des nouveaux trains régionaux trop larges pour circuler sur les voies, chacun s’accorde aujourd’hui à reconnaître l’erreur que fut la division en 1997 des activités de gestion des infrastructures du rail et des trains.

Déjà, dans son rapport de 2008, la cour des comptes déplorait « la confusion des responsabilités entre RFF et la SNCF, et l’absence de moyens alloués à Réseau Ferré de France pour exercer ses missions ». La cour taclait dans une autre de ses observations que « l’absence de vision à long terme n’aura pas permis de remédier à l’état préoccupant d’une partie du réseau ferroviaire français ».

« Préoccupant » était un qualificatif bien trop faible alors qu’un rapport d’expertise judiciaire accable aujourd’hui l’entreprise publique. Les experts évoquent « un état de délabrement des rails jamais vu par ailleurs » sur le tronçon emprunté par l’intercité depuis la Gare d’Austerlitz en direction de Bretigny dans l’Essonne.

Les expertises révèlent que «les examens métallurgiques qui ont été effectués permettent d’établir que nous ne sommes pas en présence d’un acte de malveillance, et que le processus ayant abouti à la désagrégation complète de l’assemblage s’est bien au contraire étalé sur plusieurs mois et a concerné l’ensemble de l’appareil de voie incriminé, sur lequel ont été relevées plus de 200 anomalies de divers degrés de criticités. La plupart de ces anomalies étaient connues de la SNCF ou de ses agents»

La France va devoir défendre son modèle de service public ferroviaire à la francaise en renonçant à appliquer des textes européens qui entraineront d’autres catastrophes.

La baisse des revenus des agriculteurs se confirme

Jeudi 3 juillet 2014

agriculteurchamppou9131b.jpg

Communiqué de Presse du Front National

Comme attendu, les revenus des agriculteurs se sont gravement érodés en 2013, avec une baisse de près de 20% selon les chiffres définitifs publiés aujourd’hui par l’Insee. A la hausse des coûts de production sont venus s’ajouter la baisse des principaux cours de matière première agricole. Une situation qui, globalement, résulte du renoncement des gouvernements Sarkozy puis Hollande à revenir sur la dérégulation du secteur imposée par l’Union européenne. Avec la multiplication des accords de libre-échange et la généralisation du dumping social au sein de l’union, les agriculteurs français doivent faire face à une concurrence étrangère de plus en plus violente tout en continuant à produire avec des normes sociales et environnementales élevées, et donc coûteuses. Progressivement évincés de leurs marchés, à l’export comme sur notre territoire, ils ne pourront indéfiniment continuer à faire face dans de telles conditions, encore aggravées par la baisse accélérée des aides PAC.

Le Front National est aujourd’hui le seul parti politique à alerter nos concitoyens sur les menaces qui pèsent à court terme sur l’avenir de notre agriculture. C’est également le seul parti à défendre une politique de régulation apte à protéger nos agriculteurs de la concurrence déloyale et à leur garantir des revenus à la hauteur du travail et de l’investissement fournis.

La formation professionnelle une manne financière opaque… – Intervention de Valérie LAUPIES (FN) au Conseil régional le 27/06/2014

Lundi 30 juin 2014
Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen invitée d’i>Télé, Europe 1, Le Monde

Dimanche 29 juin 2014
http://www.dailymotion.com/video/x20hdc2 http://www.dailymotion.com/video/x20hf41 http://www.dailymotion.com/video/x20hf7i

Schulz/Juncker : le grand cirque des eurocrates

Jeudi 26 juin 2014

marinefondvert300x249.jpg

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

A l’un le Parlement européen, à l’autre la Commission européenne. Par ce partage des postes et des rôles entre les deux anciens prétendus rivaux à la Commission européenne, les Français réalisent à quel point la campagne des élections européennes n’était qu’une escroquerie, un simulacre de combat entre l’UMP et le PS autour de candidats siamois, destiné à amuser la galerie.

Le Luxembourgeois Juncker, candidat de l’UMP à la Commission européenne, s’est donc rallié les soutiens du PSE et du PPE, l’UMPS européenne, pour la présidence de la Commission. L’Allemand Schulz, quant à lui, s’est rallié les mêmes soutiens en vue d’obtenir la présidence du Parlement européen.

Les eurocrates du système, après s’être amusés à s’opposer le temps d’une campagne indigente, reviennent donc à leurs amours de départ pour le plus grand malheur des peuples.

Ils démontrent, s’il en était encore besoin, qu’il n’y a pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette entre l’UMP et le PS, fondamentalement d’accord pour la poursuite de la construction européenne vers un État fédéral, technocratique, antidémocratique et totalitaire. Une Union européenne dont les politiques désastreuses n’ont eu de cesse d’affaiblir la France, de l’appauvrir et de la déclasser au niveau mondial.

Tandis que l’Allemagne s’assure de ses intérêts au sein des institutions de l’UE, nous constatons à l’inverse que les représentants français se couchent et se soumettent en toute circonstance.

La délégation Front National au Parlement européen, première délégation française, fera donc entendre la voix de la France avec vigueur, et dénoncera l’ensemble de ces compromissions méprisantes du message démocratiquement exprimé par les Français le 25 mai dernier, et contraires par les politiques qui en découlent aux intérêts de notre pays.

123456...14