Archive de la catégorie ‘crise’

L’indécent voyage des ministres Macron et Fabius à Oran

Mercredi 12 novembre 2014

L'indécent voyage des ministres Macron et Fabius à Oran dans économie marine-le-pen-le-10-juillet-a-nanterre

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’inauguration en grandes pompes ce jour par les ministres Fabius et Macron d’une usine Renault en Algérie à Oran apparaît comme une provocation particulièrement indécente.

Qu’une usine Renault se crée en Algérie, pourquoi pas, mais que des ministres français viennent célébrer cet événement au moment où nos propres usines françaises ferment et les délocalisations s’accélèrent, c’est tout bonnement insultant pour les travailleurs français. D’autant qu’on sait par expérience qu’une usine d’abord présentée comme dédiée à un marché étranger se transforme souvent quelques années plus tard en usine d’exportation vers la France…

Ce déplacement a le mérite de prouver que ces ministres ne subissent pas le modèle économique actuel mais l’encouragent et en font la promotion.

Les ministres feraient mieux de se rendre à Bruxelles voir l’Union européenne pour rompre avec la politique mortifère de l’euro et du libre-échange total, afin d’avoir une chance d’inaugurer un jour une usine en France !

Florian Philippot sur BFM-TV

Vendredi 7 novembre 2014

Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité de BFM-TV.

http://www.dailymotion.com/video/x29igd9

Ces djihadistes qui maudissent les « mécréants » mais restent en France

Vendredi 7 novembre 2014

Pendant plus d’un mois, metronews a créé un faux profil Facebook pour se mettre dans la peau d’Aïcha, une adolescente aspirante au djihad. Objectif : tenter de comprendre comment une jeune femme sans histoire peut basculer dans le radicalisme le plus extrême avec une simple connexion Internet. En quelques semaines, nous sommes passés de simple ado à spécialiste de l’islam rigoriste, future mariée et prétendante au djihad.

Pour autant nos amies ne sautent pas forcément le pas. Si leur photo de profil représente parfois des paysages de Syrie ou d’Irak, si elles maudissent les « koufr » (mécréants), la plupart d’entre elles habitent toujours en France. Elles sont lycéennes à Brest, Grenoble ou en région parisienne, coiffeuses à Dijon ou vendeuses dans le Sud.

C’est un monde peuplé de cœurs roses, de « bisous » et d’état-d’âme juvéniles. Le compte Facebook d’Aïcha, 17 ans, ne diffère pas de celui d’une adolescente lambda. À une différence près : ses amies ne mettent pour la plupart pas de photos d’elles. C’est « Haram » (« pêché ») disent-elles. Elles n’acceptent pas « les frères » en ami et en guise de statut, récitent des sonnets du Coran. Elles ne s’appellent pas Léa, Samia ou Dorothée, mais « Um »(« mère de ») ou « Fleur d’islam ». Dans la case profession, beaucoup indiquent « au service d’Allah ». Certaines prennent soin de préciser : « convertie ».

Notre Aïcha a 17 ans, c’est une lycéenne sans histoire de banlieue parisienne. Elle se pose des « questions » sur l’islam. Il a suffi que nous nous inscrivions à des groupes de discussion islamique, que nous aimions « l’Etat islamique de l’Irak et du Levant » (plus de 50 000 fans) pour que le site nous suggère quelques personnes à « ajouter » : des hommes qui posent arme à la main, des femmes répondant au nom de ‘salafi » ou des comptes de « rappels islamiques ». En une semaine, nous avions déjà plus de 100 amis. Presque tous étaient des femmes. 90 % d’entre elles étaient voilées. Intégralement. [...]

metronews

[VIDEO] : Analyse  du blogueur algérien Aldo Sterone sur l’islam sunnite enseigné et promu dans les sociétés maghrébines

Quelques explications sur la société musulmane et ses rapports au terrorisme islamique, en totale opposition au discours politico médiatique assurant qu’il n’y a aucun lien entre l’islam et le terrorisme…

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen sur Europe 1

Jeudi 6 novembre 2014

Aux côtés de Nicolas Poincaré, les grandes voix d’Europe 1 débattent de l’actualité du jour avec Marine Le Pen. La présidente du Front National était face à Arlette Chabot, Serge July et Robert Namias dans« Le Club de la Presse », pour débattre de la situation économique et sociale en France.

http://www.dailymotion.com/video/x29bcb2 http://www.dailymotion.com/video/x29bcol http://www.dailymotion.com/video/x29bd0y http://www.dailymotion.com/video/x29bdxh

Michel Sapin promet encore plus d’austérité pour calmer le courroux de ses maîtres bruxellois !

Mardi 28 octobre 2014

102566_marine-le-pen-le-13-avril-2011-au-siege-du-fn-a-parisCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Terrorisé par les conséquences politiques internes qu’entraînerait le rejet par l’Union européenne du budget français, l’élève Sapin vient de promettre à ses maîtres de Bruxelles 3,6 milliards d’euros d’austérité supplémentaires.

En votant le Traité budgétaire européen, les responsables PS et UMP ont réduit à néant le processus démocratique et gravement humilié notre pays, désormais contraint d’aller faire viser le budget de la Nation par une commission européenne aussi illégitime qu’éloignée des intérêts français.

Ce sont les Français qui découvrent effarés en ce moment qu’on leur a volé leur liberté de peuple, et condamnés à l’austérité la plus brutale et la plus stupide.

Le spectacle pitoyable qu’inflige actuellement le gouvernement français à nos compatriotes, entre exercices de soumission à Bruxelles et engagements parfaitement contraires à nos intérêts qui en découlent comme celui de M.Sapin ce jour, discrédite à jamais ces partis politiques qui ont fait le choix de l’Europe contre la France.

Marine Le Pen prend l’engagement de proposer par référendum aux Français de se libérer de la prison européenne en quittant l’UE.
Les dirigeants politiques français de droite et de gauche qui ont bradé une souveraineté nationale qui ne leur appartenait pas et mis l’honneur français plus bas que terre devront en répondre devant les Français et devant l’Histoire.

La Police française défend la frontière anglaise, pas la frontière française

Jeudi 23 octobre 2014

La Police française défend la frontière anglaise, pas la frontière française dans crise illegalMigrants_ca_1410673c

Communiqué de Presse de Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie le Pen, président d’honneur du Front National et Député français au Parlement européen s’étonne des ordres de fermeté donnés aux forces de l’ordre pour défendre à Calais la frontière anglaise alors qu’il est avoué que 100 000 clandestins sont passés l’an dernier par Menton.

La France doit sortir de Schengen et retrouver, avec sa souveraineté, ses frontières et assurer leur défense.

Comprendre la dette publique (en quelques minutes) – [rediff']

Jeudi 16 octobre 2014

Cette vidéo est antérieure à 2012 et est toujours d’actualité :

Image de prévisualisation YouTube

Florian Philippot : « C’est sur Internet qu’il y a le vrai débat »

Samedi 4 octobre 2014

philippot 315

Extrait de l’interview de Florian Philippot sur La Chaîne parlementaire (LCP) le 1er octobre 2014 :

http://www.dailymotion.com/video/x270s57

Visionner l’interview en intégralité (de 15’00 à 30’38) :

http://www.dailymotion.com/video/x27080j

Comment certains professeurs sont recrutés à la va-vite

Samedi 4 octobre 2014

Hollande veut appliquer la redevance TV aux ordinateurs, smartphones et tablettes

Vendredi 3 octobre 2014

ordinateur taxes hollande

20 Minutes :

Une première et une annonce. François Hollande est le premier président en exercice à s’être rendu au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Il y a prôné jeudi «une assiette plus large et plus juste» pour la redevance audiovisuelle. Notant que l’«on peut regarder les chaînes du service public sur d’autres instruments que la télévision», le chef de l’Etat a indiqué que «l’objectif est qu’à rendement constant, sans que ça ne coûte rien de plus à personne, il puisse y avoir une assiette plus large et plus juste» pour la redevance.

La redevance a augmenté de 3 euros cette année

«Je rassure, l’objectif n’est pas d’accroître les recettes», alors que le budget 2015 prévoit une augmentation de 3 euros du montant de la redevance, à 136 euros, a-t-il toutefois tempéré. La redevance, officiellement dénommée «contribution à l’audiovisuel public» (CAP), sert à financer des groupes comme France Télévisions, Radio France ou Arte. L’ensemble des présidents de ces groupes ont d’ailleurs déjà plaidé en faveur de l’élargissement de la redevance. Matthieu Gallet, président de Radio France, comme Rémy Pflimlin, président de France Télévisions,  Véronique Cayla, présidente d’Arte l’appellent de leurs voeux. «Comme la redevance (indexée sur l’inflation) augmente moins vite du fait d’une faible inflation, je plaide pour une assiette plus large que le seul téléviseur», avait ainsi expliqué Mathieu Gallet, expliquant que puisque la radio est maintenant enrichie d’images et de vidéos sur internet, on l’écoute et la regarde aussi sur ces supports.

Fleur Pellerin favorable à l’élargissement de la redevance

La ministre de la Culture Fleur Pellerin a fermé la porte cette année à l’élargissement de l’assiette de la redevance, mais indiqué dernièrement qu’une réflexion était en cours. «On est en droit de se demander pourquoi, à terme, la redevance ne pèserait que sur les détenteurs de télévision», a-t-elle ainsi déclaré.

Les Français perdent 1.500 € de pouvoir d’achat chaque année depuis cinq ans

Dimanche 28 septembre 2014

Marché de Tarascon (13)

Photo FL

Communiqué de Presse de Marie-Christine Arnautu, Député français au Parlement européen, Vice-Présidente du Front national en charge des affaires sociales

Selon l’association 60 Millions de consommateurs, le pouvoir d’achat des Français a baissé de 4% depuis 2009. Ce chiffre alarmant représente une réalité dramatique : les Français perdent 1.500 € de pouvoir d’achat chaque année depuis cinq ans.

Près de 9 millions de nos compatriotes vivent sous le seuil de pauvreté .Cette situation est d’autant plus inacceptable que la France redistribue toujours plus d’argent aux nouveaux arrivants, dont des immigrés clandestins entrés illégalement sur le territoire et donc délinquants. Le gouffre qu’est l’Aide médicale d’Etat (près d’1 milliard d’euros) par exemple n’émeut pas davantage l’UMP que le PS , l’attribution de logements sociaux sur le critère de l’urgence sociale et non de l’ancienneté, non plus .

Loin de prendre la mesure de cette réalité, les gouvernements successifs de Nicolas Sarkozy et de François Hollande continuent d’obéir aux injonctions des eurocrates de Bruxelles : toujours moins pour les nôtres, toujours plus pour les autres.

Conseiller de « manger 5 fruits et légumes par jour  » est un bien joli slogan mais qui aujourd’hui en a les moyens ?

Les divers plans d’austérité passés et à venir , la politique de préférence étrangère entraînent la France et les Français vers un suicide collectif que seuls le Front national et l’arrivée de Marine Le Pen aux responsabilités seront capables d’enrayer .

Les agriculteurs français souffrent inutilement de l’embargo russe

Vendredi 26 septembre 2014

Intervention de Marine Le Pen au Parlement européen le 24 septembre 2014.

Image de prévisualisation YouTube

Sarkozy, mais pour quoi faire ?

Mercredi 17 septembre 2014

diaposarkozy2.jpg

Boulevard Voltaire :

Le thème de l’insécurité est certainement le plus consensuel, à droite du moins. Construire de nouvelles prisons (Sarkozy dit 30.000 places, Marine Le Pen 40.000) et revenir sur les lois Taubira, voilà qui ne devrait pas être une source majeure de division ; même Bayrou semble d’accord. Autrement plus délicate est la question de l’immigration, et Marine Le Pen le sait bien. Elle compte d’ailleurs s’en servir comme fer de lance de sa campagne. Les électeurs de droite — du FN, cela va sans dire, mais aussi (enfin ?) de l’UMP — attendent des mesures fortes en matière d’immigration : ce qu’ils veulent, c’est le Kärcher. Comment Sarkozy va-t-il trancher ?

« il a un bilan : c’est le traité de Lisbonne, le retour dans l’OTAN, l’ami des néo-conservateurs américains, l’ami de Kadhafi (avant de le trahir), 465 milliards de dette publique supplémentaire, 78 % d’immigration de plus que sous Jospin , 436.000 emplois perdus malgré 65 milliards de nouvelles niches fiscales et, cerise sur le gâteau, sa propre formation politique en cessation de paiements. »

En 2007 et en 2012 – respectivement avant le premier tour puis entre les deux tours – Nicolas Sarkozy, qui n’a jamais caché son aversion pour le Front national, avait hypocritement « droitisé » sa campagne pour capter les voix des électeurs frontistes. La première fois, le subterfuge avait fonctionné, mais pas la seconde fois. Refaire le coup en 2017 semble exclu, d’autant que la présence probable de Marine Le Pen au second tour rend caduque cette stratégie. Si l’on en croit Le Figaro, Nicolas Sarkozy envisagerait même de fusionner l’UMP et l’UDI… [Et pourquoi pas aussi le PS ? NDA]. N’a-t-il pas déclaré récemment, à en croire Le Nouvel Observateur« Le mariage pour tous, je m’en fous. Ce n’est pas un sujet », rejoignant ainsi les positions du maire de Bordeaux, grand bâtisseur de mosquées, qui déclare à Valeurs actuelles : « Je crois qu’il s’agit d’un acquis [le mariage pour tous], qui a été intégré par la société française. »

Allons ! Sarkozy n’est ni Antoine Pinay ni Philippe Séguin ni encore moins Charles Martel. Sarkozy n’est pas plus un novice, il a un bilan : c’est le traité de Lisbonne, le retour dans l’OTAN, l’ami des néo-conservateurs américains, l’ami de Kadhafi (avant de le trahir), 465 milliards de dette publique supplémentaire, 78 % d’immigration de plus que sous Jospin , 436.000 emplois perdus malgré 65 milliards de nouvelles niches fiscales et, cerise sur le gâteau, sa propre formation politique en cessation de paiements.

C’est ça, le sauveur de la France ?

Marine Le Pen invitée dans le « 20h00″ de TF1

Mardi 2 septembre 2014

Halte aux mensonges sur la sortie de l’euro

Samedi 30 août 2014

afficheeuropeennesmini0.jpg

Boulevard Voltaire :

« La France étant un pays prudent, la plupart des contrats sont à taux d’intérêts fixes, donc une sortie de l’euro n’aura quasiment aucune incidence sur le montant de ces taux d’intérêts. Les Français peuvent dormir tranquilles, le retour au franc n’augmentera pas les mensualités de leurs crédits immobiliers. Cette légende urbaine tenace doit être fermement démentie. »

Régulièrement des experts avancent un argument d’autorité pour expliquer qu’un retour à une monnaie nationale serait une catastrophe, toujours le même : une sortie de l’euro impliquerait une explosion des taux d’intérêts et par conséquent une augmentation importante du montant de la dette. A chaque débat sur le sujet cette idée anxiogène revient sur le tapis.

Les Décodeurs (déconneurs pour les intimes) du Monde l’ont doctement professé dans les colonnes du journal. Plus récemment Maître Villemot, avocat et proche de François Hollande, l’affirma sur le plateau du Grand Journal de Canal+ dans un débat face à Michel Onfray.

Disons le tout net, tout cela est faux. Quelques notions de droit permettent de décrypter quelles seraient les conséquences d’une sortie de l’euro sur les emprunts en cours contractés par les Français.

Il y a plusieurs grands scénarios possibles de retour à une monnaie nationale, et donc plusieurs règles de re-dénomination des contrats en cas de retrait de la zone euro pour les dettes en droit français et en droit étranger.

Le principe est simple pour les contrats de droit français (97 % de la dette française est rédigée en droit français) : dans ce cas peu importe les modalités de sortie de l’euro car la règle sera la re-dénomination des contrats dans la nouvelle monnaie nationale. La France étant un pays prudent, la plupart des contrats sont à taux d’intérêts fixes, donc une sortie de l’euro n’aura quasiment aucune incidence sur le montant de ces taux d’intérêts. Les Français peuvent dormir tranquilles, le retour au franc n’augmentera pas les mensualités de leurs crédits immobiliers. Cette légende urbaine tenace doit être fermement démentie.

(suite…)

12345...14