Archive de la catégorie ‘crise’

Un commando taliban attaque le parlement afghan : 15 blessés

Mercredi 24 juin 2015

Un commando taliban a attaqué lundi le parlement à Kaboul, blessant 15 personnes et signant l’intensification des attaques rebelles à Kaboul comme dans plusieurs provinces où la « saison des combats » bat son plein.

L’assaut, typique des rebelles qui envoient régulièrement des kamikazes attaquer les symboles du gouvernement ou de la présence occidentale à Kaboul, a débuté vers 10H30 (6H00 GMT).

« Elle s’est achevée deux heures plus tard avec la mort de tous les assaillants, au nombre de sept », selon Najib Danish, porte-parole adjoint du ministère de l’Intérieur.

« Tous les parlementaires, dont certains étaient en session sur place au moment de l’attaque, sont sains et saufs », a précisé le chef de la police de Kaboul, Abdul Rahman Rahimi. « Tous les élus ont été évacués en toute sécurité », a-t-il déclaré.

Un kamikaze taliban au volant d’une voiture piégée a lancé l’assaut en faisant exploser son véhicule juste devant les grilles du parlement, situé à l’ouest de la capitale afghane.

Image de prévisualisation YouTube

Traite d’êtres humains en France: arrestations en Bosnie

Mercredi 24 juin 2015

Sept membres d’un réseau de traite d’êtres humains, qui forçaient des femmes et des enfants bosniens à voler et à mendier dans plusieurs villes en France, ont été arrêtés ce matin en Bosnie dans une opération conjointe des autorités des deux pays.

Traite d’êtres humains en France: arrestations en Bosnie dans crise DqXEWwG

« L’opération est menée dans la région de Zenica, Jajce (centre), de Vlasenica (est) et de Prijedor. Sept personnes ont été arrêtées et plusieurs perquisitions sont en cours. Une opération est menée parallèlement en France », selon un communiqué de la police.

Les personnes arrêtées sont soupçonnées d’avoir recruté depuis 2012 plusieurs femmes et organisé leur départ en France.
« Sur place, elles ont été forcées à voler dans la rue et à leur remettre l’argent. Dans certains cas, les enfants aussi étaient les victimes ».

(…) Le Figaro

4 200 clandestins ont été débarqués vendredi sur les côtes italiennes

Mardi 2 juin 2015

Image de prévisualisation YouTube

Quelque 4200 migrants ont été secourus en Méditerranée vendredi, ont annoncé les gardes-côtes italiens qui coordonnent le sauvetage, tandis que 17 cadavres ont été retrouvés sur plusieurs embarcations de fortune.

Le total des personnes secourues en 24 heures est l’un des plus élevés de ces dernières années, mais les gardes-côtes n’étaient pas en mesure de préciser s’il s’agissait d’un record. Jusqu’à présent, les journées les plus chargées de cette année avaient vu le sauvetage de 3 791 migrants le 12 avril et 3 690 le 2 mai.

« Cela fonctionne beaucoup par vagues. Il peut y avoir plusieurs jours sans rien, puis de nombreuses arrivées d’un coup », a expliqué à l’AFP Flavio di Giacomo, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Italie.

Les appels au secours sont venus de 22 embarcations différentes, essentiellement au large de la Libye mais aussi au sud des côtes italiennes.

Les cadavres ont été retrouvés dans trois canots pneumatiques différents, à bord desquels se trouvaient également plus de 300 migrants en vie, selon le compte Twitter de la marine italienne.

Contacté par l’AFP, le service de presse de la marine n’était pas en mesure de dire ce qui avait pu provoquer les décès.

Les gardes-côtes insistent régulièrement sur les conditions « extrêmes » endurées par les migrants : déshydratation, alternance de chaleur et de froid, violences subies avant le départ ou pendant la traversée.

De nombreux migrants meurent également asphyxiés par des émanations des moteurs quand ils voyagent dans la soute d’un bateau de pêche, mais cela n’arrive pas sur les canots.

Les opérations de secours de vendredi ont impliqué au moins quatre bâtiments de la marine militaire italienne, des bateaux des gardes-côtes et de la police douanière, ainsi que des navires militaires irlandais et allemand, des navires étrangers engagés dans l’opération européenne Triton et des cargos déroutés.

Chaque opération peut prendre plusieurs heures, le temps de transporter les migrants de leur embarcation de fortune vers le bateau des secours. Même par temps calme, la manoeuvre est toujours risquée, surtout en début d’intervention, quand le moindre mouvement sur le bateau surchargé peut faire chavirer toute l’embarcation.

Jeudi, plus de 700 migrants avaient été secourus en Méditerranée, dont la moitié par un porte-hélicoptère britannique.

Depuis le début de l’année, plus de 40 400 immigrés clandestins ont débarqué en Italie, mais environ 1770 hommes, femmes et enfants sont morts ou disparus en tentant la traversée, selon le dernier bilan de l’OIM, qui ne prend pas encore en compte les personnes secourues vendredi.

Ces arrivées, même massives, restent du niveau de l’année dernière en Italie, où les autorités avaient enregistré 41 243 arrivées entre le 1er janvier et le 31 mai 2014.

La différence se fait surtout sentir en Grèce, où quelque 37 000 arrivées ont été enregistrées depuis le début de l’année, soit déjà 3000 de plus que sur l’ensemble de l’année 2014, selon M. di Giacomo.

Mercredi, la Commission européenne a demandé aux États membres de l’UE de prendre en charge 40 000 demandeurs d’asile originaires de Syrie et d’Érythrée arrivés en Italie et Grèce, en signe de solidarité avec Rome et Athènes, mais la démarche suscite de très sérieuses réserves, en particulier en France.

 

Le chômage bat un nouveau record en avril

Mardi 2 juin 2015

C’est un nouveau record : le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a bondi en avril (+ 26 200 personnes, soit + 0,7 %), pour atteindre un nouveau record de 3,53 millions en métropole. En incluant les chômeurs ayant eu une petite activité, la hausse est d’une ampleur inédite depuis 2013 (+ 54 100, + 1 %). Un total de 5,34 millions de personnes, 5,64 avec l’outre-mer, cherchent désormais du travail, du jamais-vu.

Mais c’est un autre chiffre qui devrait faire grincer des dents à l’Elysée.Depuis la prise de fonction de François Hollande en mai 2012, le nombre de demandeurs d’emploi a en effet connu une hausse de 21%, soit 614.000 personnes venues garnir les rangs de Pôle emploi. Le tout alors que l’inversion de la courbe du chômage, promise pour 2013, se fait toujours attendre.

Maigre lot de consolation pour le chef de l’Etat: Nicolas Sarkozy, son prédécesseur, n’a pas fait mieux. Durant ses trois premières années de mandat, le nombre des demandeurs d’emplois en catégorie A avait progressé de plus de 25%.

bfmtv 
Sur un an, ce nombre a augmenté de 5,1 %. Les chômeurs en activité réduite (catégories B et C), quant à eux, ont vu leur nombre grimper de 1,9 % pour les catégories B et 1,4 % pour la catégorie C, s’établissant à 1 808 600 de personnes. Au total, le nombre de chômeurs en catégories A, B et C s’élève à 5,34 millions en France métropolitaine fin avril, en hausse de 1 % (+ 54 100 personnes) par rapport à la fin mars et de 7,1 % sur un an. Les jeunes et les seniors sont particulièrement touchés. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A de moins de 25 ans a grimpé de 0,8 %, tandis que celui des 50 ans ou plus a augmenté de 0,9 %. Ce sont les femmes de plus de 50 ans qui paient le plus lourd tribut (+ 1 %).

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a annoncé lundi « 100 000 contrats aidés supplémentaires » en 2015 pour faire face à la hausse continue du chômage. La politique de l’emploi « sera intensifiée d’abord avec un renfort de 100 000 contrats aidés supplémentaires » et « 60 000 demandeurs d’emploi supplémentaires en formation », annonce-t-il dans un communiqué. « La croissance économique enregistrée au premier trimestre (+ 0,6 %), dynamisée par la montée en charge du pacte de responsabilité et de solidarité, a été plus forte que la moyenne de la zone euro. Il faut toutefois un délai de plusieurs mois avant que la reprise de l’activité ne se traduise par des embauches« , fait valoir François Rebsamen. [...]

Le Point

Florian Philippot sur BFM-TV et RMC

Mercredi 27 mai 2015

Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC.

Tarascon : L’art des mots qui ne veulent rien dire ….

Lundi 25 mai 2015

Tarascon (La Provence 25/05/15) : L’art des mots qui ne veulent rien dire !

Face à l’échec, voici l’opération « mieux vivre ensemble » – « dispositifs de démocratie participative » – « cohésion sociale » par la majorité UMP de Tarascon.

Pourtant, le Maire UMP de Tarascon n’y est pas allé par quatre chemins lorsqu’il a augmenté son indemnité et celles des élus de la majorité. Un bel exemple de « cohésion sociale » et surtout de « mieux vivre ensemble » !

reunions quartiers

cliquez sur l’image pour agrandir…

Croissance française: l’illusion des chiffres

Dimanche 17 mai 2015

Bernard Monot

Communiqué de presse de Bernard Monot, Député français au Parlement Européen, Stratégiste économique du Front National

Le Gouvernement a annoncé que la croissance économique française serait au moins égale à 1% annualisé en 2015, et qu’elle s’établit à 0,6% au premier trimestre.
Ces chiffres, en apparence encourageants, doivent immédiatement être nuancés.

Car l’emploi dans le secteur marchand a, lui, encore reculé de 0,1% au premier trimestre. Le contenu en emplois de la croissance économique est donc nul.

Plus encore, il faut rappeler que le mode de calcul du PIB a été modifié pour intégrer progressivement l’économie sous-terraine (criminelle), c’est à dire les trafics ou la prostitution, ce qui relève mécaniquement la croissance sans réelle amélioration de l’activité.

Cette timide éclaircie est donc en trompe l’œil, fruit d’une conjonction de la baisse des prix du pétrole et de l’euro, des taux bas et de tripatouillages comptables du PIB, selon la norme Eurostat ESA 2010.

Malheureusement, comme le Front National le dénonce, les Français ne ressentent en rien dans leur quotidien une amélioration concrète, que ce soit pour leur travail ou leur pouvoir d’achat.

La Provence : « Canton de Châteaurenard : le Front National mise sur les électeurs des campagnes »

Vendredi 27 février 2015

La Provence :

Photo Valérie Farine – La Provence

Dans sa « vision programmatique », Frédéric Laupies se posait « contre l’austérité » et « le clientélisme », mais aussi en défenseur des services publics de proximité. 

La Provence 27/02/2015 – P2

Marine Le Pen hier au Salon de l’agriculture, c’est un peu le symbole du public que vise le Front national pendant cette campagne des départementales. Mercredi soir, dans son local du boulevard Victor-Hugo à Tarascon, Frédéric Laupies, candidat frontiste, n’avait pas un autre discours dans un canton rural, où le Front national est arrivé en tête dans chacune des communes aux dernières européennes. À Graveson, « 3 900 habitants et 69 exploitations agricoles« , Jean-Marie Le Pen avait convaincu 47,5 % des électeurs. D’où l’idée, peut-être, de choisir une colistière, Françoise Terminet, qui vit dans ce village.

Sans abandonner ses thèmes de campagne traditionnels (immigration, insécurité), le candidat tarasconnais tentait de calquer ses propositions sur les compétences du Conseil général. Aux côtés de son épouse, également conseillère régionale Paca, il se posait tout d’abord en défenseur du Département face aux… « hyper-régions » et un « UMPS » qui voudrait « le sacrifier au profit des intercommunalités et régions« . Autres propositions : « Préserver la dignité des personnes âgées » avec l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) ; « plus de dynamisme » à la Maison départementale des personnes handicapées ; une lutte « contre la fraude au RSA » également, …/….

Dans sa « vision programmatique », Frédéric Laupies se posait « contre l’austérité » et « le clientélisme« , mais aussi en défenseur des services publics de proximité. 

Lire l’intégralité de l’article de Sylvain Pignol sur La Provence en ligne …

[Vidéo] Charles Consigny : « Est ce que j’ai le droit de refuser la mixité ? »

Lundi 23 février 2015

RMC | les Grandes Gueules | 23/02/2015

http://www.dailymotion.com/video/x2hwfrl

Syrie : Qui sont les « rebelles modérés » qu’Ankara et Washington projettent d’aider ?

Samedi 21 février 2015

Les États-Unis et la Turquie ont annoncé hier un accord prévoyant d’entraîner et d’équiper en matériel des « rebelles modérés » pour lutter à la fois contre le régime de Bachar el-Assad et les différents jihadistes.

Image de prévisualisation YouTube

Marine Le Pen invitée du Grand Jury RTL – Le Figaro – LCI

Lundi 9 février 2015

Marine Le Pen était l’invitée du Grand Jury, le 8 février 2015. Elle a répondu aux questions de Jérôme Chapuis (RTL), Eric Revel (LCI) et Alexis Brezet (Le Figaro).

http://www.dailymotion.com/video/x2gq9h2 http://www.dailymotion.com/video/x2gq9wt http://www.dailymotion.com/video/x2gqaa6

La Grèce face à l’eurodictature, et au retour de l’esclavage pour dettes : l’heure des choix

Jeudi 5 février 2015

Marine LE PENCommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Nous avons confirmation que l’Union européenne s’apparente de plus en plus ouvertement à une dictature, où toutes les menaces sont bonnes pour faire plier des gouvernements démocratiquement élus et imposer une politique décidée à Bruxelles, Francfort et Berlin.

La BCE a ainsi pris hier soir une mesure d’une exceptionnelle agressivité contre la Grèce en suspendant le régime d’exception qu’elle accordait jusqu’ici aux banques grecques pour assurer leur financement. L’objectif est clair : forcer les autorités grecques à abandonner leurs engagements électoraux et à revenir dans les clous d’une politique d’austérité pourtant aussi inefficace économiquement que désastreuse socialement.

Les instances de la zone euro montrent leur total mépris pour la démocratie et la souveraineté de nations qu’elle veulent maintenir sous cage.

Comme le Front National l’avait analysé depuis le départ, le nouveau gouvernement grec n’a déjà plus le choix et devra se débarrasser de l’euro s’il souhaite pouvoir mener une autre politique et redresser le pays. S’il ne prend pas cette décision, son obéissance au diktat euro-germanique se traduira par une trahison massive des électeurs grecs, aux conséquences incertaines.

L’euro est une dictature, construite dans l’intérêt de quelques puissants au détriment du plus grand nombre. Les événements grecs vont amener les peuples d’Europe à réfléchir très sérieusement à ce qu’ils veulent pour leur avenir : mettre fin ensemble à la monnaie unique pour retrouver liberté, démocratie et prospérité ou être soumis à jamais à un ordre contraire à leurs intérêts les plus évidents.

La montée partout en Europe des mouvements patriotes laisse espérer que les peuples ont décidé d’agir.

Grèce : Le Front National, pour le principe du remboursement de la dette !

Mercredi 4 février 2015

Grèce : Le Front National, pour le principe du remboursement de la dette ! dans économie 1025577_1421434307_1023370-1420633631-1023357-1420631016-1020342-1418676691-1019883-1418396727-1017971-1417715467-drapeau-greceCommuniqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National, Député français au Parlement Européen

Immédiatement après son élection Monsieur Alexis Tsipras a engagé avec son ministre des finances Yannis Varoufakis, un marathon de ses créanciers européens pour mettre un terme aux mesures d’austérité de la troïka (UE, BCE, FMI), restructurer la dette grecque de 320 Mds € (175 % du PIB) et ainsi sortir de la dépendance à l’Europe.

Si le Front National, qui ne partage pas le programme politique de Syriza, est favorable à un éventuel moratoire sur la dette avec un rééchelonnement de la durée et des intérêts pour permettre un nouveau départ à la Grèce et ainsi éviter une crise humanitaire, en revanche une dette est une dette. Ne pas rembourser le principal de sa dette est un risque de réputation inacceptable et rembourser est un devoir éthique pour un « Etat de droit ». La dette grecque devient alors une question de politique étrangère.

Une annulation de la dette publique de 50 % comme proposée au gouvernement grec par Matthieu Pigasse, le banquier-conseil de Lazard ou autre B. Obama, est irresponsable. Cet effacement d’environ 100 Mds € de créances dont 23 pour la France, équivaudrait à un défaut partiel qui mettrait le feu au poudre des finances publiques européennes.
De même la solution financière grecque, de substitution d’obligations anciennes par des nouvelles, est inepte car elle correspond à une dette perpétuelle sur le dos du peuple.

Dans tous les cas, les négociations pour obtenir un accord global sur la situation budgétaire de la Grèce devront raisonnablement avoir abordé deux questions essentielles:
– le règlement définitif de la créance historique grecque sur l’Allemagne en réparations financières de guerre (162 Mds €).
– les moyens d’agir via sa politique monétaire souveraine (avec la Drachme) afin de monétiser partiellement sa dette, en contrepartie de réformes structurelles douces mais efficaces.

Au moment où la troïka est démocratiquement rejetée pour son austérité inutile et que l’euro n’est plus une monnaie unique depuis le 22 janvier 2015, date de l’annonce d’un QE de 1140 Mds € de la BCE, la France à l’opportunité de redevenir le centre politique de l’Europe.

A l’occasion de la visite diplomatique ce jour de M. Tsipras en France, le Président Hollande pourrait prendre l’initiative politique d’organiser à Paris d’ici le printemps, un « sommet sur la dette européenne » avec les 19 pays de la Zone Euro, sous l’égide du légitime « Club de Paris » et de l’Eurogroupe.

Outre l’objectif d’apurement des surendettements nationaux par ce club des créanciers, le consensus devra aussi porter sur la restauration des emplois et de la croissance économique.

Marine Le Pen sur France Inter

Mercredi 21 janvier 2015
http://www.dailymotion.com/video/x2f1f2r http://www.dailymotion.com/video/x2f1gr9

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°382

Jeudi 27 novembre 2014
Image de prévisualisation YouTube
12345...14