Archive de la catégorie ‘cinema’

Cinéma : Forbidden Zone

Jeudi 17 juin 2010

Richard Elfman : « A sa sortie, le film fut un insuccès voire un désastre total. Aux Etats-Unis, nous souffrons de la maladie du politiquement correct. On peut ridiculiser certains aspects de la société mais jamais se moquer ouvertement de tabous comme les ethnies, les races ou la sexualité. Le politiquement correct était très virulent en 1982 quand Forbidden zone est sorti. Il a été banni de certaines universités, des cinémas ont reçu des menaces. Le film a donc été battu mais jamais à mort. »

Au départ, Richard Elfman a filmé en 16mm une dizaine de numéros musicaux pastichant le jazz ou la culture juive. Ces numéros étaient interprétés par la troupe et il les a regroupés sous le titre The Hercules Family. Au fil du travail, il a décidé de réaliser un long en 35 dont la structure s’apparenterait à une succession approximative mais cohérente de sketches musicaux mis les uns à la suite des autres, basées sur les concepts des courts. Petit à petit, une histoire a pris forme. Celle d’une famille barrée qui emménage dans une maison dont la cave possède une entrée vers la cinquième dimension (baptisée par les personnages «zone interdite»). La fille bimbo qui revient à peine de ses études en France (Marie-Pascale Elfman, régal de personnage Arielle-Dombasldien) profite de l’occasion pour la visiter et rencontrer tout un univers loufoque et festif régi par le roi Fausto (un nain) et la reine Doris (une névrosée autoritaire). Le résultat donne Forbidden Zone, disponible en zone 2 chez Le chat qui fume.

http://www.dailymotion.com/video/x8robn

« Hors la loi » la fiction n’excuse pas tout !

Vendredi 21 mai 2010

Rachid Bouchared réalisateur du film  Hors la loi

« Hors la loi », les pieds-noirs et les dates qui fâchent

Le Point.fr :  http://www.lepoint.fr/actualites-chroniques/2010-05-21/hors-la-loi-les-pieds-noirs-et-les-dates-qui-fachent/1238/0/457783

« Gauche, gauche, am, deux, am, deux », dans un impeccable uniforme blanc, un lieutenant de la Coloniale, dont la couleur de cheveux atteste qu’il tient davantage du cadre honoraire que de la réserve, marque le pas pour les 77 porte-drapeaux (anciens combattants, association de rapatriés) qui précèdent près de 1.200 manifestants – français d’Algérie, anciens du contingent, élus de la région – qui défilent ce 21 mai dans les rues de Cannes pour protester contre la projection du film de Rachid Bouchared, Hors la loi . Une manifestation que souligne avec bien plus de conviction le « chant des Africains », devenu l’hymne des pieds-noirs dans les années 1960, que quelques rares slogans, qui paraissent plutôt anachroniques, de « Mort au FLN ».

Les pieds-noirs sont fâchés au sujet des dates. Du moins les dates qu’on cherche à leur imposer. Les politiques, souvent, les cinéastes, parfois. Ainsi du 19 mars 1962. Des municipalités, en France, ont donné le nom d’une rue à ce jour-là. Leur façon à elles de commémorer la fin de la guerre d’Algérie. Parce que le 19 mars 1962, au lendemain de la signature des accords d’Evian, est la date officielle du cessez-le-feu conclu entre la France et le gouvernement provisoire algérien. A une nuance de taille près, disent les pieds-noirs et les associations qui défendent leur mémoire et leurs intérêts : ce jour-là, c’est seulement l’armée française qui a observé le cessez-le-feu. Les maquis du FLN ont continué leurs actions militaires, et notamment les attentats individuels ou collectifs contre des civils européens. Il vaut donc mieux ne pas parler du 19 mars 1962 aux pieds-noirs.

Un scénario simpliste et bourré de poncifs

C’est la même chose avec les 8 et 9 mai 1945, à Sétif, en Algérie, dont le cinéaste franco-algérien Rachid Bouchared a fait le point de départ du film qu’il présente au Festival de Cannes. C’est le droit des cinéastes de prendre, dans une oeuvre de fiction, quelque distance avec la réalité, mais le scénario de Hors la loi , simpliste et bourré de poncifs, prend parfois des airs de film de propagande soviétique des années 1940 pour décrire l’origine et le développement sur le territoire français d’un réseau FLN, laissant derrière lui des traces particulièrement sanglantes chez les immigrés algériens mous ou traîtres.

Les événements de Sétif, en particulier, qui, d’une certaine façon, éclairent ce qui allait se passer neuf ans plus tard, méritaient certainement un traitement moins carricatural que celui que leur a infligé Bouchareb. Car les faits sont aujourd’hui avérés et la brutalité ou l’aveuglement dans la répression d’une des premières manifestations des indépendantistes, le 9 mai, n’est sûrement pas un fait d’armes dont la France peut être fière. Même si on a cherché à les justifier parce que la veille, des exactions, elles aussi d’une sauvagerie inouïe, avaient fait beaucoup de victimes dans les rangs de civils européens descendus pacifiquement dans la rue pour célébrer la victoire du 8 mai 1945 sur l’Allemagne.

Blessures encore mal cicatrisées

Les Arabes, dont la plupart venaient des montagnes proches de Sétif, ont eu ce jour-là ce qu’un pied-noir qualifie de « coup de folie ». Et il ajoute que ce dérapage-là ressemblait beaucoup à cet autre « coup de folie », qui a eu lieu dix-sept ans plus tard, le 5 juillet 1962 à Oran, jour officiel de l’indépendance : là aussi les Arabes avaient fondu sur la ville. En ligne de mire, les pieds-noirs qui n’avaient pas encore quitté le pays. Bilan 475 morts, et surtout 1.300 disparus dont on devine le sort qui leur a été réservé. Bien plus en une journée que pendant toute la dictature argentine…

Seulement,ce jour-là, à la différence de Sétif, l’armée française n’est pas intervenue. Suivant les ordres envoyés de Paris au Général Katz, elle est restée dans ses casernes. On peut parfois comprendre que les pieds-noirs soient fâchés contre les dates, surtout quand elles leur rappellent des blessures encore mal cicatrisées.

« Hors la loi » : Roger Holeindre écrit à Nicolas Sarkozy

Vendredi 21 mai 2010

cnc012.jpgPhoto : Roger Holeindre à Beaucaire (30) pour le repas du CNC 

Monsieur Le Président de la République,

Au moment où, sous la houlette du sieur Bouteflika, le gouvernement d’Alger se prépare à voter une loi “criminalisant” les 130 ans de présence française en Algérie… et exigeant des indemnités… un film, « Hors La Loi » est projeté à Cannes.

Ce long métrage, financé en partie par la France, est une insulte à notre pays et aux populations chrétiennes, juives et musulmanes d’Algérie qui ont perdu des milliers des leurs sous les couteaux des égorgeurs du FLN.

C’est le moment que choisit notre ambassadeur à Alger, Xavier Driencourt, pour proposer que l’armée algérienne soit invitée à défiler sur les Champs-Elysées… le 14 juillet 2012.

M. Le Président de la République, il est temps que toute cette honte cesse, que vous preniez la parole, et que vous exigiez que vos affidés cessent d’insulter la France, en apportant aux jeunes des banlieues inassimilés de leur fait… des raisons de justifier leurs violences gratuites.

Roger HOLEINDRE

Ciné – Le cave se rebiffe : « faire confiance aux honnêtes gens est le seul vrai risque des professions aventureuses »

Mercredi 12 mai 2010

http://www.dailymotion.com/video/xnkza

Le cave se rebiffe est un film réalisé par Gilles Grangier en 1961, tiré du roman éponyme d’Albert Simonin, 2e volet de la trilogie consacrée au truand vieillissant Max le Menteur et qui comprend aussi Touchez pas au grisbi et Grisbi or not grisbi également adaptés à l’écran, le dernier volet l’ayant été sous le nom de Les Tontons Flingueurs.

Cinéma : Management à la Audiard « Gestion de greve « 

Mardi 4 mai 2010

Image de prévisualisation YouTube

« un idiot a Paris » 1967

Cinéma Français : Hôtel du Nord – 1938 -

Dimanche 31 janvier 2010

Arletty et Louis Jouvet  – film de Marcel Carné : Hôtel du Nord (1938)

http://www.dailymotion.com/video/6feIVE0CJ1xvin8r

Dialogue : Henri Jeanson

« Atmosphère ? Atmosphère ? Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? »

http://www.dailymotion.com/video/xa65sj

« Ma vie n’est pas une existence. – Si tu crois que mon existence est une vie »

INTERVIEW ARLETTY (VIDEO)

Louis de Funès parle de son métier et de la célébrité

Vendredi 6 novembre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x65fts

Par stilitano

Cinéma : Le Couperet – extraits

Samedi 31 octobre 2009

 http://www.dailymotion.com/video/xazoyq

Le Couperet est un film français réalisé par Costa-Gavras, sorti en 2005, adapté du roman The Ax de Donald Westlake.

Ce film, dénonce un aspect effroyable de la guerre économique et sociale permanente.

Un quadragénaire, père de famille, bien rangé, cadre supérieur dans une usine de papier délocalisée, perd son emploi après quinze ans de bons et loyaux services. Après trois ans de chômage, il ne parvient pas à réintégrer un poste. La hantise de la déchéance sociale le pousse à éliminer physiquement tous les concurrents au même poste que lui, et dont il parvient à obtenir les coordonnées par ruse.

Fernandel avec Charpin – La chanson du forçat

Lundi 26 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/xa29nk

Carole Bouquet et l’association « La Voix de l’Enfant »: Silence radio dans l’affaire Mitterrand

Lundi 12 octobre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x5lh56

Vidéo : Notons au passage que Carole Bouquet était plus prompte à soutenir les familles africaines de la rue de la Banque à Paris.

Carole Bouquet et l’association « La Voix de l’Enfant » étrangement silencieuses dans l’affaire Mitterrand.

  

Sur le site de l’association « La Voix de l’Enfant » patronnée par l’actrice Carole Bouquet pas un mot ni une allusion à l’affaire Polanski-Mitterrand.

  

Et pourtant, « La Voix de l’Enfant »  est Membre de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme depuis 1986, et est appelée régulièrement à apporter son expertise dans plusieurs Conseils d’Administration de Fondations.

  

Cette association qui se présente comme « l’écoute et la défense de tout enfant en détresse quel qu’il soit, où qu’il soit » et qui «lutte contre la prostitution et le trafic d’enfants»est restée insensible à la polémique concernant le Ministre de la Culture français Frédéric Mitterrand.

   Au slogan de l’association  « Tout enfant a le droit …. à son enfance» nous pouvons rajouter « Tout Ministre a droit … à son silence et donc aussi à son impunité ».   

Mais en regardant d’un peu plus près sur le site de « La Voix de l’Enfant », on comprend mieux cette politique de l’omerta en consultant  la liste des partenaires institutionnels :

  

Ministère de la Défense
Ministère de la Famille
Ministère de la Justice
Ministère des Affaires Etrangères
Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative

Ministère délégué au Tourisme

Cinéma : Le Corniaud

Samedi 10 octobre 2009

Le Corniaud est un film franco-italiano-espagnol réalisé par Gérard Oury, sorti en 1965.

http://www.dailymotion.com/video/xy9fm

Affaire Roman Polanski

Mardi 29 septembre 2009

 polanski.jpg

Communiqué de Jean-Marie LE PEN

Monsieur Roman Polanski est accusé par la justice américaine d’avoir commis un crime particulièrement ignoble puisqu’il s’agit du viol aggravé d’une enfant de 13 ans.

Monsieur Polanski ne peut se prévaloir de la prescription puisqu’il s’est enfui des Etats-Unis pour se dérober à la justice de ce pays.

Il est donc normal qu’il soit le sujet d’une extradition selon les règles du Droit International.

Le soutien qu’ont apporté Messieurs Kouchner et Mitterrand à ce criminel pédophile, au nom des droits particuliers qu’aurait la caste politico-artistique, est scandaleux et justifie que soit demandée leur démission.

Video : Poelvoorde et Nabe chez Taddei

Samedi 5 septembre 2009

http://www.dailymotion.com/video/x818p9

Source : mogicco

26/08/1980 Mort de Tex Avery

Mercredi 26 août 2009

26/08/1980 Le célèbre réalisateur de cartoon Tex Avery s’éteint et laisse derrière lui une œuvre à succès. Créateur de Droopy, le Loup, Daffy Duck mais surtout Bugs Bunny, ses animaux humanoïdes, les Toons, ont sévi dans des dizaines de courts-métrages au scénario simple et efficace.

http://www.dailymotion.com/video/x4i8ew

Ciné français : Ça c’est le supplément pour les couchettes !

Vendredi 21 août 2009

Image de prévisualisation YouTube

Rue des prairies réalisé par Denys de La Patellière, sorti en 1959.

Wikipedia : Après deux ans de captivité, Henri Neveu revient. Sa femme vient de mourir laissant Louis et Odette, nés avant la guerre et un tout nouveau-né Fernand qu’il accepte comme son fils. Elevant seul les trois enfants, Henri fait tout pour qu’ils aient la meilleure éducation possible. Si Fernand pose quelques problèmes scolaires, les aînés s’en sortent mieux et Louis devient un professionnel du cyclisme. Quant à Odette, d’abord vendeuse, elle devient cover-girl et fréquente un homme riche et marié. L’un et l’autre veulent oublier la rue des Prairies. Henri n’a plus que Fernand à sa charge, mais ce dernier, à cause d’une fugue, doit passer devant le tribunal des mineurs. Malgré le trouble plan de l’avocat, Fernand saura prouver qu’il aime ce père qui l’a élevé.

 

123