Le cri de détresse d’une Calaisienne

31/08/2015

Nadine habite en face du camp Jules Ferry à Calais. Retraitée paisible, la vie dans son ancien corps de ferme, aux abords de Calais, a complétement changé depuis l’installation de milliers de clandestins de l’autre coté du chemin. Elle vit aujourd’hui dans la peur, cloitrée chez elle, avec pour seul soutien, sa fille, Sarah et le collectif « Calaisiens en colère ». Sarah témoigne sur le quotidien de sa mère, résidente du chemin des Dunes, aujourd’hui à bout.

http://www.dailymotion.com/video/x33sxrj

Laisser un commentaire