Le ministère de la faillite agricole

Le ministère de la faillite agricole dans économie PHOd3786cd8-3391-11e4-a083-9b08d48d7bbe-805x453Les revenus des agriculteurs baissent de manière dramatique pour la seconde année consécutive M. Le Foll conserve le silence. La concurrence déloyale entre pays membres de l’UE, et en particulier en provenance de l’Allemagne, continue de détruire des milliers d’emplois français dans l’agriculture et l’industrie agroalimentaire de première transformation Le ministre est aux abonnés absents. La Commission européenne, avec le soutien du gouvernement de M. Hollande, continue les négociations du traité transatlantique (TTIP) dont la mise en place signerait l’arrêt de mort de la filière viande bovine en France Le ministre invente des diversions …

Communiqué Philippe Loiseau et Edouard Ferrant, députés Front National au Parlement européen

Stéphane Le Foll réaffirme l’objectif de faire baisser l’utilisation des pesticides de 50% en imposant un prélèvement supplémentaire dont le coût sera indirectement supporté par les agriculteurs. A moins d’un mois du Salon de l’Agriculture, cette annonce relève de la plus pure démagogie et d’une scandaleuse instrumentalisation du ministère dont M. Le Foll a la charge.

Les revenus des agriculteurs baissent de manière dramatique pour la seconde année consécutive. M. Le Foll conserve le silence. La concurrence déloyale entre pays membres de l’UE, et en particulier en provenance de l’Allemagne, continue de détruire des milliers d’emplois français dans l’agriculture et l’industrie agroalimentaire de première transformation. Le ministre est aux abonnés absents. La Commission européenne, avec le soutien du gouvernement de M. Hollande, continue les négociations du traité transatlantique (TTIP) dont la mise en place signerait l’arrêt de mort de la filière viande bovine en France. Le ministre invente des diversions afin de discréditer aux yeux de l’opinion publique les agriculteurs que ses complices sacrifient sur l’autel du libre-échange .

D’un côté, le gouvernement n’a de cesse de durcir les normes régissant le secteur de l’agriculture. De l’autre, il multiplie les accords de libre-échange qui mettent en concurrence frontale nos producteurs avec ceux de pays qui ne respectent aucune de ces normes. Quand le dumping social et environnemental orchestré par des dirigeants irresponsables achèvera de laminer notre économie, il n’y aura certes plus de pollutions agricoles, mais il n’y aura plus d’agriculteurs non plus…

Le Front National défend une vision responsable de l’écologie dans laquelle l’amélioration des pratiques agronomiques doit être accompagnée de protections efficaces contre la concurrence de pays qui ne respectent pas les normes sociales et environnementales que nos citoyens sont en droit d’attendre.

Laisser un commentaire