• Accueil
  • > Critique
  • > Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés

Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés

Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés dans Critique 7776078360_un-cargo-congolais-interpelle-en-italie-en-decembre-2014-avec-a-son-bord-des-migrants-venus-de-syrie-pour-la-plupart-illustration

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Quelques jours après le Blue Sky M, un nouveau cargo transportant des centaines de clandestins a été abandonné par son équipage, direction les côtes italiennes.
Les filières d’immigration clandestine vers l’Europe semblent être passées à la vitesse supérieure, en devançant les très nombreuses failles des systèmes européens Frontex et Triton. Nombre d’éléments laissent penser que les cargos sont volontairement abandonnés par les passeurs, dans le but d’un rapatriement sur le sol européen, même au risque d’un naufrage et d’un drame humain. On remarque aussi que les navires utilisés sont plus imposants et qu’ils permettent d’embarquer un nombre considérable de migrants clandestins à chaque traversée de la Méditerranée.

Le gouvernement français ne peut pas continuer de rester les bras croisés, car l’explosion de l’immigration clandestine vers l’Europe concerne en premier lieu la France, un des pays de destination privilégiés.
Une politique clairement dissuasive doit être mise en place, via un rapatriement systématique des navires vers les pays d’origine, et non de destination. C’est la seule façon de tarir progressivement le flux de cargos vers le continent européen, et donc toute à la fois d’éviter la multiplication de drames humains et de réduire l’immigration clandestine vers nos pays. Les mafias de passeurs qui profitent de la misère des migrants et de la passivité des gouvernements européens doivent être combattues, et non encouragées comme c’est aujourd’hui le cas lorsqu’on laisse leurs plans s’accomplir !

Dans le même temps, il convient de prendre acte de l’échec total des dispositifs européens qu’ont imposés à coup de promesses mensongères le PS comme l’UMP aux Français et de remettre en place des frontières nationales. Cette politique sera efficace si elle s’accompagne d’une réduction considérable du droit d’asile, aujourd’hui largement détourné par les filières, et d’une suppression des incitations à l’immigration clandestine telle que l’Aide Médicale d’Etat.

Une réponse à “Cargos de migrants clandestins : ne pas rester les bras croisés”

  1. Guilbaud, Jacques dit :

    Je fais parvenir à ce sujet une lettre à M. C. BOUCHET de 44, mentionnant quelques idées pour réunir des hommes compétents en Europe. anglais, allemands, français, italiens etc, qui seraient capables, avec un peu d’aide de l’état, ou des états, de les remplacer aux commandes afin de rapatrier les immigrants et de se débarrasser des équipages fantômes criminnels.

    jacques.guilbaud@free.fr

Répondre à Guilbaud, Jacques Annuler la réponse.