Chez Guerini, arrosage à tous les étages

Pierre Castoldi (sous-prefet Arles) - Jean Noël Guérini et son fidèle soutien Lucien Limousin

Bouches-du-Rhône. La chambre régionale pointe un système de marchés et de subventions suspects au Conseil général.

…/…Volet intéressant, les subventions aux associations. Les juges détaillent un mécanisme proche de celui en place à la région Paca, et qui a permis des détournements de fonds publics pour lesquels la députée Sylvie Andrieux a été condamnée (elle a fait appel du jugement).

Chez Guérini, à côté du mécanisme général pour les ONG, une procédure spéciale, baptisée «fonds spécial d’intervention» (FSI), permettait au président de décider seul d’arroser certaines structures, parfois soutenues par quelques-uns de ses élus. C’est un élément important du pouvoir de Guérini. Les conseillers généraux qui filaient droit en bénéficiaient, ce qui leur permettait de tenir leur canton en finançant les associations. Ceux qui lui résistaient étaient mis au pain sec. Ils le payaient à l’élection suivante. Parmi les bénéficiaires, de nombreuses structures communautaires, certaines grâce à un «conseiller du président sans statut officiel». D’autres très proches d’élus marseillais…/…

Source

Laisser un commentaire