• Accueil
  • > Critique
  • > Jean-Marc Ayrault bon petit soldat de l’UMPS et de l’Union européenne

Jean-Marc Ayrault bon petit soldat de l’UMPS et de l’Union européenne

Jean-Marc Ayrault bon petit soldat de l'UMPS et de l'Union européenne dans Critique

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Président du Front National

Jean-Marc Ayrault a confirmé ce matin sur France Info qu’il restait un parfait petit soldat de l’UMPS et de l’Union européenne, dans le déni complet de la situation réelle du pays. Toutes les mauvaises réformes de l’UMPS qui font pourtant débat seront imposées aux Français, qu’il s’agisse du grand bazar des rythmes scolaires, de la hausse de la TVA en janvier prochain ou de l’écotaxe, mise en place par Nicolas Sarkozy et appliquée par François Hollande.

Pire, alors que la France a connu une chute de 0,1% de son PIB au troisième trimestre 2013, le premier ministre a encore osé évoquer une « tendance réelle à la reprise de la croissance »…Jean-Marc Ayrault ne dirige plus un gouvernement, mais une agence de publicité mensongère.

En réalité, Jean-Marc Ayrault a démontré une nouvelle fois ce matin que les gouvernements ne sont plus là pour agir dans l’intérêt national mais pour dérouler plus ou moins maladroitement une feuille de route écrite ailleurs, par l’Union européenne. La plus désolante confirmation en sera donnée dès aujourd’hui quand la commission européenne livrera, pour la première fois, ses recommandations sur notre budget national parce que les parlementaires de l’UMP et du PS ont voté il y a un an le Traité budgétaire européen.

Si ce gouvernement, comme le précédent sous l’UMP, s’acharne à augmenter les taxes et notamment la TVA ou l’écotaxe, c’est parce que la zone euro lui dicte la politique d’austérité. S’il reste si sourd aux demandes du peuple français, c’est parce qu’il agit en bon petit soldat de l’UMPS et de Bruxelles.

Le peuple français doit d’urgence se battre pour atteindre deux objectifs : une sortie de crise par le haut via une dissolution de l’assemblée nationale et la récupération de notre liberté de peuple par un référendum sur notre appartenance à l’Union européenne.

Laisser un commentaire