• Accueil
  • > économie
  • > Privatisations : le gouvernement Hollande brade les entreprises publiques contre l’intérêt des Français

Privatisations : le gouvernement Hollande brade les entreprises publiques contre l’intérêt des Français

Privatisations : le gouvernement Hollande brade les entreprises publiques contre l’intérêt des Français dans économie hopital-225x300

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Après avoir bradé l’immobilier de l’Etat, vendant pour une bouchée de pains casernes, écoles, hôpitaux, bâtiments historiques, le gouvernement, dans la lignée des précédents, s’apprête à réduire encore davantage le peu de parts qu’il lui reste dans des sociétés pourtant stratégiques ou de service public.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault reproduit là fidèlement la politique du gouvernement Jospin qui fut celui qui privatisa le plus sous la Vème République, gouvernement auquel appartenait d’ailleurs le ministre Mélenchon.

Cette politique à courte-vue nuit à la France. Elle diminue les capacités d’intervention de l’Etat dans l’économie, déjà fortement limitées par les carcans européens ; elle affaiblit les entreprises concernées, brutalement soumises à l’appétit d’actionnaires prédateurs souvent étrangers ; elle affecte l’impératif contrôle des activités stratégiques par les pouvoirs publics. Enfin, elle pénalise le service public : qui peut garantir qu’EDF ne sera pas privatisé demain ? Quel devenir pour le nucléaire français ?

Ces privatisations sont d’autant plus absurdes qu’elles ne rapportent rien aux finances de la France. Les quelques milliards de produits financiers potentiellement dégagés représentent une goutte d’eau dans l’océan de la dette française.

Moralement enfin, la cession des actifs de l’Etat par le gouvernement dépouille les Français d’une richesse nationale qui leur appartient.

Que fera le gouvernement quand il aura revendu nos entreprises publiques ? Il bradera le château de Versailles ?…

Marine Le Pen propose au contraire de renforcer la présence de l’Etat dans les groupes stratégiques, de garantir le service public et de mettre en place les conditions d’un véritable Etat stratège qui protège et stimule l’économie.

Laisser un commentaire