Ligotée et frappée par des cambrioleurs

Ligotée et frappée par des cambrioleurs dans Critique home-jacking-300x193

28/03/203 : Un home-jacking d’une violence inouïe s’est déroulé ce matin dans une maison de Fontvieille. En ouvrant ses volets, une dame s’est retrouvée face à trois cambrioleurs cagoulés. Ils l’ont ligotée, baillonnée et rouée de coups avant de s’emparer de quelques objets et de prendre la fuite. La victime a ensuite rampé pour donner l’alerte. Elle a été prise en charge par les pompiers et transportée à l’hôpital d’Arles, avec une fracture du poignet et de nombreuses contusions, à la tête comme sur de nombreuses parties du corps.

Les violences aux personnes n’ont eu de cesse d’augmenter (+45% depuis 2002). Les rapports annuels de l’Observatoire national de la délinquance révèlent que ce type de violences concerne cinq fois plus de personnes que ne le disent les chiffres du ministère de l’Intérieur : 1 200 000 par an, et non 250 000.

Les moyens matériels de la police et de la gendarmerie (armes, véhicules, télécommunications,…) doivent être améliorés. Il convient de stopper la fermeture des brigades de gendarmerie et des commissariats de police et de reconstituer en cinq ans les unités EGM et CRS dissoutes.

- Mise en place d’une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre concernant l’exercice de leurs fonctions sur le modèle de la gendarmerie nationale. Les policiers et gendarmes sont trop souvent injustement attaqués et dénigrés en lieu et place des auteurs de méfaits.

Doubler les effectifs des brigades anti-criminalité. Mettre des policiers en civils dans la rue pour lutter contre l’insécurité et non contre le sentiment d’insécurité.

Laisser un commentaire