• Accueil
  • > Critique
  • > Des dizaines de milliers d’Algériens candidats au titre d’ancien combattant

Des dizaines de milliers d’Algériens candidats au titre d’ancien combattant

Des dizaines de milliers d’Algériens candidats au titre d’ancien combattant dans Critique Hollande-FLN-Alger-300x174François Le Normal (FLN) est de retour à Paris, la France va devoir cracher au bassinet. Le ministre socialiste français délégué aux Anciens combattants, Kader Arif, a déclaré à Alger que des milliers d’Algériens étaient des candidats « justifiés » au titre d’« ancien combattant » (sic), ce qui leur permettra de bénéficier de la pension adéquate.

Quelque 6.000 demandes ont été traitées cette année et environ 30.000 demandes ont été faites depuis 2009 » Si le ministre ne précise pas la ou les guerres dans lesquels ces « soldats » avaient combattu, on imagine bien, vu l’ambiance, que le fait d’avoir été du côté des terroristes du FLN pourrait très bien justifier ce type de réclamation aux yeux du gouvernement en place à Paris.

A partir du moment où une personne bénéficiera de ce statut, elle pourra obtenir une retraite avec effet rétroactif. Selon les chiffres disponibles, il y a en Algérie aujourd’hui au moins 60.000 personnes qui seraient concernées, sans doute bien plus. 50.000 d’entre eux sont d’anciens combattants et 10.000 des veuves d’anciens combattants.

Source

Une réponse à “Des dizaines de milliers d’Algériens candidats au titre d’ancien combattant”

  1. LOUANCHI dit :

    HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :
    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les
    quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi) Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

Laisser un commentaire