Lampedusa : L’Italie met en cause l’OTAN

Lampedusa : L’Italie met en cause l’OTAN dans europe immigration_clandestine-cb663L’Italie a demandé à l’OTAN d’ouvrir une enquête à la suite d’informations selon lesquelles un bâtiment de l’Alliance atlantique n’aurait pas porté secours à un bateau transportant des clandestins, bloqué pendant près d’une semaine entre la Libye et l’île de Lampedusa. Des dizaines de migrants pourraient avoir péri, faute d’eau et de nourriture.

Quelque 24.000 migrants ont gagné l’Italie par la voie maritime depuis mars, début des opérations militaires de la coalition occidentale contre la Libye, opérations relayées par l’OTAN depuis.

L’Alliance atlantique a reconnu dans un communiqué cet après-midi que son commandement maritime basé à Naples avait été informé par les autorités italiennes d’un « appel de détresse d’un navire ». L’OTAN dit avoir reçu confirmation des autorités maritimes italiennes que Rome envoyait sur zone trois navires et un hélicoptère.

Au moins 1.500 migrants partis de Libye sur des embarcations de fortune ont disparu pendant la traversée de la Méditerranée, depuis le début des combats à la mi-mars, a estimé la porte-parole du HCR en Italie, Laura Boldrini. Selon elle, « ces derniers mois, environ 24.000 réfugiés sont arrivés de Libye ». Il s’agit pour l’essentiel d’immigrés d’Afrique du Nord et d’Afrique noire, dont des femmes et des enfants.

Le gouvernement de Silvio Berlusconi, dont la Ligue du Nord est partie prenante, souhaite que les bâtiments de guerre de l’OTAN puissent intervenir pour porter secours aux embarcations de migrants qui seraient en péril et, de fait, ramener sains et saufs ces migrants sur le sol européen.

Laisser un commentaire