Accueil économie Fermeture du supermarché Lidl à Tarascon ! Parlons en !

Fermeture du supermarché Lidl à Tarascon ! Parlons en !

2
0
204

Addendum  23/12 : Petit rappel historique du commerce de proximité dans le quartier  du  Lidl, l’emplacement du supermarché a débuté au début des années 70 et s’appelait à l’époque « Provence Service’, il y avait un poissonnier et un boucher. Le supermarché répondait aux besoins des « 48 logements », des « Ferrages » et de la « résidence EDF de la Fraternité ». La population était essentiellement composée d’ouvriers travaillant à la Cellulose du Rhône avec leurs familles. Les familles plus modestes de la ville accédaient à des parties réservées aux logement sociaux. La délinquance était inexistante, on n’attachait pas les vélos, on ne craignait pas de laisser l’entrée ouverte même le temps d’une course. A proximité rue Monge on trouvait un boucher, une supérette, une mercerie etc… En parcourant la ville à pied ou à vélo on trouvait toutes sortes de commerces jusqu’aux plus insolites. On était fidèle aux bonnes adresses. Tout cela est désormais réduit à quelques vestiges, et pour combien de temps ?

http://www.dailymotion.com/video/xbtcnj

Les élections cantonales approchent et le PCF local réduit à peau de chagrin cherche à se refaire une santé. Les communistes de Tarascon s’inquiètent au travers d’une pétition de la fermeture annoncée du supermarché Lidl situé route de Maillane à Tarascon. Ils n’ont qu’à la bouche la défense du commerce de proximité.

Et pourtant, ces dernières années se sont installés à Tarascon  5 supermarchés couvrant une surface commerciale de presque 6000 m2, asphyxiant au passage le petit commerce du centre ville qui par contre n’a pas bénéficié d’une politique d’aménagement et de maintien efficace, ni de pétitions.

A Tarascon,  la surface commerciale allouée aux supermarchés équivaut à l’installation de deux hypermarchés et un supermarché pour une population de 13 582 habitants (2006). 

Les communistes de Tarascon oublient de préciser que le parking du Lidl  est régulièrement occupé en soirée par des trafiquants de drogue qui viennent de la cité des Ferrages ou d’ailleurs et qui à la vue de tous écoulent leur marchandise. L’établissement n’est plus rentable et victime de nombreux vols et incivilités puisque situé désormais à proximité d’une zone de non-droit. Les voyous s’accaparent le territoire et  les communistes n’ont pas pris la mesure de la gravité de la situation et continuent d’asséner des banalités qui les discréditent pour longtemps. 

Le Front National de Tarascon condamne la lâcheté politique qui consiste à faire reposer la responsabilité de cette fermeture en choisissant comme bouc-émissaire le commerçant tout en écartant la vraie cause qui justifie ce départ. 

Là où la police laisse faire et ne se rend plus, Lidl devrait rester ? 

Comme à son habitude, la gauche bobo gesticule, est impuissante et refuse de voir la réalité en face. 

Il faut donc d’urgence s’organiser et lutter en proposant aux Français un grand plan de remise en ordre et de rétablissement de l’autorité de l’état. Nous sommes les seuls à défendre l’ordre, la démocratie, l’identité et la souveraineté, en un mot la Nation ! 

Jean-Marie Le Pen avait non seulement raison sur les causes, sur les conséquences prévisibles du démantèlement de notre pays mais aussi sur les solutions à y apporter. C’est là toute la lucidité du Front National, grand mouvement patriotique, national et populaire qui apparaît tous les jours un peu plus comme un recours pour l’avenir. 

 

http://www.dailymotion.com/video/xeqkoh

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fredusud
Charger d'autres écrits dans Ã©conomie

2 Commentaires

  1. Resistant

    22 décembre 2010 à 19:07

    Ben si les communiste son si fort que cela, qu’ils ouvrent un magasin!!!! bêtises quand tu nous tient…….
    Mais il faut des coui…. pour tenir ce genre de magasin placé ou il est!!!!!

    Répondre

  2. tartarin

    23 décembre 2010 à 6:56

    Résistant a bien raison, c’est facile de critiquer mais il faut tenir face à tous ces voyous que l’on entretient!
    Les responsables n’ont pour « responsabilité » que le nom et laissent tout faire au nom de la liberté, bien joli mot…

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Substitution démographique : l’aveu de Manuel Valls

23/01/11 : Michèle Tribalat, directrice de recherche à l’INED, est auditionnée par la miss…