Accueil Critique Education antinationale : pour faire baisser la fièvre, cassons le thermomètre !

Education antinationale : pour faire baisser la fièvre, cassons le thermomètre !

0
0
51

ane.bmp

Nations Presse Info : La bien-pensance niveleuse n’en a pas fini de détruire l’enseignement en France. Vingt personnalités, parmi lesquelles Boris Cyrulnik, Daniel Pennac ou Marcel Rufo (que du beau monde !), réclament la suppression des notes à l’école primaire. Il se sont joints à l’appel lancé par l’AFEV, une association d’étudiants faisant du soutien scolaire, qui souhaite éviter une « stigmatisation des élèves et la sélection par l’échec ». Au lieu de chercher à améliorer l’enseignement de l’écriture, de la lecture et du calcul, devant l’échec des méthodes de pédagogistes gauchisants et niveleurs, on préfère casser le thermomètre en croyant faire baisser la fièvre de la médiocrité.

A l’issue de sa troisième Journée du refus de l’échec scolaire, l’AFEV avait lancé succinctement en septembre « un appel national à la suppression des notes à l’école élémentaire ». Depuis, l’association a rédigé un texte plus précis qui est paru jeudi dans l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur, soutenu par des personnalités et qui peut être signé sur Internet.

« La culture de la note est encore très présente dans l’école française, historiquement tournée vers la sélection. Si ce modèle répondait aux exigences d’un système élitiste avant la massification scolaire, il apparaît aujourd’hui en total décalage avec l’objectif d’élévation globale du niveau d’étude », jugent sans rire les rédacteurs de cet appel. Et de poursuivre sur le même élan ubuesque : « Cette obsession du classement stigmatise des élèves, les enferme dans une spirale d’échec et n’apporte en rien les clés d’une possible progression, […] alors que la confiance en soi est indispensable à la réussite scolaire. » On croit rêver…

On n’a pas fini de fabriquer des cancres en France !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fredusud
Charger d'autres écrits dans Critique

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Pour sauver un homme qui se noyait, un policier plonge dans le Rhône

  Jeudi 1er mai, 5h55. La patrouille de police est en service depuis une heure, lorsqu&rsq…