• Accueil
  • > enquête
  • > Révélations sur Karachi : si certains ont du sang sur les mains, il va falloir qu’ils paient !

Révélations sur Karachi : si certains ont du sang sur les mains, il va falloir qu’ils paient !

MarineLePenCommuniqué de presse de Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National

Les révélations de Charles Millon confirment les accusations que le Front National a été le premier à porter dans l’affaire de Karachi, dans un désert médiatique déconcertant.
L’existence confirmée de rétrocommissions renforce encore davantage les soupçons gravissimes qui pèsent sur l’implication de Nicolas Sarkozy, cité dans l’affaire au Luxembourg comme possible organisateur du transit par ce pays des commissions versées au Pakistan.

Voilà qui explique pourquoi le chef de l’Etat n’a eu pour l’instant qu’un seul objectif : étouffer l’affaire par tous les moyens. On peut en effet s’étonner de l’étrange discrétion des médias français sur le sujet depuis de longs mois et de la tentative du parquet il y a quelques semaines de faire obstacle à l’enquête. Dans une démocratie normale, les médias harcèleraient le pouvoir en place, la justice ferait son travail et cela aboutirait à une destitution du Président de la République.

Une affaire d’Etat

L’affaire n’est pourtant pas mince, puisque le vaste système de corruption qui se serait mis en place pour financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur s’est traduit in fine par l’assassinat de 15 personnes en 2002, dont 11 ingénieurs et techniciens français.
Certains très haut placés ont peut-être du sang sur les mains ; si c’est le cas, il va falloir qu’ils paient.

Marine Le Pen, Vice-Présidente du Front National, demande à Nicolas Sarkozy de s’expliquer au plus vite et en détails, sur cette affaire, relancée par les déclarations de Charles Millon. Elle s’alarme du fait que notre pays semble s’accoutumer peu à peu à la corruption de ses élites, plus répandue que jamais. La France a ainsi reculé de 6 places depuis 2007 dans le classement établi par Transparency International, qui positionne notre pays au 25ème rang mondial, derrière la plupart des pays européens.

La corruption des élites

Un soupçon de corruption pèse également déjà sur le nouveau gouvernement de Nicolas Sarkozy : on apprend que Michel Mercier, nouveau ministre de la Justice, vient de bénéficier d’un classement par le Parquet de Lyon du volet de l’affaire Rhônexpress, cinq jours avant sa nomination et que Nora Berra, désormais secrétaire d’Etat à la santé, a travaillé pendant près de 10 ans pour des laboratoires pharmaceutiques.

Comment notre démocratie peut-elle accepter cela ? Le peuple français doit retrouver sa capacité d’indignation : il est plus que temps de faire le ménage !

Une réponse à “Révélations sur Karachi : si certains ont du sang sur les mains, il va falloir qu’ils paient !”

  1. boite dragees dit :

    Chaque jour qui passe donne à comprendre que la France traine beaucoup de casseroles. Elle a un visage dont la beauté n’est plus attrayante. Par cosequent elle est mal placée dans le concert des Nations pour distribuer des notes de bonne conduite, de Democratie, des droit de l’homme, la bonne gouvernance, le respect de l’environnement… Et tout cela , il a fallu que SARKO soit au pouvoir pour que la Grande France soit désacralisée. Pour nous la France mérite mieux.

Laisser un commentaire