• Accueil
  • > france
  • > Pompier blessé par balle : un nouvel échelon franchi

Pompier blessé par balle : un nouvel échelon franchi

marine-lepenCommuniqué de Marine Le Pen, vice-présidente exécutive du FN

 

La blessure par balle d’un pompier dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble montre qu’un nouvel échelon a été franchi dans la violence urbaine.

 

Force est de constater que, malgré les déclarations tonitruantes de Nicolas Sarkozy, aucune leçon n’a été tirée des « émeutes » de 2005 et que rien d’efficace n’a été fait depuis cinq ans.

 

Lentement, les zones de non droit sont passées d’un risque chronique d’émeutes à une situation de guérilla urbaine.

 

Au moment où l’action de l’État est paralysée depuis des semaines par l’atterrante séquence de campagne pour le partage des postes ministériels, Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, demande que des responsables s’occupent enfin des vrais problèmes du pays.

 

Elle demande que l’on sorte de l’omerta sur la gravité de la situation, qu’un grand débat public puisse avoir lieu immédiatement sur la situation dans les banlieues et qu’un plan de reconquête des zones passées sous le contrôle des mafias soit énergiquement mis en œuvre.

 

Si le gouvernement Sarkozy ne sait pas ou ne veut pas le faire, qu’il laisse le Front National s’en occuper.

Une réponse à “Pompier blessé par balle : un nouvel échelon franchi”

  1. tartarin dit :

    Bien dit! Même si l’on commence ce jour à éradiquer ce genre de problème, il faudra beaucoup de temps pour que la situation redevienne « normale »…

Laisser un commentaire