Accueil Critique Oligarchie française : les journalistes fréquentent les décideurs dans un club très très privé…

Oligarchie française : les journalistes fréquentent les décideurs dans un club très très privé…

0
0
64

 Nations Presse Info :

Le 27 octobre se tenait dans de prestigieux salons situés place de la Concorde à Paris le rendez-vous mensuel du « dîner du Siècle », qui réunit sur parrainage le gratin politico-médiatico-industriel. Un rendez-vous mondain d’ordinaire discret, voire secret.

Au regard des activités du club « le Siècle » l’on a ainsi la clé du parti pris médiatique que l’on retrouve sur les ondes, les colonnes de presse (le référendum de 2005 en fût un exemple flagrant).

Comment mettre à mal dans un éditorial, une émission la politique de dirigeants avec qui l’on a dîner la veille, comment prendre le contre pied ou mettre devant leurs contradiction des hommes politiques avec lesquels on trinque mensuellement sous les hauts plafonds lambrissés de l’Automobile Club de France. Chez les journalistes ont est pas disgracieux avec les convenances de la caste.

Dans les pays anglo-saxon une telle réalité serait impossible, pas chez nous. Les murs qui séparent le bureau d’un ministre, d’un député ou d’un décideur économique et la salle de rédaction sont particulièrement poreux. La vidéo éclaire (site www.bakchich.info) sous un jour nouveau ce que le Front National dénonce depuis longtemps, les coteries entre politiques et médias et dont il faut l’avouer le Front National a été la principale victime (rappelons-nous de l’entre deux tours de 2002).

Ces amicales se doivent de rester secrètes, on peut comprendre pourquoi Alain Lambert (sénateur UMP) ayant filmé et publié sur son blog (le 24 juillet 2008) une vidéo de l’un de ces dîners, a été contraint de retirer l’ensemble des images (Voir la capture d’écran réalisé par nos soins). Une entorse à la nécessaire discrétion qui pourrait ternir encore un peu plus l’image de journalistes pris en contradiction avec la déontologie que l’on peut, pour le moins, attendre d’eux.

http://www.dailymotion.com/video/xffniv

L’on pouvait y croiser notamment :

Nathalie Kosciusko-Morizet (Secrétaire d’Etat au développement de l’Economie numérique),Arlette Chabot (journaliste, ex-directrice de la rédaction de France 2), Rachida Dati (ex-Garde des Sceaux, maire du VIIe arrondissement de Paris, députée européenne, UMP), Guillaume Pépy (patron de la SNCF), Louis Gallois (patron d’EADS), Nicolas Seydoux (président des cinémas Gaumont, héritier de la famille Schlumberger), Pascal Clément (avocat, ancien Garde des Sceaux), Sylvie-Pierre Brossolette (rédactrice en chef au magazine Le Point), Marc Tessier (ex président de France Télévisions ), Alexandre Bompard (patron d’Europe 1), Dominique Perben (Ex Garde des Sceaux, ex ministre des transports, UMP), Michel Field (animateur télé et radio, LCI-Europe1), Patrick de Carolis (ex PDG de France Télévisions), Françoise de Panafieu (UMP, ex maire du XVIIe arrondissement de Paris), Alain-Gérard Slama (journaliste, RTL), Olivier Duhamel (chroniqueur et animateur, Europe 1), Benoît Genuini (ex médiateur de Pôle emploi), et bien d’autres…

Qu’est ce que le Club « le Siècle » ?

Fondé en 1944, le Siècle est un club qui réunit les principaux dirigeants d’entreprise, responsables politiques, journalistes, syndicalistes. Un mercredi par mois, place de la Concorde à Paris, ces élites se retrouvent pour dîner dans les salons de l’Automobile club de France. C’est l’occasion pour des politiques et des journalistes influents de discuter librement, en toute confidentialité. Car l’une des principales règles du Siècle est la discrétion : les membres sont cooptés chaque année, les discussions qui y sont tenues ne doivent pas filtrer et aucune caméra n’ait toléré.

Actuellement, le club du Siècle compte un peu plus de 580 membres (la plupart des grands patrons, des personnalités politiques de premier plan et des journalistes médiatiques). Plus d’une centaine de personnalités ont le statut d’invités et attendent leur acceptation comme membres. La cotisation annuelle est de 150 euros, et la participation à chaque dîner coûte un peu plus de 60 euros.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fredusud
Charger d'autres écrits dans Critique

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un lundi matin à la CAF de Seine Saint Denis

Sur You Tube par vecino755 …