• Accueil
  • > france
  • > Pas d’alliance avec l’UMPS : réponse à Christian Vanneste

Pas d’alliance avec l’UMPS : réponse à Christian Vanneste

eric_dilliesCommuniqué de presse d’Éric Dillies, secrétaire départemental du FN Nord-Flandre, Conseiller régional Nord-Pas-de-Calais

La manœuvre électoraliste du sémillant Christian Vanneste ne vise qu’à abuser les électeurs du Front National au plus grand profit de la majorité présidentielle. L’opération de Nicolas Sarkozy en 2007 se répète… Une fois de plus, l’UMP cherche à tromper les français.

Le collectif « Droite Populaire », dont les membres sont affectueusement surnommés les « pizzaïolos » par leurs acolytes de l’UMP, ne sont qu’une frange très marginale de la majorité présidentielle. Majorité qui ne se distingue pas en matière de défense de la souveraineté nationale ou de lutte contre l’immigration.

En effet, l’UMP a fait le choix de la soumission à la gauche, de l’islamisation, de l’insécurité, de l’immigration et du mondialisme. Tout ce contre quoi le Front National lutte.

Quant à Christian Vanneste lui-même, sa duplicité ne fait aucun doute : alors qu’il prétend aujourd’hui ne pas avoir « d’ennemis à droite », il faut rappeler que ce personnage pittoresque est le principal auteur de l’amendement numéro 28, discuté le 28 mai 2010, qui visait à interdire toute triangulaire aux élections législatives… dans le but avoué d’éradiquer le Front National. Christian Vanneste n’est donc qu’un pion du système.

C’est pourquoi Marine Le Pen a souligné à maintes reprises qu’une alliance avec l’UMP est hors de question. Le Front National s’oppose aux manigances des petits barons de l’UMP et s’inscrit clairement dans une logique de Résistance. S’il souhaite nous rejoindre, Monsieur Vanneste devra au préalable rompre totalement avec l’idéologie mortifère défendue par l’UMP.

Laisser un commentaire