• Accueil
  • > france
  • > Les raisons d’un soutien à Marine Le Pen : Valérie Laupies

Les raisons d’un soutien à Marine Le Pen : Valérie Laupies

6367717691700310401292902883320655765454170n.jpg

Vu sur le site officiel de Marine Le Pen : Marinelepen.com

En tant qu’enseignante, directrice d’école en ZEP, j’ai apprécié la lucidité de Marine le Pen au sujet des problèmes de l’Education nationale. Par conséquent, son analyse fine et sans complaisance de cette situation révèle qu’elle a les qualités d’une dirigeante qui sait affirmer des positions claires, sans se corrompre.

Elle est mon espoir pour la France et le peuple français qui mérite une candidate de cette envergure aux élections présidentielles de 2012.


Valérie Laupies
Conseiller régional de PACA

Biographie de Marine Le Pen :

20090423phowww00216.jpgMarine Le Pen est née le 5 août 1968. Après des études primaires et secondaires dans le public, elle obtient une maitrise puis un DEA de Droit pénal à la faculté de Paris Assas. Titulaire du CFPA, elle s’installera comme avocate pénaliste durant plusieurs années, avant de prendre la direction du service juridique du FN en 1998.

 

Engagée très tôt au Front national, adhérente dès 1986 à 18 ans seulement, Marine Le Pen a intégré son Bureau politique en 2000, avant d’en devenir la vice-présidente en 2003.

 

En 1998, elle devient – à la demande des responsables locaux du FN – conseiller régional du Nord-Pas de Calais. Une région dans laquelle elle ne cessera de s’investir, à l’exception d’une brève période en 2004. En 2002 puis en 2007, elle porte les couleurs du mouvement national aux élections législatives dans le Pas-de-Calais, où elle réalise un score remarquable à chaque fois ; en 2007 elle sera même la seule candidate de France à parvenir à se hisser au second tour (42 % !).

 


Attachée au travail de terrain et à la necessité de s’implanter localement, elle est conseiller municipal d’Hénin-Beaumont en 2008 où, aux côtés de Steeve Briois, elle dénonce sans relâche le système du maire Gérard Dalongeville… jusqu’à son incarcération et la tenue de nouvelles élections, où la liste Briois-Le Pen échouera à quelques centaines de voix à l’été 2009, obtenant plus de 48 % tout de même.


Après avoir sillonné le Nord, la Picardie et la Normandie pour les européennes de 2009, où elle retrouve son siège et obtient un score à deux chiffres, Marine Le Pen dirige la liste FN aux élections régionales de mars 2010 dans sa région du Nord-Pas de Calais. A la surprise générale, elle talonne la liste UMP, qu’elle battra largement dans son bastion du Pas-de-Calais. Mieux, son intense activité médiatique, couplée à celle du Président Jean-Marie Le Pen, servira de locomotive à tous les autres candidats et de catalyseur au redressement spectaculaire du Front national.

 

Marine Le Pen est aujourd’hui candidate à la succession de Jean-Marie Le Pen à la présidence du Front national, sa candidature ayant été parrainée par les deux-tiers des secrétaires départementaux du mouvement.

Laisser un commentaire