OUI AU MOUVEMENT SOCIAL, NON À LA GABEGIE !

daudet12101021.jpg Photo : Blocus du Lycée de Tarascon le 12/10/2010

Communiqué de presse du Front National de la Jeunesse

De la même manière qu’il est indispensable de séparer les accords de Grenelle du 25 et 26 mai 1968, des évènements du mois de la même année, le Front National de la Jeunesse tient à clarifier sa position quant à la dualité de la gronde qui croît en France depuis quelques jours.

Le Front National de la Jeunesse soutient le mouvement social et les travailleurs français qui défendent, avec les droits qui sont les leurs, un acquis social qui leur est cher et dont la perte annoncée est imputable à la classe politique, soumise au dogme de la rigueur et du mondialisme. C’est à eux qu’incombe la responsabilité des finances publiques qu’ils font mine de redresser alors que le montant des intérêts de la dette n’a jamais été aussi élevé. Le seul prélèvement de l’impôt sur le revenu, soit près de 45 milliards d’euros, ne suffit désormais plus à combler cette brèche !

La retraite à 60 ans, oui c’est parfaitement possible, contrairement à ce que nous disent nos responsables politiques, larme de crocodile au coin de l’œil à chacune de leur déclaration. Les travailleurs français ont raison de vouloir faire entendre leur voix face à ceux qui jouent la sourde oreille. Le Front National de la Jeunesse rappelle cependant que le mouvement national était le seul à prévoir cette dégradation des conditions de vie de nos concitoyens, contrairement à bon nombre de syndicats qui ont accepté peu à peu l’asservissement de la France face à la tyrannie de l’intégration régionale, cheval de Troie de la mondialisation libérale.

Le Front National de la Jeunesse tient cependant à condamner fermement la présence de jeunes lycéens fanfarons en quête de jouissance et d’oisiveté, qui se saisissent de l’occasion pour troubler l’ordre public et ne pas accomplir leur devoir d’écolier français dont le seul corollaire est l’obligation d’assiduité !

Avec le Front National de la Jeunesse dites : « OUI au mouvement social, NON à la gabegie » !

Paul-Alexandre Martin,

Membre de la coordination nationale du FNJ

Laisser un commentaire