Retraites : le gouvernement entre flou et tromperie

Retraites : le gouvernement entre flou et tromperie dans économie bp-mlpCommuniqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-Présidente exécutive du FN :

Le document d’orientation du gouvernement sur les retraites est un habile exercice de communication politicienne qui vise à masquer sur le fond un très grand flou et une incapacité à sortir de schémas conformistes et injustes.

Alors que l’essentiel de la réforme portera sur un allongement de la durée de cotisation, le gouvernement prend soin en effet de largement médiatiser sa volonté de mettre en place une « contribution supplémentaire de solidarité sur les hauts revenus et les revenus du capital ». La nature, l’assiette et le montant de cette contribution ne sont en aucun cas précisés. Qui sera affecté par cette contribution ? Voilà une autre question laissée sans réponse.
Derrière les fumées de la communication, ce flou volontairement entretenu laisse penser que cette contribution sera dérisoire et uniquement symbolique. Elle n’a d’autre objectif que de faire croire aux Français que l’effort demandé sera équitablement partagé et de donner une coloration sociale à une réforme qui promet d’être violemment injuste.

Sous la pression des marchés financiers, le gouvernement en effet concocte à la va-vite une réforme inéquitable et inefficace. Elle fera porter la quasi intégralité de l’effort sur les plus modestes, en accroissant encore la durée de cotisation. Comme le Parti Socialiste, il se montre incapable de sortir des solutions réchauffées qu’il a choisies depuis longtemps déjà, celles qu’ont toujours défendues le Medef et la Commission européenne.

Marine Le Pen demande au gouvernement de révéler clairement ses intentions réelles sur la réforme des retraites, et de faire preuve d’un peu plus d’imagination. Au lieu d’enfermer les Français dans un faux choix entre augmentation des cotisations et report de l’âge de la retraite, il serait plus inspiré de remettre à plat le mode de financement des retraites. Il faut en particulier s’intéresser aux sources d’économie mobilisables (sur l’immigration, la fraude sociale ou l’Europe) pour assurer un équilibre financier du système et un niveau de pension décent pour tous.

Laisser un commentaire