Mai 68 : Léo Ferré – Il n’y a plus rien

En 1973 : Il n’y a plus rien, qui met en mots l’illusion et la désillusion de Mai 68

Laissez donc ces gens-là tranquilles
Ces courbettes imaginées que vous leur inventez
Ces désespoirs soumis
Toute cette tristesse qui se lève le matin à heure fixe pour aller gagner VOS sous,
Avec les poumons resserrés
Les mains grandies par l’outrage et les bonnes mœurs
Les yeux défaits par les veilles soucieuses…
Et vous comptez vos sous ?
Pardon… LEURS sous ! 

http://www.dailymotion.com/video/x5g288

 

Laisser un commentaire