• Accueil
  • > france
  • > Le cimetière d’Eygalières il y a un an …

Le cimetière d’Eygalières il y a un an …

«Scandaleux», «profondément choquant» : la classe politique a condamné avec force la profanation dont le cimetière de Tarascon a été la cible.

Alors que la presse nationale s’émeut à chaque tombe musulmane ou juive profanée, il semblerait que les grands oubliés des journalistes soient les chrétiens :

  • Atteintes aux sites israélites : 6

  • Atteintes aux sites musulmans : 13

  • Atteintes aux sites chrétiens : 266

  • Le cimetière de Eygalières dans les Bouches du Rhône était vandalisé et saccagé pendant le pont du 1er mai 2009. Silence dans les médias et la presse quotidienne nationale ou régionale. Un contact local nous avait fait passer l’information, un an après voici les images tournées le 08/05/09.

    Image de prévisualisation YouTube

    Curieux constat en lisant le rapport parlementaire parue en 2009  «Du respect des morts à la mort du respect»:

    «Les délits dans les cimetières sont apparemment surtout liés au climat.» Avec un pic en mai, juin et juillet. Les cimetières étant «souvent isolés et peu fréquentés» et les méfaits commis la nuit, le taux d’élucidation avoisine les 20 % depuis 2008. Policiers et gendarmes sont cependant plus efficaces qu’en 2007 (18 % de réussite) et 2006 (14 %). L’année dernière, 53 profanateurs ont été condamnés pour ce type de délit, passible de 45 000 à 75 000 euros et de 3 à 5 ans d’emprisonnement. Dans les faits, les tribunaux se montrent cléments : sur 310 condamnations pour violation de tombeau infligées en dix ans, la justice n’a délivré que 15 peines de prison ferme, pour une durée moyenne de 3,7 mois.

    Parmi les quatre types de mobiles recensés (vandalisme, satanisme, racisme-antisémitisme, et vol de métaux), le ressort «crapuleux apparaît en nette augmentation ces dernières années  », notamment dans les nécropoles militaires.

    Laisser un commentaire