• Accueil
  • > INFO ACTU
  • > La PROVENCE : un sondage confirme la poussée du Front national au régionales

La PROVENCE : un sondage confirme la poussée du Front national au régionales

 regionqlestrio.jpgPhoto La Provence.com

La Provence traite du sondage confidentiel commandé par Michel Vauzelle et qui donne 19 % d’intentions de vote aux régionales 2010 pour le Front National en PACA.

La Provence :

Depuis plusieurs semaines, tous les observateurs notent une progression du Front national à la veille des régionales. Commandé par l’équipe Vauzelle, un sondage confirme cette tendance, avec 19% des intentions de vote en Paca.

Faut-il y voir un effet des débordements du débat sur l’identité nationale ? Un rejet de la politique de Nicolas Sarkozy ? Un vote de désespoir face à la crise économique ? Un geste de révolte des classes populaires, comme lorsque Jean-Marie Le Pen s’est hissé en 2002 au second tour de la présidentielle ?

Toujours est-il que depuis plusieurs semaines, tous les observateurs notent une progression du Front national à la veille des régionales, progression déjà amorcée lors des européennes (10,73% en Paca). Commandé par l’équipe Vauzelle à l’institut iSama de Jérôme Sainte-Marie et réalisé du 14 au 16 janvier (1), un sondage confirme cette tendance, avec 19% des intentions de vote en Paca pour Jean-Marie Le Pen qui participera pour la dernière fois à une élection. Une tendance qui bénéficierait également à la liste Ligue du Sud de Jacques Bompard, le maire ex-FN d’Orange qui se revendique aujourd’hui du MPF tout en s’associant avec des ultras de l’extrême-droite comme les Identitaires.

Au premier tour, Michel Vauzelle virerait en tête, avec 30% pour le président PS du Conseil régional. Juste derrière, viendrait la liste du député UMP du Vaucluse Thierry Mariani, avec 28%. Avec 19%, le Front national serait donc le troisième qualifié pour le second tour (il faut franchir la barre des 10%).

En revanche, comme on a pu le constater récemment dans des sondages nationaux, les écologistes s’essoufflent, avec 9% pour Laurence Vichnievsky (Europe écologie) qui serait toutefois en position de fusionner au second tour et 1% pour Patrice Miran (Alliance écologiste indépendante). En dessous de la barre des 5%, éliminatoire, on trouverait également le Front de gauche (4%), le MoDem (3%), la Ligue du Sud (3%), le NPA (2%) et Lutte ouvrière (1%). A noter que 18% des personnes interrogées n’ont pas exprimé d’intentions de vote.

Au second tour, en triangulaire, Michel Vauzelle obtiendrait 48%, Thierry Mariani 34% et Jean-Marie Le Pen 18%. Soit une déperdition plus faible qu’à l’accoutumée pour le Front national, qui a généralement tendance à perdre des voix le deuxième dimanche, une partie de son électorat jugeant alors la victoire impossible et préférant combattre la gauche en soutenant la droite classique, une autre choisissant alors l’abstention. Cette persistance du vote FN témoignerait encore plus s’il en était besoin de l’ancrage retrouvé des lepénistes dans les urnes. En duel, Vauzelle devancerait largement Thierry Mariani, avec 56% contre 44%.

———————— Les précédents sondages ———————————————-

En début de campagne, l’UMP a fait réaliser un sondage confidentiel, afin de l’aider à choisir son candidat, Hubert Falco venant de jeter l’éponge. L’UMP obtenait entre 32 et 36% selon le candidat (le maire de Toulon signant le meilleur score), le PS oscillait entre 27 et 29%, Europe écologie était à 14%, le FN était déjà entre 12 et 14%… Au second tour, Michel Vauzelle obtenait 56% contre 44% pour l’UMP.

Fin octobre, juste après la désignation de Thierry Mariani par l’UMP, Le Figaro a publié un sondage réalisé par OpinionWay. Vauzelle : 31%. Mariani : 24%. Vichnievsky : 13%. Le Pen : 12%. MoDem (avec François-Xavier de Peretti) : 7%. Miran : 5%. Coppola (Front de gauche) : 4%. LO : 2%. NPA : 1%. Ligue du Sud : 1%. N’expriment pas d’intentions de vote : 21%. Second tour en triangulaire : 50% pour Vauzelle, 37% pour Mariani, 13% pour Le Pen. Second tour en duel : 56% pour Vauzelle, 44% pour Mariani.

(1) 806 personnes âgées de 18 ans et plus ont été interrogées par téléphone du 14 au 16 janvier, constituant selon la méthode des quotas un échantillon représentatif des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Plus d’informations demain dans La Provence, avec les réactions des candidats.

Fred Guilledoux

Laisser un commentaire