• Accueil
  • > économie
  • > Tarascon (13) : Tembec pourrait vendre deux de ses usines françaises

Tarascon (13) : Tembec pourrait vendre deux de ses usines françaises

La forestière québécoise Tembec (TBC) a confirmé vendredi que sa filiale européenne, Tembec SAS, examinait diverses options stratégiques pour deux de ses usines françaises, dont la possibilité de les vendre.

Les deux établissements visés sont ceux de Tarascon, dans le sud-est de la France, et de Saint-Gaudens, dans le sud-ouest du pays. Il s’agit de deux usines de production de pâtes kraft ayant une capacité de production combinée de 565 000 tonnes métriques de pâte et une capacité de production d’électricité de plus de 70 mégawatts, dont une partie peut être vendue au réseau électrique.

Tembec a précisé que son usine de pâtes de spécialités située à Tartas, dans le département des Landes, toujours en France, ne figure pas dans cet examen stratégique.

Tembec SAS a retenu les services de la banque Houlihan Lokey afin de procéder à l’examen des options pour les deux usines françaises visées.

Cette initiative survient alors que Tembec annonçait la semaine dernière des résultats financiers faisant état d’une perte nette de 214 millions $ pour son exercice terminé le 26 septembre dernier et de revenus en baisse par rapport à ceux de l’exercice précédent.

En publiant ses résultats, Tembec avait indiqué que, compte tenu des difficultés actuelles que vit l’industrie des produits forestiers, elle a élaboré un ensemble de mesures ciblées qui devraient produire de nouvelles liquidités d’environ 100 millions de dollars, dont quelque 27 millions $ ont déjà été réalisées. Dans le cadre de ses mesures de préservation et d’accroissement des liquidités, Tembec disait prévoir générer le reste, soit 73 millions $, au cours des 12 prochains mois. D’autres initiatives sont présentement à l’étude, a précisé la compagnie le 18 novembre.

Laisser un commentaire