Hérault : Un député contre les drapeaux étrangers

Un clown veut faire sa loi… pour appliquer la loi !

En France, le maire est-il toujours le premier magistrat de sa commune ? Concernant les villes tenues par l’UMP, France Jamet, Tête de Liste FN en Languedoc-Roussillon pour les élections régionales de mars 2010, en doute sérieusement.

En effet, au regard de l’affaire des drapeaux étrangers, l’UMP reconnaît implicitement aujourd’hui que les symboles de la République ne sont plus respectés même dans les mairies dont elle a la charge comme c’est le cas à Béziers.

La Conseillère régionale déplore une nouvelle fois que l’immigration dont nous sommes les victimes depuis 1974 cumulée au refus d’appliquer une politique d’assimilation depuis 1986 sont les causes premières de ces communautarismes exacerbés pourtant consacrés par Sarkozy l’américain.

France Jamet dénonce enfin la véritable manipulation politicienne à l’origine de ce coup d’épée dans l’eau. Car une nouvelle loi était-elle vraiment nécessaire pour faire cesser, en mairie, un trouble patent à l’ordre public ?

France JAMET
Tête de liste Front National en Languedoc-Roussillon
Conseillère régionale du Languedoc-Roussillon

Le Midi Libre via Fdesouche :

Élie Aboud, député héraultais de la 6e circonscription de l’Hérault (Béziers), va déposer une proposition de loi qui risque de faire du bruit. Elle vise à bannir les drapeaux étrangers de la célébration du mariage civil.

L’élu explique : « En interrogeant des députés maires, je me suis aperçu qu’un fait nouveau était en train de naître. Ils sont surpris de voir lors des cérémonies de mariage apparaître des drapeaux des pays d’origine des époux. Ils se sont aperçus que cela pouvait entraîner un désordre public et même des heurts entre communautés. C’est arrivé à Béziers sur le parvis de la mairie. Et le maire ne peut à ce jour rien faire. Il y a un vide juridique ».

Résultat, Élie Aboud va déposer une proposition de loi qui doit compléter l’article L2212-2 du Code général des collectivités locales. « Avec ce texte, le maire « devra avoir le soin de faire respecter les symboles républicains lors des célébrations de mariages se tenant dans les locaux de la mairie. Il pourra, s’il l’estime nécessaire, interdire aux participants d’arborer des drapeaux ou des signes d’appartenance nationale autres que ceux de la République française. Le maire pourra interrompre la célébration » », détaille Elie Aboud.

La suite de l’article…

 

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Une réponse à “Hérault : Un député contre les drapeaux étrangers”

  1. Templier dit :

    Et ils ne s’en aperçoivbent que maintenant… C’est pas nouveau !

Laisser un commentaire