Procès : Le gendarme avait tiré sur un cambrioleur en fuite

 mourad.jpgPhoto La Provence

Bel exemple de la suspicion qui pèse sur les forces de l’ordre lorsqu’elles font usage de la force.

La Provence :

Procès à Nîmes : le gendarme avait tiré sur un cambrioleur en fuite

La justice lui reproche d’avoir fait usage de son arme

Fait rarissime : ce n’est pas à la barre des témoins mais dans le box des accusés que se trouve un gendarme du Gard. Depuis hier matin, le militaire Frédéric Chambard, 42 ans, comparait devant la cour d’assises de Nîmes pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

La justice reproche à cet homme au physique de pilier de rugby, d’avoir fait usage de son arme de service et d’avoir mortellement blessé un jeune cambrioleur qui tentait de prendre la fuite, Mourad Belmoukhtar, tout juste âgé de 17 ans. Il aurait aussi menti en assurant avoir reçu l’ordre de tirer, avant que son supérieur ne le contredise.

Les faits remontent au 2 mars 2003, sur une petite route des Cévennes. Peu avant 4 heures du matin, le PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) de Saint-Hippolyte du Fort est envoyé sur les lieux d’une tentative de home-jacking. Quand les gendarmes croisent la voiture des voleurs, une course-poursuite s’engage. Mais Mourad est au volant d’un autre véhicule, une camionnette volée pour charger leur butin de la nuit, et tente de faire tomber les hommes en bleu « dans un piège » en essayant de percuter leur véhicule.

Mourad jette son véhicule en travers de la route pour barrer le passage à ses poursuivants et file en courant dans la voiture de ses complices. C’est à ce moment que les tirs commencent : un déluge de 17 balles s’abat sur le véhicule en fuite. Certaines atteignent le bas de caisse mais l’une d’entre elles vient se ficher dans le crâne de Mourad. Ses amis le déposent aux urgences mais il décède quelques heures plus tard.

La suite…

Une réponse à “Procès : Le gendarme avait tiré sur un cambrioleur en fuite”

  1. davy dit :

    Nous souhaitons soutenir la décision de justice du tribunal des assises de NIMES concernant l’acquittement du gendarme et contestons la pétition qui demande l’annulation du procès.http://5197.lapetition.be/

Laisser un commentaire