Vente de Rafales au Brésil : Sarkozy brade la défense nationale

 080521n5283l122.jpg

Communiqué de presse de Marine LE PEN

Présentée comme un succès commercial par Nicolas Sarkozy, la vente au Brésil de 36 avions de combat français Rafale est une faute stratégique et un échec économique.

Le contrat signé par le président de la République comporte deux clauses contraires aux intérêts de la France. La première stipule un transfert de technologie permettant à moyen terme au Brésil d’assembler le Rafale et de le vendre dans d’autres pays d’Amérique Latine. La seconde précise que seuls les 6 premiers appareils seront fabriqués entièrement en France.

Après avoir de nouveau arrimé la France à l’Otan, Nicolas Sarkozy continue de brader la défense nationale en transférant des pans entiers de technologie militaire qui affaiblit un secteur industriel stratégique et en sacrifiant des milliers d’emplois français.

Laisser un commentaire